Recherche avancée

Région du monde



Période de départ



Durée souhaitée



Budget minimum



Options supplémentaires

Stages d'études acceptés
Avec enfant mineur
Mission longue durée
Langue française
Langue anglaise

Rechercher une mission

Découverte en vidéo

 

Suivez-nous sur :


Collectons des fonds

 
 

Newsletter N°16 - printemps 2011

Actualité

Assemblée générale

L’assemblée générale de l’association a eu lieu le 02 avril 2011 à Villeneuve les Maguelone (34). Ce fût l’occasion de passer un moment convivial entre les salariés et les bénévoles du conseil d’administration, mais aussi de faire le point sur notre activité et les perspectives à venir. Cybelle Planète a subit, comme beaucoup d’autres associations, les conséquences de la crise économique en 2009. Depuis notre activité ne cesse de croître, preuve que l’écologie participative séduit de plus en plus de monde ! Notre programme de sciences participatives, Cybelle Méditerranée se poursuit également, nos actions 2011 viseront à renforcer sa présence et à mieux valoriser la participation des contributeurs ! A venir également, de nouvelles missions d’écovolontariat ! Nous vous en feront par au fur et à mesure de leur ajout dans notre brochure.

Salons MAP 2011-04-07

Cybelle Planète a été présente au Salon Mondial du Tourisme 2011 qui a eu lieu Porte de Versailles du 17 au 20 mars. Pour la première fois un pôle « Tourisme Responsable » a été créé au Salon, chapeauté par voyages-sncf.com. Cybelle Planète, ainsi que les 12 autres lauréats des Trophés du Tourisme responsable 2010, a pu rencontrer voyageurs et professionnels tout au long de ces 4 jours. Ce fût l’opportunité pour nous de faire découvrir l’écovolontariat aux visiteurs du salon, car le tourisme participatif reste encore bien minoritaire dans un contexte global !

Nouvelle mission d’écovolontariat : Colobes au Bénin

Depuis 2011 vous pouvez participer au Bénin à un projet de conservation durable des singes colobes magistrats, espèce vulnérable principalement à cause de la chasse et de la disparition de son habitat. Ce projet se déroule à Kikélé un village de la commune de Bassila qui abrite depuis plusieurs dizaines d’années une population de colobes dans l’une de ses forêts sacrées.

Les participants sont impliqués dans le suivi du groupe de colobes dans la forêt, mais aussi dans l’éducation des populations locales pour mettre en valeur la forêt sacrée et les colobes qu’elle abrite. Il y a aussi un volet spécifique dédié à l’éducation environnementale des enfants des écoles voisines pour mettre la conservation des ressources naturelles en général et plus spécifiquement la conservation des primates à l’ordre du jour. Durant l’été vous participerez également au reboisement de la forêt afin de restaurer l’habitat primordial des colobes.

Tarifs 2011

2 semaines : 900 €

Tarifs spéciaux pour les séjours de longue durée (500 €/mois pour les missions de plus d’un mois)

Plus de renseignements

Programme Cybelle Méditerranée

Contributeurs en ligne

Depuis juillet 2009, nous comptons près de 300 contributeurs inscrits sur notre site, et près de 500 formulaires ont déjà été saisis en ligne. Le réseau de contributeurs est pour l’instant principalement basé en France, et les données concernent la façade nord occidentale méditerranéenne.

Le nombre de contributeurs inscrits est certainement moins élevé que le nombre de personnes participant réellement au programme. En effet, beaucoup d’entre eux regroupent plusieurs personnes. Par exemple, nous avons plusieurs commissions de biologie subaquatique inscrites, appartenant à la FFESSM (Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins), qui saisissent en commun leurs données collectées en mer ; ou encore des associations d’écovolontariat qui collectent des données à partir de bateaux lors de séjours en groupe et qui nous restituent leurs informations sous un seul nom.

Nous profitons du printemps pour appeler à la mobilisation générale : plongeurs amateurs ou plaisanciers, vous pouvez contributer à la préservation de la mer méditerranée en nous reportant vos observations.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site www.cybelle-mediterranee.org

Campagnes en mer pour l’étude des cétacés de méditerranée

Notre association organise chaque été des campagnes en mer, pour collecter des informations suivant la méthodologie « Observatoire en Mer niveau II ». Cette période étant la plus favorable pour l’observation des cétacés. Ces campagnes se déroulent en voilier, un skipper assure la navigation, et un éco-guide formé encadre un groupe de 6 à 7 écovolontaires pour le travail scientifique (repérages, observations comportementales, prise de notes, utilisation de matériel (GPS, cartographie, jumelles paramétriques, ordinateur et logiciels spécifiques…). En 2010, 48 contributeurs (écovolontaires) ont participé à ce programme, et nous comptons depuis 2007 plus de 200 contributeurs à ce programme. Nous attendons en 2011, plus de 55 écovolontaires en juillet et aout, 4 éco-guides encadreront bénévolement ces campagnes en mer.

Plus de renseignements

Actualités de la mer méditerranée

Le programme Cybelle Méditerranée a pour objectif de suivre l’impact des changements globaux (pollution, surpêche, réchauffement climatique) sur la mer méditerranée. Cette dernière est suivie de près par les scientifiques mais beaucoup d’informations manquent encore pour évaluer précisément une évolution de la biodiversité sur le long terme.

Les constats sont pourtant là, et les récentes expéditions scientifiques ont montrés que quelques milliards de micro-filaments de plastique pollueraient la méditerranée, contaminant ainsi toute la chaîne alimentaire. De plus, Une étude de l'Institut Espagnol d'Océanographie (IEO) montre que le rythme de croissance du niveau de la mer Méditerranée a doublé durant la dernière décennie pour atteindre la valeur de trois millimètres par an. L'augmentation de la quantité d'eau et sa dilatation sont des conséquences directes du changement climatique dont il est difficile de quantifier l'évolution au vu de l'importante inertie du système et du nombre de paramètres à considérer. Cependant il est certain que si une nouvelle augmentation de plusieurs dizaines de centimètres du niveau de la mer venait s'ajouter à celle qui s'est déjà produite au cours du dernier siècle, de nombreuses îles et zones côtières densément peuplées seraient affectées. De même, le réchauffement de l'eau pourrait modifier considérablement les caractéristiques physico-chimiques de la mer et les écosystèmes qu'elle abrite.

Une récente étude montre que 75% des récifs coralliens de la planète sont actuellement menacés par l’activité humaine, et notamment par le réchauffement climatique. A quand les prochaines prospectives pour la mer méditerranée ?

Arrêt de plusieurs programmes au Brésil

Le programme responsable des deux projets Baleines et du projet Toucans au Brésil s’est vu supprimer ses financements pour l’année 2011. Il a dû malheureusement faire un choix difficile en décidant de stopper ces trois projets.

De même, le projet de préservation des races rares en Bulgarie a été arrêté pour cette année.

Bien sur ces missions sont juste suspendues, dans l’attente de l’obtention de nouveaux financements ou de la mise en place de fonctionnement viables.

Nous profitons de ces mauvaises nouvelles pour vous rappeler que l’écovolontariat est un mode de voyage solidaire. Une partie de votre participation financière est reversée au projet d’accueil et lui permet de poursuivre ses actions. Beaucoup de projets doivent leur survie aux écovolontaires, qui au fil des ans devient un moyen de subsistance indéniable et majoritaire.

Trafic d’animaux en hausse

Le trafic d’animaux et de végétaux protégés par la Convention de Washington va bon train. La douane française a indiqué une augmentation des saisies de 27% par rapport à 2009. La plupart de nos missions œuvrent indirectement contre ce fléau. Les missions d’écovolontariat qui se déroulent en centres de soins pour animaux sont les derniers refuges pour les espèces capturées illégalement. Les missions de terrain, notamment en Afrique, permettent de limiter le braconnage, grâce à la présence constante des rangers et des écovolontaires.

Missions d’écovolontariat pour les beaux jours !

Centre de Soins

Ce printemps et cet été il y a des projets qui ont besoin de l’énergie des écovolontaires. Vous pouvez vous rendre utile dans les centres de soins, où les animaux  rentrés illégalement dans  les pays, maltraités ou abandonnés sont hébergés.

Trois centres sont consacrés à la faune sauvage en général été hébergent une multitude d’espèces animales : un centre au Brésil, un autre en Thaïlande, et un troisième en Floride.

D’autres centres se spécialisent dans une espèce ou un groupe précis. Parmi eux  le projet éléphants en Thaïlande vous offriras l’opportunité de découvrir ses grands animaux. Le projet dédié au loup ibérique du Portugal, espèce en danger d’extinction peux vous accueillir durant toute la belle saison. Enfin, vous pourrez vous joindre au centre des grands félins en Floride ;  les tigres, léopards et pumas ont besoin de votre soutien.

Observations d’animaux sauvages sur le terrain

Le projet des chevaux sauvages en Mongolie chapeauté par le parc naturel de Hustai Nuruu est ouvert à la réservation jusqu’en Novembre 2011. Profitez de la chaleur estivale pour découvrir les plaines de Mongolies.

Au Bénin, allez aider à étudier et protéger les chauves souris. 2011 a été décrétée Année de la chauve-souris par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). L'objectif étant de sensibiliser le plus grand nombre de personnes à la nécessité de conserver ces animaux, indispensables à l'équilibre des écosystèmes entre autre par leur contribution à la pollinisation animale. Alors pourquoi ne pas sortir des sentiers battus en aidant une ONG Béninoise à conserver ce précieux petit animal ?

Toujours au Bénin, si les primates vous fascinent nous vous proposons deux projets qui œuvrent pour la conservation des primates Ouest Africains : un programme dédié aux Colobes magistraux et à leur conservation (voir article plus haut), et un programme centré sur plusieurs espèces de primates de la vallée du Mono au Bénin, dont le babouin et le mona. Ces deux programmes suivent des objectifs similaires : étudier les espèces de primates ainsi que leur habitat, et aider les populations locales à valoriser des ressources naturelles, notamment au travers de l’écotourisme.

En Afrique du Sud, partez à la découverte des animaux sauvages tels que les lions ou les éléphants du Zululand. Aux côtés des équipes de scientifiques, vous aiderez au suivi des populations sauvages, dans différentes réserves naturelles. Une expérience certainement inoubliable !

Toujours dans les mêmes régions africaines, deux projets sont dédiés à des espèces spécifiques. Le projet rhinocéros au Swaziland, qui se consacre à l’étude et au suivi de des grands herbivores ! Cette espèce est de plus en plus menacée par le braconnage, qui ne cesse de s’accroitre depuis 2006.

Le projet de conservation des Chiens Lycaon au Zimbabwe, une espèce vivant exclusivement dans cette région de l’Afrique, et qui est fascinante par son comportement extrêmement sociable. Vous aiderez les membres de l’équipe locale à  étudier ce « loup peint » en pleine brousse africaine, et vous découvrirez par la même occasion la splendide biodiversité de cette région subsaharienne.

En Amérique du sud, au Brésil, vous pouvez aider à étudier les loutres à longue queue. Cette espèce semi-aquatique est un danger d’extinction et vous participez au programme d’étude à long terme. Trekking, rafting, canoë-kayac, observations nocturnes… des activités de pleine nature centrées autour de cet adorable mammifère.

En Indonésie ; durant 13 jours de trekking intensif vous pouvez partir sur les traces des Orangs-outangs. Les experts évaluent à 50.000/60.000 le nombre d'orangs-outans vivant encore à l'état sauvage, dont 80% en Indonésie et le reste en Malaisie, qui contrôle une partie de Bornéo. Les experts estiment qu'il faut environ 100 ha pour trois orangs-outangs. Ces animaux fragiles et fortement menacés sont étudiés de près par les scientifiques du projet, de manière à pouvoir par a suite mieux les protéger.

Congé Eco-Solidaires

Grâce aux congés éco-solidaires, vous pouvez vous faire financer en partie ou intégralement votre missions d’écovolontariat par votre employeur. Pour pouvoir bénéficier d’un congé éco-solidaire il vous suffit d’être salarié d’une entreprise partenaire de Cybelle Planète Le congé éco-solidaire devra avoir lieu durant vos congés (ou RTT) et ne peut en dépasser la durée.

Si votre employeur n’est pas encore partenaire de Cybelle Planète, vous pouvez le lui proposer. Rendez vous sur la page Congé Eco-Solidaire de notre site pour de plus amples informations.

Foire Aux Questions :

Ma participation financière donne-elle droit à une déduction d'impôts ?

Pour les écovolontaires individuels, seules les semaines d'étude des cétacés et de la biodiversité en méditerranée française donnent droit à une déduction fiscale. Cette dernière s'élève à 66% du montant de votre participation. Ce projet participe à un programme de recherche sur la biodiversité marine méditerranéenne : Cybelle Méditerranée.

Votre adhésion à Cybelle Planète est, quant à elle, déductible d'impôts quel que soit le type d'adhésion souscrite. Cette déduction est également de 66% du montant de l'adhésion. Vous pouvez avoir un reçu fiscal de notre part sur demande.

Congés éco-solidaires : Pour les employeurs finançant la participation de leurs salariés, leur contribution sera déductible d'impôts de l'ordre de 60% du montant de leur versement, dans la limite de 5 pour mille du chiffre d'affaires. Pour en savoir plus sur les congés-éco-solidaires.

Quand arriver à destination et quand partir?

Pour certains projets, les dates sont indiquées dans le descriptif. Pour d'autres vous pouvez choisir librement vos dates. Ces dernières seront cependant soumises à l'approbation des responsables du projet.

Lorsque vous réservez, le premier jour correspond à votre jour d'arrivée au projet, et le dernier jour à votre jour de départ du projet. Tenez compte de cela lorsque vous organiserez votre voyage !

Cybelle Planète sur Facebook

Nous avons dépassé les 130 fans de Cybelle Planète sur Facebook en quelques mois seulement. Nous tenons à remercier les internautes pour leur soutien et leur intérêt. Tous ensemble, continuons à œuvrer pour notre « si belle planète ». Rejoignez-nous et aidez nous à nous faire connaître auprès de vos contacts !

 
Print Friendly and PDF
Retour en haut du site.
 
cybelle mediterranee
cybelle mediterranee
cybelle mediterranee

Derniers témoignages

Brésil, Jaguars | Du 14/07/2014 au 25/07/2014 par Tilia

Lors de ce projet, notre rôle principal était de nous balader le long de différents chemins par petits groupes et de repérer les traces d'animaux, nota... lire la suite
 

Mongolie, Chevaux | 01/07/2014 au 10/07/2014 par Christine FOUSSE

La journée commence à 6h du matin. Il s'agit d'observer durant 4 heures les harems de Takhis. 2 éco-volontaires par harem. L'observation consi... lire la suite
 

Portugal, Loups | Du 02/07/2014 au 16/07/2014 par Salomé

Comme on était au moins 6 (le groupe de départ, et des étudiantes portugaises se sont rajoutées à nous au bout d'une semaine), on pouvait facilement s... lire la suite