French English

Témoignages d'ecovolontaires

Vous avez participé à l'une de nos missions ?
Laissez-nous votre témoignage

Anne a participé(e) à la mission Sanctuaire pour la faune sauvage en Indonésie

Mission de 14 jours, effectuée en septembre 2018
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Une journée au centre commence à 6h00. Top départ pour aller cueillir la "jungle salad" : des feuilles et des jeunes pousses à donner aux "pensionnaires". A 7h retour à notre salle de travail (l'enrichment room) pour préparer les rations des petits déj' des animaux....et c'est pas une mince affaire. Faut dire qu'il y en a du monde, 2 ours, 1 walabi, 1 couscous, 6 long tails, 2 ourang_outan, 3 gibons, 2 langers, et un peu plus de 140 macaques. Si les ours ne prennent pas de petit déj' et que les autres se satisfont des feuilles de notre collecte, les long tails et les macaques ont droit à des "bundles", des petits paquets de feuilles et de lianes tressées ... un pour chacun ... c'est du boulot !
A 8h ce sont les humains qui vont déjeuner, faut prendre des forces pour retourner à l'enrichment room à 9h. Jusqu'à midi, on confectionne des petits plus pour l'alimentation des pensionnaires. Le but étant de leur donner un complément d'alimentation, toujours sous une forme ludique pour faire travailler leur curiosité et les amuser.
On a donc fabriqué des piñatas en feuilles de palmiers pour les ours, des ballons en papier mâché pour les macaques, on a caché des graines dans des morceaux de troncs de papayes pour des long tails, et on a préparé des glaces ... des multitudes de sorbets (aux fruits, au sucre de palme, aux graines, aux poissons séchés)...ils adorent ça !!!
Notre atelier préparation se termine à midi, l'heure pour nous d'aller manger. Mais avant distribution de la jungle salad de midi !
L'après midi redémarre à 13h. Le temps pour nous d'aller chercher notre kit de nettoyage (sceau, brosse, pelle) et à 13h30 les keepers des ours nous accompagnent à l'enclos. Bimbi et Bombo sont frères et sœurs. Il sont mis dans une petite cellule à part le temps que l'on intervienne dans l'enclos. ils ont droit à une petite glace pour patienter. Pendant ce temps là, on nettoie l'enclos, on jette les déjections, les épluchures des fruits de la veille, et on nettoie le bassin, de vrais fées du logis! Un fois que tout est propre les keepers distribuent les fruits et nous nos créations : des glaces suspendues au bout de cordes, des jouets pour chiens garnis de feuilles et de cacahuètes, des piñatas ou d'autres inventions.
Les ours connaissent très bien le rythme des journées, et ils savent parfaitement qu'il y a des choses à chercher quand nous sommes passés. Le moment où les keepers les libèrent de la cellule, c'est trop drôle ... ils courent partout comme des foufous en cherchant les surprises, trop drôle !
Ensuite on recommence l'opération "bundles" pour les macaques, suivi de la distribution, et de la distribution de la dernière tournée de jungle salad pour la journée. Une fois tous les deux ou trois jours on prépare un petit enrichissement pour les singes ou les orangs-outans, ou les long tails ...c'est chacun son tour !! Parfois c'est aussi pour les oiseaux. Je n'ai pas encore mentionné les quelques 200 oiseaux de la colonie .. des cacatoès, des perroquets, des loris, des paons, des casoars. C'est plein de plumes, de cris et de couleurs, on dirait le moulin rouge !!
La journée se termine vers 16h... mais je vous avoue qu'il est rare que l'on rentre à l'heure tant il est agréable et magique de partager ces moments avec ces animaux, de pouvoir rester 5 minutes à regarder le couscous grignoter un fruit ou Ies l'orang-outan faire une démonstration de balançoire.
La journée type telle que décrite ci avant, se reproduit 5 jours par semaine, les mercredis et samedis c'est relâche.
Pas d'inquiétude pour les animaux, nous ne sommes pas les principaux gardiens. Les keepers sont là pour s'en occuper, les nourrir, nettoyer les enclos et veiller à leur santé. Nous pouvons nous absenter une journée tout se passe bien pour les animaux. Et nous pouvons profiter de nos jours de repos pour découvrir la région, se reposer, plonger ... faire les touristes quoi !
Il y a tellement de choses à faire qu'il me faudrait trois pages pour tout raconter.
On va pas se mentir les journées sont longues, et fatigantes, le site (ça monte et ça descend) on le crapahute dans tous les sens, il fait chaud, on transpire, on est sales mais c'est une expérience extraordinaire, inoubliable. ça change une vie.

Mes attentes

Une expérience incroyable. D'une part pour tout ce qu'on fait pour les animaux, pour l'interactivité avec eux, apprendre à connaitre leurs capacités (qui sont bien plus grandes que l'on imagine). Je voulais réparer ce que d'autres humains ont pourri. Beaucoup des animaux qui sont au centre souffrent de handicaps physiques ou de troubles psychologiques, dus aux humains. Je voulais apporter ma contribution pour les aider. D'autre part pour toutes les belles âmes que j'ai rencontré là bas. Ellie et Gavin qui en ont fait leur vie, des bénévoles qui ne sont jamais repartis (en raccourci ;) ), et Ulricha et Luis et Billy, et tous ceux que l'on a pu croiser, autant de personnalités différentes et généreuses, que je n'oublierai jamais. Mais c'est dur. Très dur. De voir ces animaux innocents et majestueux, enfermés, sans autre avenir que ces cages pour beaucoup d'entre eux. Et puis un jour il faut partir, trop tôt, trop vite, avec ce gout d'inachevé et cette impression d'avoir voulu vider la mer avec une petite cuillère.

Mes conseils

ALLEZ Y !!! FONCEZ !!! N'hésitez pas, vous ne regretterez rien, si ce n'est de ne pas l'avoir fait plus tôt ! D'un aspect plus pratique, j'avais très peur des insectes (araignées, moustiques etc.) j'en ai très peu vu. l'usage de l'antimoustique est indispensable tout de même. Par contre faut pas être allergique aux piqûres de fourmis, ça m'a rendue folle !!! Il y en a partout de toutes les tailles et les morsures sont douloureuses et urticantes au possible. La chaleur et les horaires, faut pas s'en faire un monde on s'habitue. C'est l'affaire de deux trois jours. Par contre faut avoir un "savoir être" assez "cool" ... et un bon estomac. La vie en collectivité c'est pas toujours simple, l'Indonésie n'a pas du tout les mêmes concepts d'hygiène que nous (MAIS PAS DU TOUT !!!) et faut aimer le piment !!! mais aux dernières nouvelles personne n'est mort d'un évier salle ou d'une bouchée de piment ;)

Ce que j'en retiens

Je suis rentrée en France avec un regard nouveau sur ce qui est important et ce qui ne l'est pas. Je relativise et me réajuste sur des vrais valeurs. J'ai vu dans les yeux de ces animaux toute la souffrance que l'Homme inflige à la Terre, et aujourd'hui j'ai envie de changer ça. De m'engager encore et bien plus pour que ça change, pour que l'on change tous ensemble. Ce qui m'inquiète et me révolte c'est qu'un pays comme la France, 67 millions d'habitants, pratique le tri, le recyclage, se sensibilise à la consommation de l'huile de palme et commence à refuser les emballages plastiques. En Indonésie c'est 264 millions d'habitants qui s'en contrefichent et n'y sont même pas sensibilisés, des emballages plastiques à foison, pas de traitement des déchets quels qu'ils soient et donc encore moins de tri sélectif ou de recyclage....c'est très inquiétant pour l'avenir.

Mes acquis

Pour tout ce qui est pratique il faut avouer que je n'ai pas des masses de palmiers chez moi pour me fabriquer des piñatas, mais en même temps je doute que ça amuse mon chat ... Blague à part tout ce que j'ai ramené avec moi qui m'est incontournable au quotidien maintenant c'est cette envie de recommencer et de faire encore plus ! Ha si, pour économiser l'eau j'ai arrêté de me brosser les dents sous la douche :)

La mission Sanctuaire Faune Sauvage, Indonésie

Cette mission se déroule au sein d’un sanctuaire de faune sauvage Indonésien. Localisé dans une région les plus riches en biodiversité du monde, le refuge accueille un...
Voir la mission

Marco a participé(e) à la mission Etude et conservation de la Loutre à longue queue, Brésil

Mission de 15 jours, effectuée en juillet 2018
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

plus nombreux que prévus...La première semaine aucune intervention dans le centre , essentiellement de la rando pour découvrir l'île dans toute sa splendeur et d'éventuels traces de loutres sauvages...
seconde semaine à tour de rôles, à 8h00 nettoyage des enclos,préparation des repas des animaux et nourrissage même chose à 16h30 et entre temps travaux d'entretien du centre en fonction des besoins et des compétences de chacun : clôture, désherbage, bois, pêche, gravillonnage etc...Dans la joie et la bonne humeur selon le rythme de chacun ...Todo bem !

Mes attentes

super accueil et site d'exception à quelques mètres du lagon de Péri. Environnement au delà de nos espérances bien sûr ...Ouistitis, toucans et bien des hôtes pour nous exotiques de la forêt toute proche.Structure d'accueil de qualité En plus des loutres vous aurez à vous occuper de martres, furets et d'un raton laveur...Bientot un couple de loutres géantes ! Une équipe au top, que des bonnes volontés jamais démontée par les aléas du centre...Tranquilo !!

Mes conseils

bonne condition physique ...Faites quelques randos avant de partir pour suivre le rythme ! Prévoyez peut-être un minimum de 3 semaines pour plus d'implications auprès des loutres , mieux les connaitre et envisager des expériences avec (jouets à confectionner...) révisez votre espagnol ou apprenez le portugais surtout pour la vie au dehors du centre

Ce que j'en retiens

Remise en forme, patate et sourires !!! meilleure connaissance de l'animal en question

Mes acquis

la tronçonneuse !!

La mission Loutre à longue queue, Brésil

Le projet a comme principal objectif d'étudier et de protéger les loutres au Brésil. Cette mission d'écovolontariat vous offre l'opportunité d'étudier les loutres à longue queue sauvages dans leur...
Voir la mission

Anouk a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 7 jours, effectuée en juin 2018
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

La mission consiste à embarquer sur un voilier pour quelques jours, loin de la terre et de son quotidien, en compagnie de personnes inconnues et à connaître, prêtes à partager la même expérience. L'objectif affiché est le recensement des cétacés et celui qu'on a tous au fond de nous, c'est repérer les animaux, ne pas en rater un, partager l'émotion de la rencontre, préparer de bons repas et tout ce qui peut agrémenter la vie à bord. Pour les amoureux du milieu marin et les adeptes de nouvelles rencontres, c'est vraiment une chouette expérience.

Ce que j'en retiens

L'envie de repartir

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et note...
Voir la mission

sophie a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 6 jours, effectuée en juin 2018

Ma participation

être postée debout 2 heures durant à l'avant du bateau (par équipe de 3) pour scruter le souffle des baleines, les sauts des dauphins, les signaler à l'écoguide et au skipper pour que ceux ci amorcent une approche respectueuse et prennent des photos. Renseigner également au fur et à mesure la tablette sur tout évènement qui se passe sur l'eau, dans l’eau, dans l'air dans le triangle d'observation alloué. renseigner toutes les demie heures la tablette sur les condition météo. Et ceci 2 ou 3 fois pas jour. faire à manger; faire le ménage; faire la vaisselle à tour de rôle

Mes attentes

c'est un travail qui peut paraitre fastidieux lorsqu'il ne se passe rien mais qui est si enthousiasmant dès qu'un animal se présente : Cela demande de la concentration qui sur la dernière demie heure est un peu difficile à soutenir.

Mes conseils

quand on reste 2 heures immobile il faut penser que le temps peut changer. donc prendre sur le pont un vêtement chaud, de l'eau, des petits gateaux et surtout dans l'action on ne pense pas toujours à renouveler la crème solaire... aussi, une chemise légère à manche longue et un paréo léger qui peut tenir le rôle de sarong (pour les jambes) me parait une bonne idée.

Ce que j'en retiens

le partage d’émotions fortes, le gout de l'humain, la joie de voir un banc de dauphins se détourner de sa route pour suivre un moment le bateau, entendre le souffle des rorquals pendant les nuits de quart... que dire : on remercie ces animaux de nous accepter dans leur domaine

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et note...
Voir la mission

Flofeyn a participé(e) à la mission Suivi de la Faune Sauvage, Afrique du sud

Mission de 28 jours, effectuée en mai 2018

Ma participation

J'ai participé au monitoring d'espèces protégées et cette expérience a été passionnante. C'est un travail exigeant, avec un départ du camp dès 04h30 ou 05h30 le matin selon la mission. Comportement des lions, guépards, éléphants, lycaons, rapaces et bien d'autres... il faut être sans cesse à l'affût, que ce soit avec la télémétrie, les jumelles, ou à l’œil nu. Repérer les animaux, changer les caméras-pièges, classer les photos font partie des tâches à effectuer. On vit à un autre rythme, celui de la faune ! J'ai découvert que j'étais prête à passer des heures derrière mes jumelles pour apercevoir quelques instants un guépard. On apprend la patience et l'on en est récompensé.

Mes attentes

Mon séjour a dépassé mes espérances car j'ai beaucoup appris sur la faune et la flore sud-africaines au contact des moniteurs. J'ai eu la chance de voir de nombreuses et saisissantes scènes de vie sauvage. Et j'ai le sentiment d'avoir aidé les moniteurs qui consacrent leur vie à la préservation des espèces menacées.

Mes conseils

Parmi les conseils que je donnerais aux futurs volontaires, c'est de faire preuve de souplesse avec les autres volontaires, de réviser leur anglais, de mettre dans leur trousse à pharmacie un antibiotique à large spectre. Prévoir aussi des vêtements chauds, un imperméable.

La mission Faune sauvage, Afrique du sud

En vous joignant à ce projet, vous participerez au suivi de la faune sauvage d’Afrique du Sud. Le projet d'accueille se voue à la préservation de la faune sauvage de la brousse et plus...
Voir la mission

Valérie a participé(e) à la mission Sanctuaire des singes Vervets en Afrique du sud

Mission de 21 jours, effectuée en avril 2018

Ma participation

Le travail que j'ai effectué a consisté essentiellement en monitoring (surveiller les jeunes singes vervets en cours de réhabilitation sur les interactions avec les autres singes adultes et jeunes, leur alimentation.... et noter leur comportement), faire le tour des "sections" abritant les singes réhabilités pour fournir eau et "fourrage", préparer/couper les fruits pour la nourriture des singes et nettoyer les récipients, aider à la cuisine pour l'ensemble de la petite communauté.... Le travail est en fait varié et tout le monde peut trouver sa place et contribuer au bon fonctionnement de la fondation qui a bien besoin de renfort.

Mes attentes

J'ai beaucoup apprécié la diversité de provenance des écovolontaires et de leurs motivations pour cette expérience (mais ayant en commun un gout certain pour la préservation de l'environnement), le contact avec les singes (attachants mais aussi espiègles !) et de vivre pendant 3 semaines dans ce coin de nature, en revenant à l'essentiel ( mais bien suffisant) en ce qui concerne les conditions de vie.

Mes conseils

Avoir un bon niveau en anglais même si des francophones pourront vous aider sur place (encore merci à eux.....), avoir un bon sens de l'adaptation à la vie en communauté, bien aimer le marche à pied (le terrain de la fondation est étendu). Le site étant isolé, la programmation des transports, des activités annexes et menu-shopping n'est pas toujours aisé. Pas d'inquiétudes si vous n'êtes pas d'avance vegan ou végétarien, la cuisine y est excellente !

Ce que j'en retiens

Contribuer, à mon petit niveau, à la réhabilitation d'une espèce injustement considérée comme "vermine" mais souffrant en fait de la disparition des forêts constituant son habitat naturel et du développement des infrastructures routières (collisions).

Mes acquis

Envie de repartir en mission d'écovolontariat. Végétarienne de longue date, (tenter de) passer à une alimentation vegan.

La mission Sanctuaire Singes Vervets, Afrique du sud

Cette mission consiste à aider un programme de sauvegarde du Vervet, une espèce de primates d’Afrique du sud. Au sein d'un sanctuaire, vous aider le projet à prendre soin des singes et si possible à...
Voir la mission

Audrey a participé(e) à la mission Sanctuaire des singes Vervets en Afrique du sud

Mission de 13 jours, effectuée en décembre 2017

Ma participation

Entretien et réparation des cages, préparation de la nourriture, observations et soins aux juvéniles, observations et distribution de la nourriture dans les troupes.

Mes attentes

Je retournerai à ce centre. Ce voyage (trop court), prévoir idéalement 1 mois; m'a apporté beaucoup au plan personnel et m'a permis d'exprimer tout mon amour aux animaux sauvages dans un cadre très respectueux et instructif. Je me suis recentrée à ma petite place d'être humain et dans le regard des Vervets j'ai vu l'expression de l'âme du vivant. Je suis partie très touchée et émue de cette rencontre ! L'équipe d'encadrement prendra soin de vous avec autant d'attention que pour les singes. Le planning est très bien fait. Le rythme de la journée est bien équilibré.

Mes conseils

Pensez à bien vous équiper et LIRE les consignes claires et complètes de cybelle planète. Prévoyez du sérum physiologique ( on travaille dans un environnement extérieur, et l'air est très sec ). Il peut faire très chaud puis froid, prévoyez aussi des chaussures adaptées au travail sous la pluie. La nourriture végan est fantastique, n'ayez aucune appréhension avec ça, et sur vos jours de repos vous pouvez aller en ville... En parlant de la ville respectez les consignes données, l'Afrique du sud est un pays avec beaucoup d'inégalités et donc des gens très pauvres qui vivent au milieu de riches ( ne vous comportez pas comme un porte feuille ambulant !).

Mes acquis

Chacune de ces missions ouvre un peu plus ma conscience et donne du sens à ma vie dans cette civilisation où je ne comprends pas tout...et ne me reconnais pas.

La mission Sanctuaire Singes Vervets, Afrique du sud

Cette mission consiste à aider un programme de sauvegarde du Vervet, une espèce de primates d’Afrique du sud. Au sein d'un sanctuaire, vous aider le projet à prendre soin des singes et si possible à...
Voir la mission

Julie a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 7 jours, effectuée en juillet 2017

Mes attentes

Ce séjour en mer avec Cybelle Planète, dans le cadre d’un congé écosolidaire, pour l'observation et la protection des cétacés dans le sanctuaire des Pélagos est un souvenir inoubliable. En plus des journées en mer et de tous les animaux que nous avons pu croiser et observer (rorquals, dauphins, poisson lune, raies,tortues), nous avons eu la chance de pouvoir passer une nuit en mer. Et de nous réveiller à l'aube avec un rorqual et la visite (à nouveau!) d'une raie.

Ce que j'en retiens

Cette mission était mon premier séjour en mer. J'ai découvert (et beaucoup aimé) la vie à bord d'un bateau. Et j'étais contente de pouvoir observer les animaux en sachant que les données collectées seraient utiles à leur protection.

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et note...
Voir la mission

Ysa & Johanna a participé(e) à la mission Conservation des tortues marines au Nicaragua

Mission de 15 jours, effectuée en août 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Le travail, c'est surtout des patrouilles la nuit sur la plage pour trouver des tortues entrain de poindre ou bien des nids. En général, 2 équipes se relaient sur toute la nuit. Les equipes sont formées d'un local et d'un volontaire. Le but ensuite c'est de ramener les oeufs au "vivero" afin de les protéger des prédateurs. Nous n'avons pas croisé de tortues pendant nos patrouilles fin août debut septembre, c’était la fin de la saison pour les tortues "carey" mais nous avons assisté a beaucoup de naissances. Les bébés sont mesurés, pesés, on leur prélève un morceau de peau pour analyse et enfin nous pouvons les libérer vers la mer.
Durant la journée, nous avons participé à tout un tas d'activité : repeindre l’intérieur de la maison, planter des mangroves, fabrication de panneaux pour le sentier, recherche de coquillage, etc
Il y a aussi pas mal de temps libre pour se reposer, aller à la plage (soit l’estuaire soit le pacifique) ou jouer à « no te enojes » !
Chacun se lève quand il veut .. avec le décalage horaire on se levait tôt facilement et on pouvait profiter de toute la journée.
Sur place il y a plusieurs locaux, des volontaires du pays et nous étions 3 à venir d'Europe.

Mes attentes

Nous avons adoré notre séjour. C'etait trés dépaysant et le rythme m'a beaucoup plus. Du travail, du repos et une très bonne ambiance ! Nous avons même eu le temps de visiter le pays pendant 2 / 3 jours. L’accueil est génial, nous avons eu un gros coup de coeur pour ces personnes. Ne parlant pas vraiment espagnol, Manuel nous appris beaucoup.. il a la patience d'un professeur! Il y a même des cuisinières et on s'est regalé. On mange du "Gallo pinto" (riz et haricot rouge)à tous les repas, des galettes de maïs, du poulet et la meilleur soupe du monde!

Mes conseils

C’est une expérience formidable. Allez y les yeux fermé, vous allez adorer! On est parti à 2 c’est plus facile je trouve car c’est un pays lointain et inconnu. Une fois sur place, je m y suis senti trés bien et en sécurité. Le lieu où se deroule la mission est un peu au bout du monde. C’est tout simplement magique. Le point pénible ce sont les moustiques et La chaleur humide : on se sent poisseux toute la journée. Ce qui est dommage c'est le manque de contact avant le départ à la mission… du coup, n’hésitez pas à contacter David, le responsable. Il parle tres bien anglais. Et le coût du transfert vers la mission est hallucinant. En bus ça ne coûte même pas 10 euros. Contactez-nous par mail si vous voulez plus d'info, on sera ravi de vous repondre! johanna.31@hotmail.fr titmog@hotmail.fr

La mission Tortues marines, Nicaragua

Cette mission se déroule dans la réserve naturelle de Estero Padre Ramos, sur la côte Pacifique du Nicaragua, dans un des plus grands sites de nidification de tortue imbriquée du Pacifique Est. Vous...
Voir la mission

LaBéa a participé(e) à la mission Suivi de la Faune Sauvage, Afrique du sud

Mission de 15 jours, effectuée en décembre 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Départ 4h du matin retour 11-12 h puis 16h retour 18h
Scanner les espèces protégées tel que guépards, lycaons, lions, éléphants afin de prendre la direction pour les retrouver
Établir la liste de tous les animaux vus avec repère GPS

Mes attentes

Séjour très enrichissant sur la gestion des réserves animalières le suivi des animaux ,le changement de collier ,de prise de sang ,les rentrées des données au retour Par contre le rapport humain n'était pas à la même enseigne ....

Mes conseils

Demandez à être au moins avec une personne de la même nationalité car à Thempe ils étaient trois à parler français ...... Prenez des habits chauds même en été et des habits de pluie ..... Magnifique expérience quand on aime la savane et les animaux sauvages

Ce que j'en retiens

De réaliser que le partage d'une chambre avec un inconnu est un coup de poker ..... Quinze jours de savane, de nature, d’éléphants, de girafes, de rhinos, d'impalas partout ne sont que du bonheur

Mes acquis

Être encore plus actif pour la défense des animaux : leur espace se réduit de jour en jour, ils sont en danger permanent partout dans le monde . Merci à toutes les associations qui mettent tant d'énergie envers eux

La mission Faune sauvage, Afrique du sud

En vous joignant à ce projet, vous participerez au suivi de la faune sauvage d’Afrique du Sud. Le projet d'accueille se voue à la préservation de la faune sauvage de la brousse et plus...
Voir la mission