French English

Témoignages d'ecovolontaires

Vous avez participé à l'une de nos missions ?
Laissez-nous votre témoignage

Ysa & Johanna a participé(e) à la mission Conservation des tortues marines au Nicaragua

Mission de 15 jours, effectuée en août 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Le travail, c'est surtout des patrouilles la nuit sur la plage pour trouver des tortues entrain de poindre ou bien des nids. En général, 2 équipes se relaient sur toute la nuit. Les equipes sont formées d'un local et d'un volontaire. Le but ensuite c'est de ramener les oeufs au "vivero" afin de les protéger des prédateurs. Nous n'avons pas croisé de tortues pendant nos patrouilles fin août debut septembre, c’était la fin de la saison pour les tortues "carey" mais nous avons assisté a beaucoup de naissances. Les bébés sont mesurés, pesés, on leur prélève un morceau de peau pour analyse et enfin nous pouvons les libérer vers la mer.
Durant la journée, nous avons participé à tout un tas d'activité : repeindre l’intérieur de la maison, planter des mangroves, fabrication de panneaux pour le sentier, recherche de coquillage, etc
Il y a aussi pas mal de temps libre pour se reposer, aller à la plage (soit l’estuaire soit le pacifique) ou jouer à « no te enojes » !
Chacun se lève quand il veut .. avec le décalage horaire on se levait tôt facilement et on pouvait profiter de toute la journée.
Sur place il y a plusieurs locaux, des volontaires du pays et nous étions 3 à venir d'Europe.

Mes attentes

Nous avons adoré notre séjour. C'etait trés dépaysant et le rythme m'a beaucoup plus. Du travail, du repos et une très bonne ambiance ! Nous avons même eu le temps de visiter le pays pendant 2 / 3 jours. L’accueil est génial, nous avons eu un gros coup de coeur pour ces personnes. Ne parlant pas vraiment espagnol, Manuel nous appris beaucoup.. il a la patience d'un professeur! Il y a même des cuisinières et on s'est regalé. On mange du "Gallo pinto" (riz et haricot rouge)à tous les repas, des galettes de maïs, du poulet et la meilleur soupe du monde!

Mes conseils

C’est une expérience formidable. Allez y les yeux fermé, vous allez adorer! On est parti à 2 c’est plus facile je trouve car c’est un pays lointain et inconnu. Une fois sur place, je m y suis senti trés bien et en sécurité. Le lieu où se deroule la mission est un peu au bout du monde. C’est tout simplement magique. Le point pénible ce sont les moustiques et La chaleur humide : on se sent poisseux toute la journée. Ce qui est dommage c'est le manque de contact avant le départ à la mission… du coup, n’hésitez pas à contacter David, le responsable. Il parle tres bien anglais. Et le coût du transfert vers la mission est hallucinant. En bus ça ne coûte même pas 10 euros. Contactez-nous par mail si vous voulez plus d'info, on sera ravi de vous repondre! johanna.31@hotmail.fr titmog@hotmail.fr

La mission Tortues marines, Nicaragua

Cette mission se déroule dans la réserve naturelle de Estero Padre Ramos, sur la côte Pacifique du Nicaragua, dans un des plus grands sites de nidification de tortue imbriquée du Pacifique Est. Vous...
Voir la mission

LaBéa a participé(e) à la mission Suivi de la Faune Sauvage, Afrique du sud

Mission de 15 jours, effectuée en décembre 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Départ 4h du matin retour 11-12 h puis 16h retour 18h
Scanner les espèces protégées tel que guépards, lycaons, lions, éléphants afin de prendre la direction pour les retrouver
Établir la liste de tous les animaux vus avec repère GPS

Mes attentes

Séjour très enrichissant sur la gestion des réserves animalières le suivi des animaux ,le changement de collier ,de prise de sang ,les rentrées des données au retour Par contre le rapport humain n'était pas à la même enseigne ....

Mes conseils

Demandez à être au moins avec une personne de la même nationalité car à Thempe ils étaient trois à parler français ...... Prenez des habits chauds même en été et des habits de pluie ..... Magnifique expérience quand on aime la savane et les animaux sauvages

Ce que j'en retiens

De réaliser que le partage d'une chambre avec un inconnu est un coup de poker ..... Quinze jours de savane, de nature, d’éléphants, de girafes, de rhinos, d'impalas partout ne sont que du bonheur

Mes acquis

Être encore plus actif pour la défense des animaux : leur espace se réduit de jour en jour, ils sont en danger permanent partout dans le monde . Merci à toutes les associations qui mettent tant d'énergie envers eux

La mission Faune sauvage, Afrique du sud

En vous joignant à ce projet, vous participerez au suivi de la faune sauvage d’Afrique du Sud. Le projet d'accueille se voue à la préservation de la faune sauvage de la brousse et plus...
Voir la mission

Camille a participé(e) à la mission Conservation des tortues marines au Nicaragua

Mission de 30 jours, effectuée en juin 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Le travail consiste à patrouiller les plages de nuit, pour repérer les tortues qui pondent ou (le plus souvent) les nouveaux nids et récupérer les oeufs pour les enterrer dans un endroit protégé (le Vivero). Les horaires dépendent des marées et du lever/coucher du soleil mais en général tournent autour de 18h à 6h du matin le lendemain (en deux équipes). Quand une équipe ne patrouille pas, elle dort près du Vivero dans des hamacs. Si on a la chance de tomber sur une tortue, il faut la mesurer, et la marquer si ce n'est pas déjà fait.
A côté de cela, on participe également à des travaux de protection de la mangrove en ramassant des graines et en les faisant germer dans une jardinière avant de les replanter. Des groupes scolaires viennent de temps en temps dans la casa carey et ce travail ce fait souvent avec eux. Lors des visites de groupes, des séances de capture de tortues dans l'estuaire pour marquage ont également lieu.

Mes attentes

J'ai adoré mon séjour à la Casa Carey, pour le travail bien sûr mais aussi pour l'équipe formidable avec laquelle j'ai travaillé. Outre le responsable de projet et les habitants des environs qui patrouillent toute l'année, il y avait 3 volontaires Nicaraguayens, un couple de voyageurs qui s'occupait de la maison et bien sûr un super régisseur de la maison qui m'a bien aidée à améliorer mon espagnol. L'ambiance était détendue et j'ai énormément appris pendant ces quatres semaines. Le départ a été très difficile!

Mes conseils

Les nicaraguayens ne parlent pas du tout anglais, donc il faut pouvoir se débrouiller un minimum. J'avais un peu travaillé dessus un mois avant de partir et la patience de mes collègues là-bas a fait le reste. Il y a beaucoup (vraiment beaucoup) de moustiques à l'époque où je suis partie. Prenez de quoi vous protéger tout le long de la journée et de la nuit. Il y a des moustiquaires sur les lits donc pas de problème à ce niveau.

Ce que j'en retiens

J'ai pu énormément apprendre sur les tortues, et la protection des écosystèmes salins. J'ai fortement amélioré mon espagnol et j'ai rencontré des personnes formidables.

Mes acquis

L'espagnol me sera sans doute très utile toute ma vie. J'ai pu développer mes capacités d'adaptations et mes relations humaines.

La mission Tortues marines, Nicaragua

Cette mission se déroule dans la réserve naturelle de Estero Padre Ramos, sur la côte Pacifique du Nicaragua, dans un des plus grands sites de nidification de tortue imbriquée du Pacifique Est. Vous...
Voir la mission

Emy a participé(e) à la mission Sanctuaire des singes Vervets en Afrique du sud

Mission de 30 jours, effectuée en octobre 2017

Ma participation

Les horaires, généralement les volontaires commencent la journée à 7h jusqu'à 17h, avec une pause le matin de 10h à 10h30 et de 12h à 14h pour le repas.
Parfois on peut avoir 1h de travail sur le temps du midi ou le soir.

Chaque jour le planning change, mais les tâches consistent à:
- la préparation des repas, couper les fruits et légumes (aider l'équipe à distribuer les gamelles)
- la maintenance: (ménage, nettoyage des gamelles ou des couvertures, ranger dans des caisses les livraisons de fruits et légumes, désherbage, peinture, construction d'enclos ou aménagement)
- faire le tour des parcs et des cages: (donner du forage, graines, de l'eau, vérifier les clôtures électriques)
- l'observation d'un singe ou d'un bébé dans son parc ou sa cage, pour déférentes raisons: (surveiller un problème de santé, l'intégration dans une troupe, le comportement et relation aux autres etc).

Mes attentes

L'objectif principal est qu'ils soient peut être un jour remis en liberté dans une forêt. Donc pas ou peu de contact avec les singes. J'ai eu la chance à deux reprises de pouvoir passer un moment avec trois bébés vervet avec la présence des "baby mum's". J'ai apprécié les moments en fin de journée où je me suis promenée dans le sanctuaire, afin d'observer les singes en liberté avec leurs bébés (nommés "les bandits"). Séances photos :)

Mes conseils

Vérifier le nombres de volontaires lors de sa venue.(si possible) Ne pas s'attendre à prendre des singes dans les bras ou les toucher. En revanche possibilité de les observer et d'apprendre à en connaître certains. Essayer d'organiser une sortie au Parc Kruger (safari)

Ce que j'en retiens

Capacité à vivre en communauté, conditions de vie pas toujours facile (exemple: les sanitaires ou la nourriture végan pour les personnes non végan), mais on s’habitue. L'échange entre volontaires, les différentes expériences de voyages ou de volontariats est intéressant.

La mission Sanctuaire Singes Vervets, Afrique du sud

Cette mission consiste à aider un programme de sauvegarde du Vervet, une espèce de primates d’Afrique du sud. Au sein d'un sanctuaire, vous aider le projet à prendre soin des singes et si possible à...
Voir la mission

jeanmariecunin a participé(e) à la mission Restauration de l'habitat des primates dans la vallée du Mono, Bénin

Mission de 14 jours, effectuée en janvier 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Parcourir une petite forêt pour recenser les singes ; noter leur nombre, activités, déplacements,etc.
Horaires (environ) : 9-12h puis 14h-17h

Mes attentes

J'ai beaucoup apprécié mon séjour au Bénin, l'endroit, les gens, tout est très sympa ; en revanche je ne suis pas persuadé de l'utilité d'un volontaire sur un séjour aussi court et avec une qualification sans rapport avec le sujet (dans mon cas un diplôme de finance). Je pense avoir surtout apporté une contribution financière, mais je doute avoir eu un quelconque impact sur les primates et leur environnement.

Mes conseils

Ne pas apporter de tshirt blanc ... !

Ce que j'en retiens

Un premier aperçu de l'Afrique, très utile d'un point de vue pro & perso Le principal intérêt de cet mission, outre d'être sensibilisé à l'écotourisme, est la possibilité de s’intéresser à la culture béninoise et notamment au vaudou. En conclusion, cette mission m'a beaucoup apporté ; en revanche je ne suis pas certain d'avoir apporté beaucoup aux primates, contrairement à la volontaire précédente, diplômée en biologie qui est restée 2 ou 3 mois.

Mes acquis

Connaissance de l'Afrique très utile pour moi qui cherchait un travail en Afrique. D'un point de vue pro, cela démontre une certaine capacité de résilience et d’adaptation de vivre 2 semaines en Afrique rurale. D'un point de vue perso, c'était passionnant !

La mission Primates, Sud Bénin

Cette mission vous immerge dans un programme d'éco-développement au Bénin. Le projet vise à mettre en place un circuit d'écotourisme axé sur les primates dans la vallée du Mono. Avec une ONG...
Voir la mission

Cloé a participé(e) à la mission Sanctuaire pour la faune sauvage en Indonésie

Mission de 21 jours, effectuée en septembre 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Mon travail consistait pour la plupart du temps, à nourrir les animaux ( singes, oiseaux, ours ... ) et à leur fabriquer des enrichissements afin de faire en sorte qu'ils ne s'ennuient pas. Les journées peuvent être longues quand on est enfermé dans un enclos (ou très grande cage ).
A 6 heures du matin TOP DÉPART, nous ramassions de jeunes feuilles ( un min de 3 grands sacs type IKEA pleins afin d'être sûrs qu'il y en ait pour tout le monde)
A 8h, petit déjeuner. A 9h retour sur place, on confectionne quelques enrichissements et donne à manger.
11H25 c'est la pause déjeuner. On recommence à 13h et ce jusqu'à 16h. on finit les enrichissements et donne à manger aux animaux.
Parfois des travaux sont à réaliser. C'est ce qui a été mon cas. Nous devions nettoyer la piscine des ours ainsi que réhabiliter une très grande cage afin d'y installer beaucoup d'oiseaux (ces derniers sont dans des plus petites cages, par 2 ou 3 ).
Dans ce cas, le groupe est scindé en 2 si c'est possible. Et on alterne.
Les gens sont super accueillants. Ils sont là pour vous aider à prendre soins des animaux et à leur éviter trop de stress. Moi qui suis de nature plutôt timide, j'ai très vite été à mon aise. Je remercie l'équipe des Pays-Bas (Melissa et Arri bénévoles pour 6 mois) pour nous avoir confectionné des beaux voyages, durant nos Mercredi et Samedi "Off". Le mercredi, petites excursions organisées, afin de profiter un peu de l’île. Et le Samedi c'est repos ZEN, direction les plages pour faire un peu de snorkeling, et se reposer au bord des piscines...
Et surtout Sylvia pour sa patience, de nous avoir tout bien appris comme il faut alors que ça faisait seulement une semaine qu'elle était là...
On s’habitue assez vite aux conditions, chaleur, pluie, moustiques ... ainsi qu'aux horaires. La routine s'installe et les jours passent assez vite... je ne suis partie que 3 semaines et ça m'a paru 1 et demi.

Mes attentes

Super expérience! Je renforce mon idée d'essayer d'aider comme je peux ma planète tous les jours. Il est vrai que ça a été dur de voir ces si belles personnalités enfermées et qui pour la plupart ne pourront pas être relâchées. Les oiseaux ne volent plus (les braconniers leur coupent le bout des ailes), des singes aux membres coupés ( volontairement ou accidentellement ), d'autres abimés psychiquement... Mais durant ces 3 semaines, je me suis sentie utile. J'ai pendant ce court laps de temps réparé l'erreur de certains de mes semblables. Bien sûr ces animaux m'ont bien plus apporté que l'inverse j'en ai bien peur. J'ai découvert des gens très gentils, pas de violence ou de dédain dans leur regard. Vous aurez certainement la joie de vous faire transporter par MeyMey ( MéMé), driver hors pair et une playlist que je vous laisserez découvrir :) Sur les lieux du projet, on tri et on ne jette rien dans les toilettes. Les rues et la nature sont bien sûr polluées de déchets, mais une idée d'écoresponsable vole au dessus de tout ce ménage à faire. J'ai pour ma part, été bien moins choquée que l'Inde. C'est une expérience à la hauteur de mes attentes! Quand ces petites langur de java vous auront adopté ... le temps s'arrêtera quand vous irez leur donner ( sans trop de rapprochement) leur nourriture de la journée. Et que vous les regarderez manger avec leur mains bien trop grandes à coté de leur tête si petite... Merci à Cybelleplanète de m'avoir fait connaitre cet endroit.

Mes conseils

Pas trop de conseil en particulier, pour ma part j'ai fait les vaccins contre la rage, et je me suis assurée que les autres étaient à jour. J'ai aussi pris du malarone contre le paludisme. Bien qu'on m'ait assuré une fois là-bas qu'il n'y en avait pas dans ce coin de l’île. Cependant dans le doute... j'ai continué à la prendre jusqu'à la fin. Je n'ai pas eu d'effets secondaires pour ceux qui s'en inquièteraient. Ils sont déjà équipés en moustiquaire pour votre lit. N'oubliez pas un (ou plus) anti-moustique.

Ce que j'en retiens

Je suis revenue les yeux grands ouverts, sur l'importance d'agir. Quand vous survolerez en avion ce coin, vous pourrez observer les plantations de palmiers. Il n'y a pas de mot pour cette vision d'horreur. Arbres uniques, plantés de façon rangés les uns contre les autres... et cela sur des milliers d'hectares. Et en même temps, un amour infini pour ces animaux! L'intelligence qui ressort de leur regard. Ils communiquent et ne disent rien. Révoltée et Enthousiaste à la fois. Expérience que je renouvellerai. Parce qu'ils le méritent, parce que je le mérite et vous aussi :)

Mes acquis

Je suis revenue plus expérimentée qu'à mon départ. Et il faut le dire, plus positive. Cela fait énormément de bien de voir que le monde entier est concerné. Angleterre, Pays-Bas, Suède, Allemagne, Espagne, Indonésie, Japon,... et beaucoup d'autres. Ça agrandit l'idée d'avenir meilleur, et encourage à continuer ce petit combat (enfin que je pensais petit en partant) .

La mission Sanctuaire Faune Sauvage, Indonésie

Cette mission se déroule au sein d’un sanctuaire de faune sauvage Indonésien. Localisé dans une région les plus riches en biodiversité du monde, le refuge accueille un...
Voir la mission

Bertille a participé(e) à la mission Suivi des dauphins en Italie

Mission de 7 jours, effectuée en juillet 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

La journée commençait en général vers 9h avec le départ en mer, on commençait immédiatement les quarts d'observation, en binôme, et ce pendant une heure. Il faut alors observer chacun une moitié du bateau et relever tous les éléments potentiellement intéressants. A l'aide d'un logiciel, on enregistre toutes les observations. En même temps, des hydrophones sont à l'eau en permanence, afin de détecter des cachalots notamment. Quand un animal est localisé, tout le monde se mobilise pour récolter un maximum de données. Le travail demandait donc de la patience et de la résistance à la chaleur. On rentrait en général au port vers 19h.

Mes attentes

J'ai beaucoup apprécié mon séjour, à la fois pour le côté scientifique très enrichissant et également le côté humain, l'ambiance exceptionnelle sur le bateau, le rythme de vie et la cuisine italienne...

Mes conseils

Etre à l'aise sur un bateau, supporter bien la chaleur et le soleil, être très patient, être prêt à vivre en promiscuité. Il est bien aussi d'avoir un assez bon niveau d'anglais (ou italien) afin de pouvoir profiter à fond des échanges entre personnes ! Et penser à amener appareil photo pour immortaliser ce super séjour.

Ce que j'en retiens

Des connaissances scientifiques qui manquaient sur les méthodes d'observation, améliorer mon anglais en discutant avec les autres volontaires, découverte de l'île d'Ischia, et bien-sûr observer mes premiers cachalots !

Mes acquis

En tant qu'étudiante en océanographie, la maitrise de l'anglais, les connaissances sur les cétacés, sur les méthodes hydrophoniques, de photo identification ... Mais aussi apprendre à vivre en communauté !

La mission Dauphins, Italie

Cette mission a lieu autour d'une Ile du golfe de Naples en Italie. A bord d'un voilier, vous partez chaque jour faire des observations en mer et collecter des données sur les cétacés vivant dans la...
Voir la mission

Evelyne a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 10 jours, effectuée en septembre 2017

Ma participation

Mes journées étaient divisées en plusieurs quarts. Il y avait les quarts d'observations, les quarts de cuisine, les quarts de vaisselle et enfin les quarts de ménages. Lors de nuits de passées en mer, je faisait aussi des quarts de nuit: rester éveillée sur le pont pour éviter les collisions avec d'autres bateaux. Les journées duraient de 8h30 du matin ( à peu près) jusqu'à 18h ( à peu près) avec pas mal de temps pour se reposer.

Mes attentes

J'ai vraiment apprécié mon séjour. Je ne pensais pas voir autant de rorquals et de dauphins! La vie sur un voilier en comité restreint me convient aussi parfaitement. Le plus important, c'est je savais plus ou moins ce qui m'attendait et je n'ai pas été déçue!

Mes conseils

Je conseillerai au futurs volontaires de s'armer de patiente, on peut ne rien voir mais c'est la magie de la nature. Ne rien voir est aussi une donnée mais c'est sûr on préfère tous en voir et moi la première! Ecouter l'écoguide qui est une mine de renseignement! En gros, profiter de chaque instant et "oublier" son téléphone portable!

Ce que j'en retiens

Une connaissance plus approfondie sur les cétacés et en particulier ceux que l'on peut croiser en Méditerranée.

Mes acquis

Une meilleure gestion de l'eau et la fabrication des produits d'entretien naturels!

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et note...
Voir la mission