French English

programme Cybelle Méditerranée - copyright Arnal

Les espèces étudiées les plus fréquentes en mer

Les cétacés

Animaux très sensibles aux modifications de l’environnement, ce sont des espèces indicatrices de la qualité du milieu. De plus amples informations sur leur répartition géographique et leur comportement permettraient de mieux comprendre les facteurs naturels (nourriture,…) et anthropiques (trafic maritime, pollution, réchauffement climatique, …) ayant un impact sur ces espèces protégées.

Rorqual commun (Balaenoptera physalus)

Taille max : 25 m

C’est le deuxième plus grand animal au monde, et le rorqual le plus fréquemment observé.

Les rorquals communs vivent seuls ou en petits groupes. Ils possèdent un corps très élancé, avec une petite nageoire dorsale. On observe généralement la partie supérieure de leur corps depuis la surface. Leur souffle est bruyant et vertical, il peut atteindre 6 mètres de haut. Espèce en danger ou menacée.

cybelle mediterranee BP

Cachalot (Physeter macrocephalus)

Taille max : 18 m

Le cachalot ne possède pas d’aileron dorsal, celui-ci est remplacé par une protubérance. Son souffle est oblique du côté gauche. Il sort sa queue lorsqu’il part en sonde. Observé la plupart du temps seul, on peut rencontrer de gros regroupements de plusieurs centaines d’individus.Espèce en danger ou menacée.

cybelle mediterranee PM

Globicéphale noir (Globicephala melas)

Taille max : 7 m
Il s’agit d’un cétacé de couleur noire, avec une marque blanche sur le ventre. Sa tête est volumineuse au front bombé, son aileron dorsal large et arrondi. Les globicéphales noirs vivent en groupe. Espèce en danger ou menacée.

cybelle mediterranee GM

Grand dauphin (Tursiops truncatus)

Taille max : 4 m

Il s’agit d’un dauphin gris de grande taille, son corps est robuste, avec un museau court et un melon bien marqué. L’allure générale de ce dauphin a été popularisée par le feuilleton «Flipper». Espèce en danger ou menacée.

cet tursiops

Dauphin de Risso (Grampus griseus)

Taille max : 4 m
Ce dauphin, au corps robuste, possède une tête massive avec un front globuleux et un aileron dorsal haut. De couleur grise, son corps est recouvert de cicatrices qui peuvent le faire paraître presque blanc. Espèce en danger ou menacée.

cybelle mediterranee GG

Dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba)

Taille max : 2,6 m
C’est un dauphin de petite taille au corps élancé. Sa coloration est complexe avec des bandes gris-bleu caractéristiques en forme de « vagues » sur les flancs. Sa gorge et son ventre sont blancs ou crèmes. Il s’agit d’un dauphin très fréquent au large des côtes françaises. A ne pas confondre avec le dauphin commun (Delphinus delphis).Espèce en danger ou menacée.

cet dauphin BB

Dauphin commun (Delphinus delphis)

Taille max : 2,6 m

C’est un dauphin de petite taille.. La partie dorsale de son corps est brun foncée à noire. Les dessins y sont complexes, formant sous l’aileron un triangle pointé vers le bas. Les flancs sont beiges-orangés avec un dessin en forme de sablier horizontal. Sa gorge et son ventre sont blancs ou crèmes. Il est plus rare de le croiser au large des côtes françaises comparé au dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba). A ne pas confondre avec le dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba). Espèce en danger ou menacée.

cet dauphin C

Les tortues marines

En mer, les tortues sont capturées accidentellement par les filets des pêcheurs et sont victimes de la pollution, par l’ingestion de sacs plastiques qu’elles confondent avec des méduses. Aussi, pour mieux protéger les tortues marines, il est très important de comprendre leurs habitudes de migration.

Tortue Caouanne (Caretta caretta)

Taille max : 120 cm (longueur de la carapace)

Cette tortue marine a une carapace brun-rouge en forme de cœur. Sa tête est grosse et arrondie, et son bec puissant et massif. Sur sa carapace on compte cinq écailles latérales. C’est l’espèce la plus commune en Méditerranée occidentale. Espèce en danger ou menacée.

cybelle mediterranee caretta

Le macroplancton

Leur présence est plus ou moins importante suivant les saisons ou les années. Il semble que leur aire de répartition change depuis quelques décennies, avec le réchauffement climatique. Les informations collectées dans le cadre de ce programme serviront à mieux comprendre leur répartition spatiale et temporelle.

Aurélie (Aurelia aurita)

Taille max : 40 cm (diamètre)

Cette méduse en forme de soucoupe laisse voir par transparence 4 gonades en fer à cheval. Elle a un grand nombre de fins tentacules périphériques et 4 tentacules buccaux. Elle peut être très abondante.

cybelle mediterranee aurelia

Pélagie (Pelagia noctiluca)

Taille max : 17 cm (diamètre)

Cette méduse, en forme de champignon, possède 8 fins tentacules périphériques, et 4 tentacules buccaux. Elle a de nombreuses verrues sur le corps, et est de coloration rose à brun, phosphorescente la nuit. Elle est très urticante et peut être très abondante.

cybelle mediterranee pelagie

Rhizostome (Rhizostoma pulmo)

Taille max : 60 cm (diamètre)

Cette méduse massive a un corps blanc laiteux. Son ombelle est ourlée de franges bleuâtres. Elle n’a pas de tentacule périphérique mais possède 8 tentacules épais. Elle est très peu urticante. Plutôt solitaire, elle peut être observée en bancs de plusieurs centaines d’individus.

cybelle mediterranee rhisostome

Méduse  "œuf au plat" (Cotylorhiza tuberculata)

Taille max : 40 cm (diamètre)

Méduse à ombrelle claire relevée au centre en forme de disque jaunâtre. De nombreux tentacules terminés par de petits disques violets. Très peu urticante, plutôt solitaire. Espèce endémique de Méditerranée.

cybelle mediterranee Cotylorhiza

Méduse boussole (Chrysaora hysoscella)

Taille max : 30 cm (diamètre)

C’est une méduse en forme de champignon. Elle a 16 bandes radiales de couleur brune sur l’ombelle, 24 tentacules transparents périphériques, et 4 tentacules buccaux très festonnés. C’est une grosse méduse très urticante. Elle vit en groupe et peut être très abondante.

cybelle mediterranee Chrysaora

Poisson lune (Mola mola)

Taille max : 300 cm

Poisson au corps aplatit en forme d’assiette, aux nageoires dorsale et anale développées, et aux nageoires pectorales très petites. Il est de couleur gris-blanc.Po issons typiquement de pleine mer, il flotte souvent près de la surface, sa nageoire dorsale dépasse de l’eau. Il se nourrit de méduses.

cybelle mediterranee mola

Diable de Mer Méditerranéen (Mobula mobular)

Taille max : 5 m

Espèce au corps 2 fois plus large que long, elle possède à l’avant de la tête deux « cornes » aplaties. Le Diable de mer arbore souvent une zone brun-noir juste derrière la tête, et un ventre blanc contrastant avec le reste du corps gris-bleu. Raie vivant principalement en méditerranée sud-occidentale, sa migration semble dépendre en partie de la température des eaux. Elle vit dans les eaux du large superficielles, entre 0 et 30 mètres de profondeur. Espèce en danger ou menacée

cybelle mediterranee mobula

Requin Pèlerin (Cetorhinus maximus)

TAILLE MAX : 12 M

Le requin pèlerin est un poisson qui peut atteindre 12 mètres de long, il est considéré comme le second poisson le plus grand vivant sur terre, après le requin-baleine. Facilement reconnaissable avec sa haute nageoire et sa bouche distendue lorsqu’il se nourrit (principalement de plancton). Espèce en danger ou menacée.

cybelle mediterranee pelerin