French English

programme Cybelle Méditerranée - copyright Arnal

Bien se conduire en mer

Recommandations pour les observations nautiques

Voici quelques règles à suivre pour être un observateur respectueux des animaux et de leur environnement :

Mon bateau aussi respecte la mer :

  • Utilisez des peintures anti-fouling de nouvelle génération moins toxiques.
  • Je choisis de préférence des modes d'ancrage et/ou de mises à l'eau adaptées (ex : bouées d'amarrage).
  • Je ne mouille pas dans les herbiers de posidonies et je prends garde à ne pas arracher le substrat lorsque je relève l'ancre.
  • Je trie mes déchets : stockez vos déchets solides et liquides (huiles de vidange) dans les bacs récepteurs équipant les ports de plaisance.
  • J'utilise des produits biodégradables : produits nettoyants, savons, ...

Si je dérange, je m'en vais !

  • N'approchez pas les animaux s'il y a des nouveau-nés.
  • Interrompez l'observation si l'animal montre des signes de dérangement (accélération, changement de cap, recherche d'éloignement de l'observateur.

Je respecte les zones d'observation

  • La distance de 300 mètres définit la limite extérieure de la zone d'observation, à l'intérieur de laquelle toute activité humaine obéit à des règles strictes.
  • Le bateau ne doit pas se trouver dans le secteur avant des animaux.
  • Pour que le bateau ne soit pas perçu comme un poursuivant, il ne doit pas approcher l'animal par l'arrière ni frontalement.
  • La distance de 100 mètres définit la zone d'exclusion dans laquelle aucune approche n'aura lieu. (Ceci ne s'applique pas dans le cas de venue spontanée des animaux au bateau).
  • Dès le repérage d'une espèce, et quelle que soit la distance, une vigilance particulière et une vitesse adaptées sont de rigueur. D'autres animaux peuvent être présents dans le secteur.
  • L'approche des cétacés doit se faire selon une trajectoire devenant progressivement parallèle à la route de l'animal. La vitesse est limitée à 5 nœuds.
  • Le bateau doit se positionner par le travers des animaux et éviter tout changement brutal de vitesse et de direction.
  • Lorsque le bateau atteint la limite de la zone d'exclusion (100 m), sa vitesse relative doit être réduite à zéro, moteur éventuellement débrayé, mais jamais coupé, de façon à rester manœuvrant.
  • La vitesse du bateau sera calée sur la vitesse de l'animal le plus lent.
  • Pour éviter toute perturbation acoustique dans la zone d'observation, sondeurs et sonars doivent être éteints.
  • Après l'observation, le bateau doit quitter progressivement le site en adoptant une route signalant sans ambiguïté son départ.

Je suis mieux tout seul !

  • Un seul bateau à la fois est autorisé dans la zone d'observation.
  • Sa présence sera limitée à 15 minutes environ si d'autres bateaux sont en attente.

Je me laisse approcher mais sans toucher !

  • Lorsque les animaux (tortues, cétacés, ...) rejoignent volontairement le bateau, les passagers ne doivent pas tenter de les toucher directement ou à l'aide d'un instrument, de se baigner à leur proximité ou de les nourrir.

En savoir plus :