French English

Carnets de bord des missions cétacés 2018

> Pour en savoir plus sur nos missions

Expédition du 16 au 22 Juin au départ de Hyères

Expédition du 23 au 29 Juin au départ de Hyères

Expédition du 30 au 06 Juillet au départ de Hyères

Expédition du 07 au 13 Juillet au départ de Hyères

Expédition du 14 au 20 Juillet au départ de Hyères

Expédition du 21 au 27 Juillet au départ de Hyères

Expédition du 28 au 03 Août au départ de Hyères

Expédition du 04 au 10 Août au départ de Hyères

Expédition du 11 au 17 Août au départ de Hyères

Expédition du 18 au 24 Août au départ de Hyères

Expédition du 25 au 31 Août au départ de Hyères

Expédition du 01 au 07 Septembre au départ de Hyères

Expédition du 08 au  14 Septembre au départ de Hyères

Expédition du 16 au 22 Juin 2018 au départ de Hyères

2018carnet bord cybelle 8

Premier départ de l'année et première équipe en or ! Originaire des régions Alpes-Provences-Côte d'Azur et du Sud-Ouest, les moussaillons sont prêts à prendre la mer !!! Le but de ces expéditions : appliquer un protocole scientifique afin de collecter le plus de données possibles sur la faune marine du large, cétacés, raies et requins, poissons, oiseaux, méduses et bien d'autres encore. Cette année le bateau naviguera dans le Sanctuaire Pélagos, entre Toulon et Monaco et bien évidement au large des côtes. Rapidement l'équipe apprend à se connaître et très vite les points communs ressortent (fans : de fromage et de crème fraiche, passionnés de photographies ou mordus de navigation à la voile) ! Pour cette première semaine les écovolontaires auront le droit à deux écoguides rien que ça, les missions cétacés ne peuvent que bien commencer !!!

Samedi 16 Juin

10h00, embarquement sur Avocet of Ryme, d'un skipper, de deux écoguides et de cinq écovolontaires. Préparation du repas pendant que le bateau navigue jusqu'au mouillage de Porquerolles, repas puis topo2018carnet bord cybelle 1 sécurité et scientifique. 20h00, repas (on aime manger à bord), dodo...bercés par la douce voie de Dany Brillant (les voisins font la fête) ! réparation du repas pendant que le bateau navigue jusqu'au mouillage de Porquerolles, repas puis topo sécurité et scientifique.

Dimanche 17 Juin

05h30, navigation vers les îles de Port-Cros, du Levant et tous les autres. 06h30, c'est le début du 1er quart d'observation en mode expert !!!! 08h30, on continue avec la 2ème équipe d'observateur. Petite pause pour faire deux écoutes avec l'hydrophone en espérant entendre des cachalots mais...c'est radio espérance diffusé par un voisin sous-marin que le micro capte, puis vient le bruit des flots. 15h30 : On décide de rentrer au port de Hyères à cause d'un problème de barre sur l'Avocet of Ryme. Nuit au port. 

Lundi 18 Juin

2018carnet bord cybelle 707h30, réveil de tout l'équipage. Démontage de la barre pour Antoine (le skipper) et Hervé (écovolontaire mécano). Occupations diverses pour le reste de l'équipage. 10h30, fin du démontage, arrivé du mécanicien. En attente de pièces éventuelles. L'équipage se détend avec un café, perrier et autres boissons diverses. 14h00, fin du suspens. Les pièces arriveront dans 48h, c'est décidé on change de bateau. Début du déménagement, courses, bagages et matériels scientifiques, tout le monde mets la main à la pâte.A 19h00, départ pour le mouillage cette fois à la badine à la sortie du port et prise des quartiers pour toute l'équipe. Apéro puis un nouveau topo sécurité avant la première nuit au large. 

Mardi 19 Juin

Un nouveau départ à 05h00 à bord de Folie Douce, qui sera notre nouveau bateau pour le reste de la semaine. Le 1er quart d'observation de la journée débuta à 07h00, nous faisons route vers2018carnet bord cybelle 6 l'Est. 3ème quart d'observation, pas de cétacés à l'horizon. L'équipe de quart prépare le repas et à 12h00 pause pour l'équipage de Folie Douce.

A 13h00, la DGA (Direction Générale de l'Armement) approche notre bateau pour nous signaler que nous sommes à proximité d'une zone d'exercice (nous ne pouvons aller ni à l'Ouest ni au Sud)...Nous continuons notre route vers l'Est. Nous observons des méduses, surtout des Pélagies et notre première tortue marine! Pour terminer la journée en beauté, quelques dauphins nous rendent visite avant la nuit. C'est partie pour les quarts de nuit où la bioluminescence du phytoplancton illumine l'eau autour du bateau, nous observons à la frontale de nombreuses Pélagies. 

Mercredi 20 Juin

Le bateau démarre avec le lever du soleil à 04h30. Les quarts d'observation débutent à 07h00 et tout commence avec ce groupe de dauphins bleus et blancs, une trentaine d'individus nageant autour du2018carnet bord cybelle 5 bateau. Nous sommes également surpris par deux rorquals communs, une mère et son jeune. Suivit d'une tortue marine et d'une raie !!!! Nous continuons les quarts d'observation jusqu'au repas. La bonne humeur est toujours au rendez-vous et les repas s'enchainent, toujours aussi bon ! 

Les quarts d'obs. reprennent, un rorqual commun croise notre route furtivement puis c'est une tortue caouanne qui pointe le bout de son nez. A 19h00 l'équipage termine les quarts puis passe à table. Le repas se passe dans les rires et les histoires puis les quarts de nuit commencent. Durant la nuit nous entendons les souffles puissants des rorquals communs autour du bateau, impossible de les voir dans cette obscurité, pendant 1h30 ils tournent autour de nous !!!

Jeudi 21 Juin

2018carnet bord cybelle 4Départ du bateau à 05h00. Après quelques heures de navigations et d'observations, un groupe de dauphins bleus et blancs se dirigent droit sur nous. Le temps de nager à l'étrave et déjà qu'ils sont repartis ! Les quarts s'enchainent et "Folie Douce" continue sa route de retour en direction de la côte. Après un repas de roi, l'équipage retourne à ses occupations, quarts d'observation ou de vie à bord (ménage, repas, vaisselle, etc.), pour les prochains de quart de nuit c'est la sieste. 

2ème observation de la journée, une cinquantaine de puffins viennent tourner autour de nous et au même moment un dauphin pointe le bout de son nez au milieu des vagues. Nous sommes maintenant proches des2018carnet bord cybelle 3 terres Française où nous gardons le cap 43°, direction le port de Hyères que nous atteindrons surement tard ce soir. Nous sillonnons une dernière fois les canyons aux alentours de Toulon à la recherche des cachalots. Moby Dick se montrera peut-être la semaine prochaine....Arrivé à 20h00 au mouillage de la badine en face du port de Hyères, l'équipage profite du dernier repas sur le bateau. La tête remplit de souvenirs, nous allons tous nous coucher et cette fois-ci pas de quart de nuit !!

Vendredi 22 Juin

Tout l'équipage est debout à 06h30 et commence à faire ses affaires. Folie Douce se dirige vers le port. Arrivé au quai, nous recevons une bonne nouvelle Avocet of Ryme est réparé. Nous transférons tout l'équipement et nourriture restante. Après l'effort, le réconfort...c'est douche à la capitainerie pour tout le monde, le luxe !!!! La journée se termine sur le dernier repas de la semaine, tous ensemble. L'équipage se dit au revoir, retour à la maison pour certains, mariage pour d'autres, chacun retourne à son quotidien la tête bourrée d'images.

Expédition du 23 au 29 Juin au départ de Hyères

2018 carnet bord format panorama

Samedi 23 Juin

A 20h50 : ça y est, nous y sommes. Au mouillage tout près de l'île de Porquerolles. Une mer d'huile, un coucher de soleil à en faire pâlir plus d'un, un goéland posé sur sa bouée et puis...une multitude de voisins mais cela on y prêtera pas attention. Certains s'affairent à la vaisselle pendant que les cigales nous proposent leurs plus beaux chants.

Profitons de l'instant présent, profitons de cette chance que nous avons, celle de tout simplement VIVRE ! Demain nous partirons à la recherche de nageoires...Nous terminons notre après-midi par un bon bain de mer à Porquerolles. Que du bonheur. Antoine (skipper) nous a ensuite fait un point sécu... Nathan (écoguide) nous a préalablement expliqué le protocole et comment noter les animaux...Nous gardons le sourire :). Demain s'annonce plein de promesses !!!2018 carnet bord format carre

Mardi 26 Juin ou l'incroyable épopée de l'équipage Poséidon

Le quart de nuit

02h45 : début pour les deux prochaines heures de surveillance, nous commençons par un contrôle de la marine nationale. Les deux prochaines heures s'écouleront sous une lune quasi pleine et une mer d'huile. Le silence est alors entrecoupé de souffles plus ou moins lointains.

04h30 : la lumière distribuée généreusement par la lune nous quitte sans prévenir. Nous découvrons alors une grosse lune rouge qui copie notre soleil et son coucher.

05h00 : nuit quasi noire.

05h10 : le jour se lève.

05h20 : retour en cabine pour finir la nuit. Le lever risque de se faire tôt, requinqués et sereins suite aux trois rencontres avec les rorquals de la veille.

La matinée de OUF

07h40 : on tape à la porte de la cabine : "il y a un rorqual !". Le temps d'enfiler une veste et nous nous trouvons sur le pont en pyjama, un oeil ouvert sur les deux. Le paysage qui nous apparaît est alors digne d'un film fantastique. Imaginez : un ciel couleur sable sans nuage. Une ligne d'horizon jaune. Une mer équivalente à un grand miroir couleur sable elle aussi. Un calme absolu. L'espace d'un instant, vous n'êtes pas sûr de vous être réveillé.

Au loin, un rorqual donc, d'une plénitude totale également. Des raies, des poissons lunes à profusion. Il est évident que nous naviguons sur le garde-manger. Un dauphin bleu et blanc vient nous saluer, il est vite rattrapé par deux congénères. Il s'amusera à naviguer près du rorqual. Il devient difficile de noter sur l'IPad, l'équipe de quart d'observation est débordée.

08h48 : alors que nous avons le numéro un derrière nous et que nous nous apprêtons à faire le café : "deux rorquals droit devant !". Là, sur la ligne d'horizon droite comme jamais, deux petites bosses nous ont accompagnés de leurs souffles. Notre approche nous confirmera la présence d'une mère et son jeune qui restera d'ailleurs quelques temps à la surface. Un bateau à moteur nous fera part de sa furtive présence dérangeante. Car je ne l'ai pas précisé mais nous sommes seuls au monde depuis la veille. C'est à ce moment-là précis que nous vivrons certainement l'un des instants les plus forts de notre séjour : un saut majestueux de la femelle rorqual : INCROYABLE !!! Surtout lorsqu'on sait qu'un rorqual commun ne saute quasiment jamais. Nous choisissons de quitter la mère et son petit pour na pas les déranger plus longtemps.2018 carnet bord format carre 1

09h38 : deuxième tentative de mise en place du petit déjeuner. Gagné.

10h39 : une dizaine de dauphins bleus et blancs décident de dévier leur route un instant pour venir à notre rencontre.

10h43 : à nouveau des rorquals. Cette fois-ci, notre approche nous amènera à la rencontre de trois gros rorquals. S'ensuivent plusieurs sondes donc une avec apparition de caudales magistrales. Nous décidons alors de la suivre après ce dernier plongeon pour les photo-identifier une dernière fois. L'équipage est alors en veille sur le bateau, trois rorquals...Ils peuvent ressortir à tout moment et n'importe où. L'un d'entre eux nous surprendra à tribord. Son souffle nous fait frissonner quelques secondes. Il est là, juste à côté de nous, juste à tribord. Ses deux copains le suivent. Bon choix que de les avoir attendus. 

11h05 : encore un rorqual, on en vient à se dire qu'on en sera jamais rentrés à temps. Fin des OBS, pause repas, au loin des ailerons de dauphins.

14h00 : au moins 25 dauphins bleus et blancs se déroutent encore une fois pour venir nager à l'étrave. Ce sera notre dernière rencontre animalière de la journée.

Mercredi 27 Juin

La nuit du 26 s'est passée en mer. Un instant de magie. Pas un bruit, le bateau suivant son humeur et celle de la mer. Des instants de magie lors des quarts. Le Lendemain, les dieux de la mer étaient avec 2018 carnet bord format carre 2nous, du jamais vu au dire de Nathan (écoguide) et Antoine (skipper). Voileux, arrête toi et prends le temps de regarder la mer qui n'est pas un toboggan, un lieu de passage mais un endroit plein de beauté et de vie extraordinaire. Merci pour la mer et ses habitants. 

Nos voeux se sont réalisés, rorquals, dauphins, ... étaient au rendez-vous. Des instants magiques qui resteront gravés dans nos mémoires. Nous avons goûté également au bain en pleine mer... Un régal ! 

La vie à bord (en vert aussi)

Au début, on se sent maladroite, mal équilibrée, l'impression de ne jamais être à la bonne place au bon moment. La cabine, éloignée de 6 mètres, semble inaccessible...Une course d'obstacles. A bord, PREVOIR est le maître mot car chaque déplacement peut déclencher une file d'attente. Et puis, petit à petit, le ballet s'organise. Les corps apprennent à s'effacer pour laisser passer l'autre, se tasser dans un coin, trouver d'autres chemins improbables...Le trafic s'organise, se fluidifie au bout de deux jours. On s'aperçoit que le passage par les hublots (affaires et corps), est pratique quand il y a encombrement dans le couloir. Les déplacements sur le pont, chaotiques au départ, deviennent plus sûrs.2018 carnet bord format paysage

La solidarité s'organise, on se prête les affaires d'observation car une place au soleil peut vite passer à l'ombre pendant un changement de cap. L'accueil de l'autre, l'attention, le respect et la tolérance...Autant de valeurs mises en oeuvre qui trouvent leur apothéose quand on a le bonheur de voir tous ensemble un rorqual sortir à deux mètres du bateau. Un dernier truc, faites attention à la petit marche juste après la cuisine ! 

Expédition du 30 Juin au 06 Juillet au départ de Hyères

2018 carnet bord format panorama juillet

Samedi 30 Juin

1ère journée sur le bateau : connaissance avec l'équipage, attente des courses qui sont finalement arrivées en début d'après-midi. Puis départ pour aller au mouillage pour passer une 2018 carnet bord format portrait21ère nuit tranquille (1/2h de navigation). Explication de la mission, des règles de sécurité à bord.

1ère baignade avec une raie et une étoile de mer : ça promet pour la suite.

Dimanche 1 Juillet

Nous avons passé la nuit au mouillage de la Badine. Nous sommes partis à 4h00 du matin, enfin Antoine (skipper) s'est levé le premier. Le reste de l'équipage s'est levé tôt aussi pour une première observation tous ensembles dès 6h00. Nous n'avons malheureusement rencontré aucun cétacé.
Nous avons dû revenir à Port Cros pour se mettre à l'abri d'un coup de vent en début d'après-midi. Certains ont pris le temps de débarquer sur l'île avec l'annexe, d'autres se sont reposés sur le bateau.

Lundi 2 Juillet

2018carnet bord format carreDépart de Port Cros vers 9h30 pour rejoindre le large à la voile. C'est un plaisir de participer aux manoeuvres... Nous allons voir nos premiers dauphins ce matin-là. C'est un vrai bonheur de les voir s'approcher du bateau et de suivre l'étrave.

La zone qu'Antoine décide de rejoindre sera plus propice aux belles rencontres. Nous avons projeté de rester en mer pour la nuit, si toute fois la majorité de l'équipe n'était pas très ennuyée par le mal de mer. Chacun va se préparer pour une nuit un hachée puisque 2 personnes doivent être éveillées sur le pont pour la sécurité du bateau, par tranches de 2h00. 

Nuit du 2 au 3 Juillet

J'ai commencé par le premier quart à 22h00. La lumière du jour était encore présente. Une grosse houle secoue de temps en temps le bateau. C'est calme. Les étoiles commencent à parer le ciel. C'est magique de se retrouver au large, sans bruit, sans la lumière artificielle. Vers 23h00, je vois au loin un gros navire allant droit dans notre direction. Je décide de réveiller Antoine car dans la nuit les distances sont incertaines c'est un vrai sapin de noël qui est passé a à peine 2 miles, le Fantasia, un bateau de croisière se dirigeant vers la Tunisie. Le reste du quart se passe tranquillement à regarder les étoiles et à faire un tour d'horizon autour du 2018 carnet bord format portraitbateau. Minuit arrive et je vais laisser la place à Pierre-Yves. 

A 3h00 du matin je me suis levé pour remplacer Célia (écoguide) pour les quarts de nuit. J'ai passé une heure assez calme avec Anne-Isabelle, avec la lune laissant passer une très belle lumière. Aucun bateau à l'horizon. Durant la deuxième heure, Adeline me rejoins. Le temps se couvre un peu mais toujours rien à signaler. A 5h00 Antoine arrive sur le pont et le dernier écovolontaire repart terminer ma nuit.

Mardi 3 Juillet

Le réveil au petit matin, au large, fut un peu rude, sans doute à cause des veilles de nuits et de la légère agitation du bateau dû à la houle. Cependant la fatigue fut très rapidement oubliée car après à peine 20 minutes d'observation, un groupe de dauphins bleus et blancs se rapprocha du voilier pour le merveilleux spectacle. Puis continua toute la journée les rencontres et différents spectacle marins. Entre les dizaines de dauphins jouant autour du voilier, les danses des puffins et goélands et les nombreuses méduses (Pélagie), cette journée fut très riche en observations et nouvelles expériences. Pour couronner le tout, nous avons observé en fin de journée plusieurs souffles au niveau de l'horizon, qui correspondait selon nos déductions à un cachalot et un rorqual. Après plus d'une demi-heure intense, nous avons alors eu la surprise de voir le rorqual refaire surface à peine à une dizaine de mètres du bateau. Nous avons alors pu contempler de très près ce grand cétacé, long de plus de 20 mètres. Ce magnifique spectacle représentait alors la récompense du dur travail réalisé et elle en valait le coup.

Adeline (écovolontaire)

Début de l'aventure ! Nous sommes prêts ! On discute un peu, on apprend à se connaître et là on se dit : faut apprendre 7 autres prénoms ! 

Rigueur sur le bateau : les quarts d'OBS, Vaisselle, Repas, bref on doit tous y passer ! Là c'est une découverte je n'ai pas le mal de mer !! Les jours s'enchaînent, on à nos petites habitud2018 carnet bord format paysage juilletes, nos endroits préfères sur le voilier. J'adore être tout devant avec cette montée et descente ou alors derrière les pieds dans l'eau ! On est de plus en plus alaise dans nos pas.

Les dauphins sont au rendez-vous, Antoine nous l'a dit à coup sûr il y aura des dauphins et des poissons lunes, il ne s'est pas trompé ! Puis vint le jour où on a vue des souffles, rorquals !! Puis cachalots !!! Un souffle proche du voilier, on le cherchait, il est sorti juste à côté de nous juste pour nous dire "Je suis là ! " MAGINIQUE. On était fière et heureux d'avoir participé à ça !  La vie !! 

2018 carnet bord format paysage 1Sécu bateau Antoine : là il nous a tous fait peur, bref le feu = la mort du bateau puis de nous-même.

1ere nuit au large : quarts de surveillance, je suis de 4h00 à 6h00. Le plus beau car je début avec la nuit et je termine avec le lever du soleil et des dauphins en prime. On en profite pour se livre un peu.

Les journées passent mais nous ne voyons que des oiseaux !!! Fin de semaine, on se dit c'est la fin d'une semaine que ce soit rencontre, apprentissage. Bref ça donne envie d'en faire encore une et on garde la même équipe !

Alors je voudrais remercier Cybelle Planète puis Antoine car je l'ai bien embêté !  Puis merci à Anne-Isabelle, Béa, Célia, Guigui, Valentin et Pierre-Yves car j'ai beaucoup chanté et ils m'ont bien supporté. Merci à vous pour vos sourires et à cette aventure qui nous liera à jamais. 
NB: j'ai cru voir un requin alors que c'était un Thon !

Expédition du 07 au 13 Juillet au départ de Hyères

2018 Carnet de bord Hellein Valrie 1

Samedi 07 Juillet

Départ depuis le port de Hyères pour une chouette aventure en mer. Au programme aujourd’hui, c’est familiarisation avec le bateau et avec les objectifs de la mission. On découvre à bord des tas de choses intéressantes (nœuds, démarche scientifique) ou plus surprenantes comme par exemple la découverte d’instruments de bords aux formes insolites, car oui, l’objet suspendu au mur du carré n’est juste qu’un aspirateur à main… Pour terminer la journée, nous mouillons à la Badine et plongeons pour la première fois de cette semaine dans la Méditerranée avant un délicieux diner.

Dimanche 08 juillet

2018 Carnet de bord Dauphin1
Aujourd’hui grande journée d’observation direction Calvi. La mer, la mer, la mer, rien que le bleu pour paysage. Les nuages du matin sont restés sur les côtes. Grand ciel bleu, soleil resplendissant. Juste une petite brise pour ne pas avoir chaud. Temps idéal, mais aucun rorqual à l’horizon. Mais juste après le coucher du soleil magnifique, quelques dauphins passent au loin, comme pour nous souhaiter bonne nuit et bonne route !

 

Lundi 09 juillet

Météo au top et observation de méduses pélagies, ballons roses (HIHI), mais aussi d’un poisson Lune après avoir hissé les voiles vers Calvi ! Pas de cétacé à l’horizon mais surprise de voir après le coucher du soleil, 2 dauphins qui saluent furtivement le bateau au passage. Ce soir au programme : quart de nuit bercée par le moteur de l’Avocet.

Mardi 10 juillet

Les quarts sont des moments privilégiés avec les étoiles et des moments partagés avec le coéquipier. 2018 Carnet de bord Rorqual3Belle nuit…
Journée au top entre rorquals, dauphins, tortues, raies… On va faire de beaux rêves.
Un diable des mers, le rêve de Célia. Un rorqual qui sonde et qui ressort au même endroit. Une tortue le long du bateau. Deux rorquals qui nous suivent dont l’un avec une immense tache blanche. La danse de la tortue fonctionne bien. Alors que nous stoppons la saisie, les dauphins nous appellent pour faire la fête. Traversée commencée à Calvi, journée festival qui se termine à Cannes.
2018 Carnet de bord Rorqual4Superbe journée aujourd’hui à bord de l’Avocet of Rhyme avec le premier tour de quart, un accueil chaleureux de dauphins bleus et blancs. Peu de temps après, ce sont des thons qui percent la surface de l’eau de façon anarchique, signe, sans doute, d’une grande activité sous-marine. Alors après une matinée que l’on pensait plus ou moins clôturée, se sont deux rorquals communs précédés d’une cinquantaine de dauphins bleus et blancs qui escortent notre bateau. L’après-midi, nous avons pu observer une tortue, un diable des mers et un nouveau rorqual. Enfin pour clôturer cette journée déjà si magnifique, ce sont trois dauphins bleus et blancs qui viennent nous faire signe juste avant un délicieux dîner.

Mercredi 11 juillet

Les jours en Mer ne se ressemblent pas.  Réveil à Cannes, ville en « furie »  suite à la qualification de l’équipe de France… Nous passons d’une journée Magique du Monde du Vivant. Nous avions croisé cette lumière étincelante, « divine ». Et le retour sur terre fût « rude ».  Bi-pèdes agités, nuisances sonores, visuelles, éclairages féroces … tout pour donner envie de repartir au plus tôt en mer.  
Alors que tout est douceur, bruits atténués, Souffle, « Plouf »le Dauphin – celui qui nous a fait la surprise de venir nous chercher pour jouer avec lui !! Trop Fort Plouf le Dauphin. Un régal. Une joie d’Enfant retrouvée. Donc en Mer, je disais que la curiosité est attisée, tous nos sens  en éveils … tous et toutes  sommes « enivrés » par la Mer et ses habitants.
Aujourd’hui nous quittons Cannes, après une nuit complète de sommeil. Nuit Calme au port, loin de l’agitation humaine.
En matinée, ce jour,  certains sont allés sur la Croisette d’autres réorganisent l’intérieur du voilier, victuailles recomptées, photos transférées … Et à midi nous repartons « Enfin » pour reprendre notre « route des Indes ».  
La Houle est plus forte, plus nous nous éloignons  et plus l’amplitude des creux de vagues augmentent. La Mer devient remuante. Une observation à 13 H juste après le déjeuner en mer. Observation attentive …  néanmoins : Rien.  Une seconde observation suit et rapidement la Houle se renforce. Trop forte. La quille claque à l’avant contre le sac et ressacs des vagues. La proue du bateau s’élève haut et fort. Les éléments se font plus pressants. Des vagues de 1m à 1m50. Les voiles sont hissées : grande voile et génois. Eviter la zone de « Mole » près des côtes.  Pour venir alors mouiller et jeter l’ancre dans la Baie de Pampelune.

2018 Carnet de bord Hellein Valrie 2Bain du soir … à la nuit tombée pour certains : délicieux, fonds marins transparents, température idéale. Salinité forte nous flottons dans le Bonheur !!
Demain déjà s’annonce et nous sommes prêts à nouveau pour la RENCONTRE. Nous surfons tous encore baignés dans nos sensations et émotions de la veille à la rencontre des cétacés et autres animaux marins … Magic Journey Yesterday !! Majestueuses Rencontres. Terre et Mer réunis et unis le temps d’une rencontre. Un émerveillement qui remplie nos vies !! Merci Monde du Vivant Marin de nous ramener à l’Essentiel. De nous relier au Monde. Et merci l’Equipage. Rencontres humaines cela va de soi … aussi.

Jeudi 12 juillet

Aujourd’hui, nous partons pour Porquerolles. Sur le chemin, pendant les observations, on peut voir des goélands, des puffins et beaucoup, beaucoup, beaucoup de bateaux. L’après-midi se passe au port de Porquerolles. Au menu, visite du village et baignade dans une eau turquoise transparente, magnifique. En fin d’après-midi, on va chercher une glace avant de faire un apéro-diner sur le bateau.

Expédition du 14 au 20 Juillet 2018 au départ de Hyères

2018carnet bord Rorqual CybellePlanete panorama1

Samedi 14 juillet

Tous attendus par Anneso, l’équipage arrive piano piano. Il est midi, nous avons chargé les sacs à dos, mis nos chapeaux, rangé chariot de Véro (Pas de Véro à bord, mais il fallait une rime en O !), nous partons illico presto.

Après avoir joué les matelots, nous voilà l’encre dans l’eau, c’est l’heure de l’apéro. Viennent ensuite les différents topos, après quelques minutes dans l’eau.

Qu’il est beau ce bateau !

« Ne pas oublier le point météo ! » Et on croise les doigts pour voir des gros cachalots !

On ne remercie que trop le chef cuistot pour son menu de dingo.

Comme dirait Rousseau, en bateau : « une main sur le bateau et l’autre pour sa peau ! » Beso !

Dimanche 15 juillet

Départ du bateau à 4h et réveil des filles ! Première observation à 6h, avec notre première rencontre avec les cétacés à 9h58 !  : 5 dauphins bleus et blancs, un puis deux poissons lune, une raie aigle, et la raie Aline (Pastenague) que l’on a trouvé au port de la Rague. Nous sommes ravis de toutes ses observations. Etant donné l’état de la mer, nous avons eu plusieurs malades à bord. Ils ont ensuite repris leurs esprits et furent vaillants pour la suite de la journée. Les conditions météo n’étant plus propices à l’observation, nous avons vécu un grand moment de navigation. Bravo à Noé et à notre skipper Antoine qui ont assuré  comme des chefs !!! Arrivée dans une crique à Théoulles et victoire de la France au foot de la Coupe du Monde ! Superbe feu d’artifice et bruits bruits ont fait partie de notre soirée.

Lundi 16 juillet

Départ de Théoulles vers 9h, après un super cours de météo d’Antoine pour nous expliquer ce qui nous attendait… Et de fait, nous n’avons pu faire qu’une heure d’observation… Nous nous sommes dirigés directement vers le port de Cannes. Après le repas, visite du Vieux Cannes et, surpris par l’orage, nous nous sommes réfugiés dans un café. Pour clôturer cette journée en beauté, nous avons flâné sur la Croisette. 

Mardi 17 juillet

Nouveau point météo, Antoine nous confirme que les observations ne sont pas possibles et nous propose un cours de navigation. Et là, nous sommes tous ravis de quitter Cannes et de retrouver le calme et la mer… 2018carnet bord Nathalie Cosson3

 

Anne-Sophie nous a fait un super topo pour reconnaitre les cétacés, tortues et poissons. Nous sommes enfin prêts et au taquet !!!

 

2018carnet bord Chantal Caillet2Tout le monde ou presque est passé à la barre et a effectué des manœuvres. C’était très instructif et utile !!! C’est top !!! Benjamin s’est senti  comme un pirate !!! Le soir, mouillage aux îles de Lerins avec un magnifique couché de soleil. La mer nous étant favorable, nous avons pu nous baigner longuement. Journée très constructive malgré l’impossibilité d’observer…

Mercredi 18 juillet

Antoine démarre le bateau, départ 4h30. Nathalie et Zoé se lèvent et nous prépare le petit déjeuner. Premières observations à 6h et visite surprise de dauphins bleus et blancs et, apothéose  vers 8h30 : un premier jet et le rorqual nous montre son dos. On le suit pendant 1 heure. Magique !! Apparemment, il ne veut pas jouer avec nous. Alors on le laisse tranquille….

2018carnet bord Maria Coelho4Deux heures  plus tard, un autre jet. Ouah !!! Un deuxième rorqual, encore plus gros, jusqu’à 25m de notre bateau. Et sur son sillage, un poisson lune et une raie. Nous sommes ravis. L’après-midi, quelques dauphins viennent nous faire coucou. La journée se termine après 10h d’observation par une baignade en pleine mer. Antoine nous explique comment s’organise la nuit. Chacun a son quart. On se sent une responsabilité, et la vigilance est de rigueur. 

Mais tout s’est bien passé.

Jeudi 19 juillet

Réveil 6h et première observation. Des dauphins viennent nous observer !!! Et, autre surprise : une chasse de thons, accompagnés de nombreux puffins qui essaient d’attraper les poissons au vol. la journée d’observation se termine sur la triste évidence de la présence de nombreux déchets…  

Dernière soirée au mouillage à la presqu’île de Giens avec un superbe coucher de soleil.

Expédition du 21 au 27 Juillet 2018 au départ de Hyères

27.07.2018 carnet bord format panorama

Samedi 21 juillet

Belle arrivée sur le port de Hyères à 9h30. Carla, Julie, Zoé, Fanny sont déjà là, ainsi qu'Antoine notre capitaine, Anne-Sophie notre guide, Nadine et Jean-Samuel arrivent et la journée commence ...27.07.2018 carnet bord format carre

Explications, répartitions des taches... Vivement demain !

Dimanche 22 juillet

Première journée de voile, enfin nous partons pour une merveilleuse journée, notre bateau s'élance dans la crique puis la baie des Canoubiers. La grande voile prend de la hauteur, j'aime cette allure, nous voilà propulsés vers le grand large vers de nouveaux espaces d'observation. Nous résistons vaillamment à la houle et notre oeil s'aiguise à l'affût d'un aileron de dauphin ou d'un puffin cendré au milieu de notre champ d'observation.

Le soir, excellent cake après la baignade puis les premières notions de navigation en voile sont énoncées par le capitaine puis un atelier sur les noeuds marins. L'équipe fait vraiment connaissances et la bonne entente s'amplifie. Et surtout, superbe plongeon de Zoé pour sauver la télécommande, habillée ! 

Lundi 23 juillet

Equipage décimé par la houle après 3 heures de navigation. Heureusement qu'Anne-Sophie, Zoé et Antoine tenaient debout et nous ont vaillamment préparé le déjeuner. Changement de cap pour retourner vers la côte.27.07.2018 carnet de bord carre.1 Nous avons quand même maintenu les observations tout le temps. Niveau 3, puis niveau 2 : la houle est tellement forte que même à plein régime nous n'atteignons pas les 4,5 noeuds.

Sur le chemin du retour, nous croisons des dauphins bleus et blancs, des exocets, un rhizostome,  au moins un barracuda et une chasse de poissons.

Pour demain, nous avons commandé un requin pèlerin, des rorquals, des cachalots, des globicéphales, des raies et des poissons lunes. Nous misons tout sur le beau temps et la mer calme annoncés pour demain. Nous ne voyons plus rien pour continuer ce journal ... Extinction des feux !

Mardi 24 juillet

Jour du cachalot !!! (Vite, vite, je me cache sous l'eau !)

Mercredi 25 juillet

Si l'on m'avait dit qu'un jour je préparerais des lasagnes d'aubergines dans un voilier de 13 mètres tout en cherchant des baleines ! Nous partons dormir en mer pour rejoindre un "spot" de rorquals.27.07.2018 carnet bord format portrait Nuit de rêve et de veille.

Jeudi 26 juillet

27.07.2018 carnet bord format paysageDépart à l'aube et top, un dauphin à l'étrave. Nous patrouillons et là, chance incroyable, un premier groupe de globicéphales, puis un deuxième, puis un troisième ! Des jeunes, des ados, des patrouilleurs... Un spectacle inoubliable !!! 
Et l'après-midi, notre deuxième cachalot. Nous voyons très bien sa caudale lorsqu'il plonge. Quelle journée exceptionnelle ! 

Expédition du 28 au 03 Août 2018 au départ de Hyères

28.07.2018 carnet bord format panoramaSamedi 28 juillet

28.07.2018 carnet bord format paysage.06Au fur et à mesure de la matinée, l'équipe se constitue. A bord de l'Avocet Céline écoguide et directrice de Cybelle Planète, JO skipper, Louis, Béatrice et Evelyne accueillent les nouvelles "si belles" écovolontaires.

Sous la chaleur Hyèroise la glace est rompue et le milkshake Cybelle prend de suite. Toute l'équipe des écovolontaires : Françoise, Sara, Valou, Béa et Evelyne sont réunies et l'aventure peut commencer. Toutes sommes déjà dans le bain : réception de l'avitaillement, la chaîne se met en place et selon une logistique "Célinesque" le rangement s'organise et l'espace d'une petite heure tout est en ordre.

Premier repas à bord puis direction la Badine où nous faisons mouillage. Nous profitons de l'après-midi pour une écoute attentive et instructive concernant les raisons de notre présence et l'utilité de la collecte de données. Ensuite nous passons en revue tout ce que nous devons observer du macro-plancton au macro-déchet en passant par la description des odontocètes et mysticètes, du voilier au pétrolier...28.07.2018 carnet bord format paysage.5

Sécurité oblige, JO le skipper nous fait un topo sur la sécurité à bord, les déplacements, ... Chaud, chaud, chaud, l'envie d'une baignade nous gagnent...évacuation tous à l'eau ! Après avoir absorbé toutes ces nouvelles connaissances, l'heure de l'apéro à sonner, tour de table chacun se présente notamment le petit moussaillon, 8 ans, Louis !

Dimanche 29 juillet

Grasse mat...petit déj. à 7h00 et topo à 8h00 sur le pont tandis que JO nous emmènent sur les flots pour les premières observations tests en plein cagnard et houle latérale... Valou test les jumelles paramétriques et là, aïe aïe aïe, le drame ! La nausée - houle déboule. On craint le pire mais c'était sans compter sur le topo "sécu" de JO la veille, on applique scrupuleusement les consignes (Sara rejoint le "Nausitas"), plus on sniff le coeur de lavande et de "coke-uline"... cela repart, même pas de vomito et on peut même manger après une baignade salvatrice par 1500 mètres de fond. Mer bleu électrique profond, rayon du soleil traversant au fond de la grande bleue, on en voit pas la fin, vertige... Nous profitons de l'instant présent surtout avec nos masques qui nous donnent une vision panoramique, ouh la la cela promet !!!!

28.07.2018 carnet bord format paysage.4Observations de l'après-midi : rien à l'horizon, début de dépression à bord puis au moment du changement de quart, Sara s'étonne elle-même et timidement murmure "je crois que j'ai vu un souffle là-bas au loin". Pour Céline, c'est un cachalot. Nous entamons un suivi animal. Béa compte en criant à chaque fois "souffle" : 35 fois !!!! L'animal finit par sonder et gentiment nous dévoile sa caudale avant le long plongeons. L'hydrophone est de sortie et nous écoutons le cliquetis de cachalot en chasse. Grand silence puis après quelques minutes, nouveau souffle à notre plus grande joie. 

Le vent se lève, pas de nuit au large, donc direction le mouillage de Cap Camara. Cette soirée se termine par un sketch de petit Louis qui rebaptise JO : Cap'taine Super Slip (voir vos références BD) donc JO demande à Cybelle Planète de le sponsoriser pour la cape Rouge et le Slip kangourou.

Lundi 30 juillet

Levée 5 heure, démarrage des observations à 7h12. Au changement de quart les baleines nous comblent de joie (3) avant le repas du midi, baignade en pleine mer à 2500 mètres de fond. Après-midi plutôt calme et caniculaire. Soirée aux Iles de Leyrens en commençant le carnet de bord.

Mardi 31 juillet

La journée d'observation se déroule sous un soleil de plomb, on cherche toutes les astuces pour rester à l'ombre tout en restant attentive aux mouvements de la mer. Un cri retentit : tortue... Tout le monde sort de sa torpeur et se dirige à bâbord pour observer cette magnifique tortue qui, l'on pourrait croire, pose pour la photo.28.07.2018 carnet bord format carre

La chaleur est telle, que nous décidons de faire une pause baignade dans une mer d'un bleu profond...et surprise lors de cette baignade, nous avons la visite d'un petit "mérou", un cernier. Il passe d'une baigneuse à l'autre... Cela est bien étrange de voir ce petit poisson s'approcher de nous sans peur. Il se laisse admirer sans problème, il passe même de l'une à l'autre. Quelques heures plus tard, nous avons l'occasion d'apercevoir seulement les ailerons de dauphins. Ceux-ci restent bien discrets...

Durant cette journée, nous avons tout de même au l'occasion d'apercevoir 3 Rorquals communs ! Le temps passe vite et au cours du dîner, JO nous fait un briefing sur les dangers de naviguer la nuit, nous fait différentes recommandations et nous distribue les quarts pour la nuit à venir. 

22h00 : premier quart, les yeux émerveillés nous assistons au coucher du soleil et quelques heures plus tard au levé de la lune. Le ciel est étoilé et on peut apercevoir quelques étoiles filantes, la lune se mire sur la mer, c'est féérique...le silence de la nuit, nous permet d'entendre au loin 3 souffles de baleines. Nous restons ainsi à l'écoute de la mer tout en regardant autour de nous les différentes lumières de bateaux qui se croisent, en restant bien vigilants à leurs approches. Toutes les deux heures, une nouvelle écovolontaire arrive, nous faisons le point sur la situation et ainsi nous les laissons savourer ces moments de plénitude sous un ciel étoilé.

Mercredi 01 août

28.07.2018 carnet bord format portraitLes derniers écovolontaires de quart (4-5 heures du matin) assistent à un magnifique levé de soleil. On peut encore apercevoir durant quelques instants la lune et le soleil...et devinez...passage d'un groupe de dauphins...il y a des moments vraiment magiques.

La journée démarre sous les chapeaux de roues... Juste après un bon petit déjeuné, premières observations de la journée... Un cri "sooooooouffle"... Béa pleine d'enthousiasme ne s'aperçoit pas de la force de son cri qui fait qu'Evelyne fait un bond de surprise...pas le temps de réfléchir, enregistrement des données et suivi de notre magnifique cachalot ! 

La journée sera porteuse car quelques heures plus tard, nous avons une chance inouïe d'apercevoir un rorqual commun accompagné d'un jeune ! Cela fait tout de même environ 22 mètres à taille adulte, vous pouvez imaginer la scène, non il faut le voir !! Le soir venu, nous faisons mouillage à Porquerolles où nous profitons encore de cette chaleur pour faire une baignade (masque, tuba, palme...) et ainsi nous observons les fonds marins et ces TOUS petits poissons.

Jeudi 02 août

Avant dernière journée d'observations, nous sommes toutes motivées nous voulons voir des Dauphins de Risso, des Globicéphales noirs, on veut tout voir ! La chaleur persiste et les heures s'écoulent sans que nous ayons relevé quoi que ce soit... Pour le moral des troupes nous décidons de prendre le temps de nous rafraichir. Tout le monde à l'eau par des fonds de 2500 mètres l'extase et devinez qui vient nous voir une nouvelle fois dans un autre endroit...notre petit cernier. Nous aurait-il suivis ? 28.07.2018 carnet bord format paysage

Que peut-il se passer lorsque nous nous nous baignons tranquillement ? C'est tout simplement à ce moment précis qu'un Rorqual commun nous fait au loin 4 magnifiques sauts. Il n'y a que quelques privilégiés pour voir cette danse : Sophie, Sara et petit Louis venait de réaliser un de leurs rêves.

Tant bien que mal, les dernières baigneuses remontent à bord et nous suivons discrètement ce magnifique géant qui nous a fait bénéficier de ce magnifique mélange de puissance et de légèreté... La tête encore pleine de ces images, nous le laissons suivre sa route pour reprendre la nôtre et nous diriger vers Porquerolles.

Françoise résiste mais fini par nous dire qu'elle ne se sent pas très bien. Heureusement, nous avons un médecin privé à bord notre "Valou"! Rien de grave, ouf. Françoise se lèvera le lendemain encore un peu fatiguée mais bien rétablie.

Cela sent le retour à la maison... Dernier mouillage à la Badine. On profite encore de ce coucher de soleil aux couleurs chatoyantes, nous partageons un bon repas et dodo car demain levé très tôt pour préparer l'Avocet pour la nouvelle équipe.

Vendredi 03 août

Arrivée sur le port de Hyères à 07h15. On prend de l'essence et on s'active ! Ramassage des affaires, ménage et le bonheur de prendre une douche, une vrai ! Ce midi c'est resto avec toute l'équipe. Une très très belle semaine, où l'on a eu de très belles rencontres humaines et animales. Où les moments de partage, de complicité ont été nombreux.28.07.2018 carnet bord format panorama.07

Expédition du 04 au 10 Août 2018 au départ de Hyères

04.08.2018 carnet bord format panoramaSamedi 04 Août : rencontres

04.08.2018 carnet bord format paysagePremières rencontres de l'équipage de la semaine : Béa, Evelyne, Céline (guide), Louis, Jo (skipper), Benoît, Fred, Bérangère et Eline. En bonus, une retrouvaille de deux copines après 33 ans, Fred et Bérangère !

Dans l'attente des courses au port de Hyères, la chaleur accablante nous pousse à prendre une petite douche au jet du voisin bien sympathique. L'avitaillement fait, l'équipe est au complet ! Nous pouvons enfin démarrer pour nous diriger vers le mouillage de la Badine où une pause aquatique s'impose. Jo et Céline nous briffent sur la sécu et les observations, très pédagogues, on attend avec impatience les premières observations.

Dimanche 05 Août : défilé de globicéphales

Départ matinal vers le Golfe du Lion et déjà une première rencontre avec un poisson lun (Mola mola) de 1m, quelques dauphins bleus et blancs viennent nous dire bonjour. Après un break baignade au large avec 2 500 mètres de fond, bienvenu dans une eau d'un bleu paradisiaque et un bon déjeuner.04.08.2018 carnet bord format portrait

Ayant fait le plein d'énergie, nous reprenons avec grand enthousiasme les observations, L'attente ne fut pas longue car au loin on aperçoit des ailerons... Rorqual ? Dauphins ? Nous nous approchons délicatement et quelle surprise, incroyable...des GLOBICEPHALES...HOURRA...tout le monde sur le pont : photos, vidéos, on en prend pleins les yeux, on ne sait plus où donner de la tête. Ils sont partout autour du bateau, on les entend s'interpeller. Ils jouent avec le bateau, on peut apercevoir un nouveau-né encore fripé de plis foetaux. Cela ne s'arrêtera pas là, l'après-midi sera rythmée de rencontres toutes aussi passionnantes : tortue, raie aigle, pélagies, dauphins communs qui nous font une démonstration de sauts acrobatiques...NOUS SOMMES AUX ANGES !! 

Ne nous arrêtons pas là, c'était sans compter de plus gros mammifères : LE RORQUAL, quelle journée ! Nous la terminons : Sunset de rêves, un apéro bien mérité, une mise en condition pour les quarts de nuits...

Lundi 06 Août : faune timide

04.08.2018 carnet bord format carreQuelle nuit, nous surveillons les bateaux la tête dans les étoiles. Céline nous dispense d'un cours d'astronomie, c'est incroyable cette visibilité, moment magique où tout le monde guette l'étoile filante pour réaliser un voeu... Consignes en tête, le premier quart est à son poste. Quelques bateaux au loin en vue à surveiller, puis vers minuit, le vent se lève et de suite nous allons réveiller Jo qui allume le moteur et nous éloigne de l'orage à venir.

Nuit magique où l'on a pu assister à un spectacle incroyable : un dauphin saute plusieurs fois dans le clair de lune. C'est une nuit parfaite : une voûte céleste parsemée d'étoiles filantes. Au petit matin, le premier quart regarde admiratif le lever de soleil. En ces heures matinales les dauphins passent leurs chemins, nos "petits" amis les rorquals viennent nous saluer, une cinquantaine de dauphins nous honorent de leurs présences. Quelques-uns viennent à l'étrave nous saluer.

On termine la matinée pleine de nouvelles rencontres (Mola mola, chasse de thon, diables de mer) par une baignade où nous avons la visite d'un banc de thons sous nos pieds. L'après-midi se déroulera sur le même rythme et la journée se terminera par une nouvelle nuit au large.

Mardi 07 Août : retour vers les côtes

Notre veilleur de nuit "le rorqual" qui fut présent tout au long de nos différents quarts : passages furtif le long du bateau, souffles dans la nuit, quelques sauts de dauphins. Les nuits au large sont vraiment extraordinaires. Qui retrouve-t-on au petit matin ? Notre ami le veilleur de nuit Monsieur Rorqual suivi de ses amis.

Matinée accompagnée de rorquals, dauphins, Mola mola abritant 3 petits poissons zébrés noir et blanc. La mer (camaïeu de bleu pâle au bleu lavande qui donne le blues !) d'huile nous permet d'observer plus facilement les macros déchets ! Un pneu ! Comment ça un pneu ? Vous êtes sûrs ? On se rapproche et oups : UNE TORTUUUUE. Nos cris de joie l'ont fait fuir, photo-ID impossible...

Les obs de l'après-midi se sont limitées à des déchets et quelques puffins... Retour à la civilisation près de Cavalaire, au Cap Lardier où nous faisons mouillage pour la nuit. Pins parasols et cigales seront notre environnement. Tout le monde dort d'un profond sommeil, la nuit est plus fraiche.

Mercredi 05 Août : direction Saint-Tropez (Baie des Cannebiers)

Les premières obs démarrent à 07h00, nous avons déjà regagné le large sous un vent bien agréable. La mer retrouve son swing et il est plus difficile de faire des obs avec ses petites vaguelettes. La matinée sera infructueuse mais ne nous empêcheras pas de faire un excellent repas et notre petite baignade quotidienne. L'après-midi nous retournons à nos obs avec beaucoup d'enthousiasme et avec une commande spéciale : un cachalot. Malheureusement, aucun animal ne se manifeste, aussi nous nous distrayons (légèrement) en interprétant les quelques nuages visibles... Nous avons identifié un bonhomme Michelin dans sa baignoire, la clope au coin du bec, dont la cendre aurait pu attirer le cachalot. Nada de nada.04.08.2018 carnet bord format portrait 01

Le vent se lève, nous stoppons les obs pour une navigation toutes voiles dehors. Benoît, notre moussaillon, prend du galon et se met à la barre. L'Avocet glisse sur la mer dont les vagues se font de plus en plus fortes. Notre valeureux voilier gîte et, de sa fière allure, double haut la main un catamaran !

Le cachalot n'a pas croisé notre route. Aussi, nous nous dirigeons vers la baie des Cannebiers où nous faisons mouillage pour la nuit. Repas du soir: cake aux olives maisons, spaghettis sauce basilic/ail, gâteau au chocolat maison. Soleil couchant sur la madrague, ça y est, on se la pète !

Jeudi 06 Août : retour sur Terre

Le bleu est passé au gris, ouf, un peu de répit pour notre peau. Les conditions météo se dégradent et notre retour est avancé. Nous essuyons un orage en mer, nous avons pu apercevoir au loin la formation d'une tornade. Heureusement pour nous, celle-ci s'est désagrégée. Nous nous abritons à Porquerolles pour le déjeuner et avant que la mer ne se déchaîne, nous regagnons la côte au mouillage de la Badine. La mission se termine dans une ambiance d'euphorie, la semaine a été riche en émotions et découvertes. De belles rencontres tant animales qu'humaines. 

Bon vent à la prochaine équipe !04.08.2018 carnet de bord panorama 01

Expédition du 11 au 17 Août 2018 au départ de Hyères11.08.2018 carnet bord format panorama

Samedi 11 Août

Journée de découverte, on apprend à se connaître et à s'apprivoiser. Briefing sécurité et topo sur les11.08.2018 carnet bord format paysage 2 observations. L'apéro a très clairement créé des liens... Apprentissage des consignes de sécurité à bord et prise de nos quartiers (avec une mention spéciale pour les WC Art Déco).

Dimanche 12 Août

Départ très motivé à 05h00 du matin... Vite avorté par un mal de mer touchant près de 50% des volontaires. Attentifs et compatissants, Margaux (l'écoguide) et Jo (le skipper) décident de différer l'observation pour se ré-abriter de la houle près du Lavandou. Baignade entre les bancs de poissons et de méduses pélagies détendent les estomacs, et nous permettent de repartir sur une mer devenue idéale pour l'observation. 

11.08.2018 carnet bord format paysagePremier quart en commun : Margaux avait raison, l'utilisation de l'appli OBSenMER est vraiment simple et intuitive. Les conditions d'observations sont idéales (si on aime cuire au soleil au pied d'un mât!) mais la faune n'est guère au rendez-vous. Hormis quelques puffins seuls des "activités humaines" et des "macro-déchets" croisent notre route (dont certains originaux, comme une sculpture de 12 ballons de baudruche façon déco de mariage). Tout le monde participe aux 2 quarts et  demi, qui s'achèvent sous la pluie, hormis Richard, volontaire pour barrer suite à la panne du pilote automatique. Par la suite, une bonne partie des écovolontaires s'y essaieront. 

Comme la veille, la journée s'achève autour d'un apéro très sympathique, d'un bon repas, et de plaisanteries de plus ou moins bon goût, la palme revenant à la bouteille d'eau douce destinée à "rincer les cheveux du bas" du chef de bord. A 21h30, tout le monde au lit après cette journée bien remplie.

Lundi 13 Août

Départ à 05h00 du matin de Cap Camarat. Premier quart à 06h15, dès que le soleil s'est levé. Vers 07h00 du 11.08.2018 carnet bord format portraitmatin, 4 dauphins bleus et blancs sont passés proches du bateau et sont repartis aussi vite qu'ils sont arrivés. L'orage s'est levé et l'observation s'est arrêtée prématurément. Nous mettons les voiles pour profiter des vents de l'orage naissant, nous perdons une casquette, nous baissons les voiles rapidement et repassons au moteur pour retourner à hyères en toute sécurité vers 13h00. Le bateau voit du monde défiler pour réparer le pilote automatique et nous attendons d'avoir un temps clément. A 17h00, la réparation est réussie ! En avant pour une douche !

Mardi 14 Août

Cette journée est rédigée sous le contrôle de "maitresse". Aujourd'hui c'est une journée au port, malheureusement le temps ne nous permet pas de prendre le large. Petit déjeuner collectif avant que chacun ne choisisse son programme. Pour certain(e)s "observation humaine" qui visiblement était riche d'histoires :), d'autres ont préféré l'île de Porquerolles mais finalement ce plan est tombé à l'eau :). Puis rando pour les autres...pendant que les chefs sont restés à bord réparer le bateau (entre autre). Mission réussie !!!! Fini les quarts de barre :(. Anne-Cécile veut savoir ce que j'écris alors la mission devient participative.

"ZOOM SUR LES PETITS TUYAUX DE DOUCHE"

- Riri indique à ses copains de douche que le n°6 est gratuite.

- Lucile s'est fait payer une douche par l'homme de ménage.

- Fanny a oublié son gel douche et sa serviette.

- Bénédicte pars à la douche in extremis... les autres se sont sûrement pas lavés ^^.

Apéro à 19h00 et des brouettes. Accompagné d'un super caviar d'aubergines réalisé par la team Margaux, Jo et Patrick. Suivi d'un super repas "pâtes au pistou" miam miam. Qui s'est qui sent bon ????? Repas terminé départ vers la Badine. Toute l'équipe est sur le pont. Beaucoup de bateaux autour, ça s'ambiance... (mais le DJ n'est franchement pas terrible, quoi qu'il nous offre un petit blind test). 11.08.2018 carnet bord format portrait 1

PS: Retour sur la sortie d'Anne-Cécile à la plage de Hyères dans une eau à "12°C". Elle a vu quelques poissons après lecture et recherches il s'agit de : 1 rouget, 1 syngnathe, 1 poisson lézard, 1 sar et Sophie a vu quelques Bernard :).

Je crois avoir fait le tour, place à la lecture par Maitresse. Enjoy et on espère tous demain pouvoir observer :), après demain et tutti !!!!

Nouveau PS : 

- Savez-vous faire un quatre quart ?

- L'astuce : peser les oeufs.

- Le débat avec ou sans coquille.

- La conclusion : Jo fait un gâteau demain.

PS bis : Ne pas se mettre sur le pont quand les copains sont aux toilettes.

Mercredi 15 Août

Aujourd'hui nous décernons avec une grande émotion la légion d'honneur aux 2 survivantes de ce jour : Bénédicte et Lucile que nous félicitons pour leurs dévouements indéfectible et leurs estomacs sans failles. Nous décernons également la médaille du grand cétacé à leurs 2 lieutenants Patrick et Richard qui ont vaillamment lutté pour accomplir leurs devoirs de quart. Un grand bravo ! Nous apportons tous notre soutien aux autres malheureux écovolontaires dont les estomacs n'ont pas résisté. Voyant l'état de son équipage le valeureux capitaine Jo a décidé de regagner le port avant que son bateau ne soit rebaptisé entièrement.11.08.2018 carnet bord format paysage 1

Bandol le havre de paix après la tempête. Bénédicte a gagné ses épaulettes de chefs aux fruits pourris et au plumeau d'argent. Un 2° titre de championne dans la journée. Plaisanteries mises à part notre quête a enfin touché son but par la rencontre d'un ou deux ou trois rorquals et quelques dauphins.

Jeudi 16 Août

Mouillage à la Bergerie, départ 05h00. A 07h00, premier quart, presque tout le monde est sur le pied de guerre. Le soleil est avec nous, la mer est calme et tout le monde est amariné (ENFIN !). Journée de la biodiversité : 1 tortue (peut-être, mais on va croire notre écoguide sur la parole), 1 dauphin, des chasses de thons, des pélagies, des espadons, et...des rorquals joueurs qui n'avaient pas envie qu'on les embête : c'est du milling, nous a-t-on dit... En milieu de journée, nous avons fait la chose qu'il ne fallait absolument pas rater : une baignade par 2500 mètres de fond !! L'eau était bonne, meilleure qu'à la côte de manière surprenante.

Vendredi 17 Août

Scène de ménage : tout brille, on est au top ! Feu d'artifice de blagues en tous genres et de bonne humeur lors du repas de départ au légendaire Café du Port ! 

Bilan de la semaine : 

"Margaux, tu dors ?" demande Jo, "Jo, tu dors ?", répond Margaux, se disant que c'est le camembert qui dit au roquefort qu'il pue. On a bien mangé, les écovolontaires et nos guides font preuve d'inventivité pour relever le dur quotidien de la vie à bord par météo relativement aléatoire...11.08.2018 carnet bord format panorama 1

Expédition du 18 au 24 Août au départ de Hyères

Samedi 18 Août : "Votre Mission, si vous l'acceptez, sera de compter les cétacés !"

Après un avitaillement rapide et efficace, nous voilà partis vers le mouillage de la Badine. Une fois un bon petit poulet rôti (et son gratin de pâtes délicieux-merci Margaux) englouti, nous sommes en forme pour écouter18.08.2018 carnet bord format paysage 2 Jo (topo sécurité) et Margaux (topo cétacés) ! Sans oublier aussi le topo "Vie à bord".

Nos cerveaux biens pleins, c'est ensuite le temps d'un bon bain entouré de castagnoles et autres oblades (poissons)... Pour finir la journée, petite salade ! Nous avons tous hâte d'être au lendemain pour commencer notre mission!!

Dimanche 19 Août

Ce matin, réveil au moteur et/ou à l'ancre pour un départ matinal vers le large. Malheureusement un orage nous fait rebrousser chemin : retour à la Badine pour le petit déj.

18.08.2018 carnet bord format paysage 1Ensuite deuxième départ... Et là, c'est le drame. Une bonne petite houle a compliqué les choses et agité nos estomacs. Nous sommes finalement malgré tout récompensés (enfin...du moins pour celles et ceux qui ont pu rester sur le pont) lorsque Pauline se décide à donner à manger à la mer : très belle observation de 2 rorquals (une mère et son jeune) pendant quelques minutes. Nous mettons le cap ensuite vers la côte pour nous mettre à l'abri de cette petite houle et calmer nos malades... Une fois au mouillage, déjeuner bien mérité puis après-midi libre entre siestes, discussions "marines" et baignades.

Nous finissons la soirée autour d'un couscous préparé par Jo, en évoquant les anciennes missions cétacés. Ce qui nous motive pour le lendemain ! 

Lundi 20 Août

Réveil matinal et direction le large avec début des quarts à 7h. A deux reprises dans la matinée nous observons de nombreux dauphins bleus et blancs : nombreux sauts, des petits, tout est là ! Tout le monde a un large18.08.2018 carnet bord format carre sourire (et aujourd'hui tout le monde est vaillamment sur le pont, la houle a baissé) !! L'après-midi fut chaude et malheureusement nos efforts d'observations n'ont été récompensés que par quelques puffins (oiseaux)...

Mardi 21 Août

Matinée très calme ce mardi... A midi, nous savourons une petite baignade en haute mer (20 km des côtes / 2 km de profondeur) dans une eau bleu profond et bien chaude ! Juste après le déjeuner, nous avons la chance de croiser la route de quelques raies Mobula que nous observons un bon moment...SUPER !!!

L'après-midi, retour vers la côte sans observations particulières sauf que, alors que nous faisions des mots fléchés (nous sommes pro en niveau Junior, 1 et 2), nous perdons un pare-battage que nous récupérons in extremis grâce à un sauvetage périlleux orchestré par Jo, Margaux et Valérie. 

Le soir, arrivé à St-Tropez au milieu des yachts et de la pollution... Mais un bon petit plat de spaghettis à l'ail nous permet de finir la journée de manière positive et conviviale. 

18.08.2018 carnet bord format panorama 1Mercredi 22 Août

18.08.2018 carnet bord format paysageCe matin, nous avons dû arrêter les observations à cause du vent. La grande voile était de sortie, avec une nouvelle barreuse (Margaux l'écovolontaire). Ensuite, déjeuner en mer (et non en paix !!) car après plus d'1h30 de cuisson, les patates n'étaient toujours pas cuites... La super équipe de quart très expérimentée en cuisine à tout de suite concocté sur le pouce une super salade.

Pour l'aprem, toujours trop de moutons au large pour faire des obs, donc direction la côte pour un super mouillage, malheureusement non abouti car Jo ne badine pas avec la sécurité... Enfin, nous savourons (à la Badine cette fois) une baignade bien méritée où nous observons étoiles de mer, grande nacre, girelles, serrans, oblades, ... La journée se termine au rythme d'un apéro et d'un bon repas "tapas" en compagnie des moustiques.

Jeudi 23 Août

Ce matin, dauphins et rorquals nous ont rendu visite en mode furtif puisque nous les avons observés de plus loin. Remarque importante : les dauphins nous ont fuis à cause du Whale Watche (en langage écovolontarien : Weight Watcher) !!! Ensuite déjeuner en mer et direction Porquerolles pour prendre de l'essence après l'arrêt des observations. Le vent se lève ! Pour suivre, petite baignade à côté du port de Hyères - Oufti que ça fait du bien ! Nous mettons alors les essuies de plage à sécher et prenons la route du port, ou nous nous mettons à l'abri pour cette dernière nuit car le vent a forci.

Repas léger ce soir pour terminer le séjour : pâtes - crumble ! Et demain il ne nous restera qu'à faire un bon ménage, avant d'avoir droit à la récompense suprême : une bonne douche !!!! Pour finir, missions accomplie: nous avons compté les cétacés et tout ça dans la joie et bonne humeur. A l'unanimité, ce séjour a été extra ! 

L'équipe : Elora, Valérie, Margaux, Mélinda, Sylvie, Pierre et Pauline.18.08.2018 carnet bord format panorama

Expédition du 25 au 31 Août 2018 au départ de Hyères

25.08.2018 carnet bord format panorama 1Samedi 25 Août

25.08.2018 carnet bord format paysageArrivée au port de Hyères. Tout le monde s'installe et prend ses marques. Les deux couples (Laurent et Véro, Gilles et Elisa) dorment dans les couchettes de 2. Alexia, Sylvie et Hélène (écoguide) dans la cabine du fond, puis Elies dans le carré.

On nous explique comment ranger les provisions, utiliser la cuisine, les toilettes, l'électricité, quelles sont les règles à respecter et quels sont les cétacés que nous pourrions observer. Départ du port le lendemain, car le vent est puissance 7 aujourd'hui. Le soir on découvre la capitainerie de Hyères. 

Dimanche 26 Août25.08.2018 carnet bord format portrait 1

Départ en fin de matinée et malheureusement beaucoup de houle donc beaucoup de mal de mer en conséquence. On a la chance d'observer des dauphins à côté du bateau. Après une journée mouvementée pour nos estomacs on se réfugie dans un port où on peut observer un feu d'artifice depuis le bateau. Elies décide de se balader et rentre à 2 heures après avoir vu dans le port 2 raies et un dauphin. Dur réveil le lendemain...

25.08.2018 carnet bord format paysage 1Lundi 27 Août

On apprend qu'on va passer la 1ère nuit en mer. Durant la journée Elies est toujours malade. On observe des dauphins le matin puis des thons et quelques méduses. Le soir les quarts se succèdent sur une mer clémente avec une superbe pleine lune.

Mardi 28 Août

25.08.2018 carnet bord format carreRéveil sur une mer d'huile où Elies Laurent et Elisa observent le lever de soleil puis des tortues et des méduses. Apparition de dauphins qui dansaient sous l'étrave du bateau puis apparition de rorquals. On a la chance d'en observer à trois reprises. Laurent les filme avec son drone, le résultat est époustouflant. Le soir on joue au baccalauréat dans la bonne humeur collective. S'enchainent ensuite les quarts de surveillance de nuit. Durant le premier quart de nuit sous la pleine lune, un souffle du rorqual se fait entendre. Magique ! Le souffle éclairé par la lune, la beauté de l'instant, l'attente entre chaque sortie du rorqual nous enlève alors la fatigue et nous fait vivre un rêve éveillé...

Mercredi 29 Août

Aujourd'hui moins de chance qu'hier mais on voit des dauphins sauter au loin et certains viennent nous dire bonjour toujours en dansant sous l'étrave du bateau. Observation impossible durant25.08.2018 carnet bord format paysage 2 l'après-midi car vent force 4. Superbe traversée avec les voiles jusqu'au mouillage où Laurent s'empale sur une accroche d'un hublot et se fait arracher un morceau de peau. Impressionnant le morceau qui était restée sur l'attache !... Certain se sont sentis mal mais aucun problème ce n'était que superficiel...

25.08.2018 carnet bord format portraitJeudi 30 Août

Elies est au top de sa forme, "il surfe" sur 2 rorquals communs en même temps les 2 pieds séparés. Laurent le film avec son drone, les images sont encore plus extraordinaires que les précédentes. TF1 et BBC achètent les images pour un milliard d'euros. Elies achète tous les yachts de St-Tropez et part retrouver Jean Roc le pêcheur de Cavalaire pour l'assaut du rêve ultime d'Elies, le grand requin blanc. 

 

Vendredi 31 Août

Je suis envahie par l'émotion lors de la vision de nos premiers dauphins ainsi que par le poids des rorquals qui sondent avec tant de légèreté, et par leurs souffles de velours. Retour à Hyères avec les joies du nettoyage du bateau avant de se retrouver autour d'un dernier repas puis de retourner chez nous...remplis d'émotions ! 25.08.2018 carnet bord format panorama

Expédition du 01 au 07 Septembre 2018 au départ de Hyères

01.08.2019 carnet bord format panoramaSamedi 01 Septembre

Rangement des courses, repas poulet et légumes au port. Par les conseils d'Antoine (skipper) nous avons fait le plein d'essence "sans sauter". Opération réussie pour Lou01.09.2018 carnet bord format paysage et Elliot. Nous voilà partis au mouillage de la badine. Hélène (écoguide) nous a prévenus du topo sur les cétacés, l'appli OBSenMER, planning et 01.09.2018 carnet bord format portrait 1sécurité dense mais nécessaire pour être un minimum opérationnel. Le vent s'étant levé, Antoine décide de changer de cap direction l'île de Porquerolles.

Dimanche 02 Septembre

Après une nuit confortable, nous observons un grand dauphin au réveil, suivi dans l'après-midi du premier rorqual commun en face de Bandol. Nuit au port à l'île des Embiez bien tranquille avec une vraie douche en bonus avant de rester, on ne sait combien de temps, sale et salé.

Lundi 03 Septembre

Pénurie de pain oblige, départ après ouverture de la boulangerie des Embiez vers 8h00. Direction l'Espagne maintenant (juste direction malheureusement, nos ambitions de s'amarrer au port de Cadaques sont compromises par une météo capricieuse). Notre peine est très vite estompée par l'apparition de 2 rorquals communs nageant main dans la main (enfin, nageoire vous m'avez comprise), puis un autre ! Puis 2 autres ! La matinée a 5 baleines un bon ratio.

01.09.2018 carnet bord format carre 1Lou et Lou au repas (Lou 1 et Lou 2) on se régale chacun notre tour observation oblige. Début d'aprèm plutôt calme avec pour seul compagnie thons et sternes en chasse et quelques lointains dauphins. Puis sans s'en rendre compte la côte d'Azur a disparu dans la brume à l'horizon, pour laisser la place à une ligne continue parfaite à 360° la mer était partout. Une première pour presque tout le monde (sensation aussi bien agréable qu'effrayante). Ah oui aussi ! Le vent s'est bien levé, on peut couper le moteur et naviguer qu'avec les voiles un vrai bonheur ! Puis plus rien.

Fin d'après-midi, vent force 0 mer force 0, une mer d'huile comme on dit. On fait une pause baignade avec 2000 mètres de fond en dessous, ça fait tout drôle ! Puis sans se faire attendre et à la grande surprise d'Hélène le beau et plutôt rare dauphin de Risso montre le bout de sa longue dorsale très foncée. Nous le suivons quelques temps avant de reprendre notre route. La nuit se rapproche doucement.

Les consignes d'Antoine pour la nuit en mer nous sont énoncées : 2 personnes toujours en quart tournant de 2h00 chacun. Le calme était censé régner, c'était sans compter le magnifique orage qui, malgré son beau spectacle, nous oblige à fuir pour le reste de la nuit.

Mardi 04 Septembre

Après cette longue nuit de fuite, nous reprenons les obs à 7h00 sous la pluie qui s'estompe pour laisser place à un joli lever coucher de soleil. Dans la matinée, de01.09.2018 carnet bord format carre jolis dauphins apparaissent à l'horizon, Antoine accepte de les suivre (probablement arrivés grâce au joli chant de baleine émis par Lou et Elliot). Ce sont des dauphins bleus et blancs joueurs qui nous accompagnent à la proue du bateau pendant quelques minutes pour le bonheur de tout l'équipage. Mention spéciale au jeune petit dauphin le rostre à l'air et au saut tendu presque réussi.

Il est midi et les pâtes de Céline et Audrey au pesto sont régénératrices. Tout l'équipage réchauffé est de retour sur le pont pour les obs mais les cétacés ne sont pas prêts à nous rencontrer et seul le soleil est rendez-vous. Antoine propose de mouiller aux calanques. Malgré 2 pélagies, l'eau claire et le fond de posidonies poissonneux nous décident à partir à l'expédition du monde sous la coque. Et ce soir, c'est apéro puis lentilles par les filles Audrey et Céline.

Mercredi 05 Septembre

01.09.2018 carnet bord format portraitDépart des calanques de Sormiou vers 7h00, obs d'une dizaine de dauphins bleus et blancs. Comme d'habitude, ils viennent surfer la vague du voilier pour le plaisir de tous. Préparation du repas par Hélène et Elliot. Ils ont réussi à nous faire manger une nouvelle fois des lentilles, avec la galette de maïs préparée par Antoine. Nous nous régalons. Une salade en accompagnement, parfait pour digérer le tout. 

L'après-midi s'est écoulée calmement dans une vaine attente de voir des cétacés. Prêts à observer le moindre mouvement, nous nous sommes mis en mode "expert" sans compter sur l'équipe de choc du dernier quart. Seuls des macro-déchets ont été observés bien agrémentés par des puffins et des fou-rires à n'en plus finir.

Arrivée vers 18h00 à Porquerolles. Antoine propose soit le mouillage soit le port, le vote fera que ce sera le mouillage. Pour ceux ayant envie de se doucher et se dégourdir les jambes, nous prenons l'annexe. Elliot se fait un plaisir de nous préparer cette escale. Nous avons fini la soirée dans une ambiance joviale au port, bière à la main avec une vue aux couleurs méditerranéennes et coucher de soleil sublime. Toute aventure pour le retour en annexe en pleine nuit ! 

Jeudi 06 Septembre

Après un départ optimiste avec pour cette dernière sortie en mer l'espoir de voir à nouveau rorquals, dauphins et peut être même cachalot, le premier quart est abordé avec01.09.2018 carnet bord format paysage 1 l'impatience des jeunes premiers en découverte de cette faune marine si fascinante.

Après 1h de navigation de Porquerolles direction le large, nous avons été interpellés par la Gie côtière. En effet, la zone que nous traversions était circoncise pour les manoeuvres militaires. C'est un peu dépité que nous avons pris le cap au sud de Porquerolles après une matinée d'observation particulièrement calme.

Après un repas Crétois mais sublimé par une tarte aux pommes succulente, nous avons repris les observations avec toujours cet enthousiasme de voir à nouveau des cétacés. Alors que nous attendions impatiemment, un dauphin bleu et blanc nous fit une apparition furtive.

Pour la seconde fois de la semaine, la météo changeante nous a, à nouveau, fait l'honneur d'un orage lointain. Par précaution, Antoine décida de retourner vers les îles de Porquerolles et Port-Cros. Une légère pluie, et quelques coups de tonnerre nous accompagnèrent durant un court laps de temps avant d'arriver près des côtes. Toujours sans l'apparition de nos "chers" cétacés, nous avons regagné le mouillage de Port-Cros. Soirée apéro et pâtes à la carbonara pour finir cette semaine riche en émotions.01.08.2019 carnet bord format panorama 1

Expédition du 08 au 14 Septembre 2018 au départ de Hyères08.09.2018 carnet bord format panorama 3

Samedi 08 Septembre

Prise de contact et préparation efficace du bateau, d'après Margaux (écoguide). Traversée à la voile jusqu'à Porquerolles, en bons écovolontaires responsables ! Et afin d'épargner les posidonies, nous avons recherché du sable pour jeter l'ancre. Nous avons alors eu 3 briefings : la vie en commun à bord (explication du concept des "messages clairs" pour éviter toute mutineries), la sécurité à bord expliquée par Antoine (skipper), et 08.09.2018 carnet bord format paysage 5enfin explications sur l'association Cybelle Planète et sur les espèces que l'on espère (que l'on va !!!) observer.

Goûter à 15h30 - apparemment il faut manger dès qu'on en ressent l'envie à bord. Nous avons ensuite fait notre premier plouf : joie de l'échelle à maitriser, et test du savon "propre" pour nous laver dans l'eau de mer. Nous avons eu droit à un magnifique coucher de soleil au mouillage, couplé à une remontée de toilettes...double amarinages ! ^^

Apéro pendant que les pâtes cuisaient (repas Antoine et Margaux), et nous avons terminé le repas sous les étoiles. Anecdotes du soir: Célyne s'est rendu compte de son oubli de brosse à dents chez le couchsurfing de la veille -_-' heureusement Christine se place en sauveuse avec sa brosse à dents atypique (bâton de siwak - un arbre qui pousse dans un pays lointain) qu'elle s'empresse de diviser en deux.

Dimanche 09 Septembre

Réveillé à 6h00 par la montée de l'ancre et l'allumage du moteur du bateau, nous nous retrouvons tous progressivement sur le pont pour admirer le lever du soleil (environ vers 7h00). Le ciel est moutonnant de nuages, rose violet blanc pastel, direction Port-Cros.

Après le petit déjeuner, l'initiation aux quarts d'observation commence avec notre écoguide (Margaux). 1er groupe : Nico, Béa, Bernard et Célyne. Nous n'avons rien observé, hormis quelques déchets plastiques, ainsi08.09.2018 carnet bord format paysage que des puffins en vol. 2ème groupe: Christine, Morgane et Gérard. Observation de méduses et également de puffins cendrés. Anecdote du jour : Nicolas a ressenti une intense liberté par le simple fait de faire pipi à l'arrière du bateau directement dans la Méditerranée avec l'horizon du large. Une fille tentera-t-elle l'expérience pendant la semaine ? ^^

Nous avons dégusté de la pizza pour notre repas du midi (Antoine et Célyne en cuisine) pendant que le bateau, lui, tournait en rond. Personne de malade ! Nous nous sommes régalés ensuite par nos 1ère séquences d'observation : 1er quart découverte du poisson lune qui titube, puis nous avons suivi la trace de deux rorquals. A peine le 2ème quart commencé, nous recevons la visite de 5-6 dauphins bleus et blancs pendant une vingtaine de minutes à l'étrave du bateau, ainsi qu'un grosse méduse "oeuf sur le plat" et plusieurs puffins cendrés. Notre chef de bord (Antoine) a observé le saut d'un espadon...pas nous.

Nous voilà en pleine mer, un petit briefing sur le déroulement des quarts de nuit et les conditions de sécurité, s'impose pour préparer notre 1ère nuit au large. Nous avons très bien dîné grâce à Antoine et Christine, avec cette revisite à la saucisse nommé "rougatouille", le mixte évident de rougail et ratatouille. La 1ère nuit s'annonce calme, toutefois nous entendons tout de même quelques ploufs autour de nous.

Lundi 10 Septembre

Et voilà ! 1ère nuit de passée au large. Un festival d'étoiles, de dauphins, de plancton fluorescent, des méduses et de bateaux à surveillez (trajectoire à suivre pour éviter si possible une collision). Les courageux de dernier quart (Morgane et Nicolas) ont pu observer le lever du jour et ont profité d'une baignade "douche" idyllique dans une mer d'huile. Margaux et Antoine, évidemment, eux aussi étaient de la partie. 

Début des observations du jour : nous sommes hyper chanceux aujourd'hui ! Dauphins dès 8h20, puis des poissons lunes (5 au total), des chasses de thons, méduses "oeuf sur la plat", un requin et encore et encore une cinquantaine de dauphins. On s'apprête à manger, mais des souffles (probables) de cachalots, nous renvoient sur le pont. Nous reprenons notre route afin de poursuivre le "fantôme" cachalot. Nicolas, super agile, a même l'autorisation de grimper en haut du mât (avec l'aide d'Antoine of course ! Faut bien quelqu'un en bas pour tirer sur le bout) mais malgré cette vigie, nous ne trouverons qu'une tortue et un reste de poulpe (repas de qui ?).

Un après-midi spécial tortue (4) et dauphins (encore !) qui font des chorégraphies débridées de sauts : sauts tendu en vrille, des plats sur le côté, saut en arrière, ... Ils sont partout autour de plusieurs souffles. Des globis ? Tous sur le pont, on repart en direction du souffle pour finalement rencontrer 4 jeunes dauphins. Nous restons à nouveau au large pour la nuit. Nous sommes enfin prêts à nous poser pour le repas. A la popote ce soir c'est Béatrice et Célyne, au menu : crumble de légumes chèvre lardons. Nico toujours téméraire, se baigne en étant attaché au bateau, qui dérive à moins d'un noeud.08.09.2018 carnet bord format panorama 1

Mardi 11 Septembre

Nous avons passé notre 2ème nuit en pleine mer. A nouveau, nuit magique : un florilège d'étoiles filantes, la voie lactée évidente dans le ciel magnifique. Quelques dauphins sont venus nous voir, nous les entendons mais ne les voyons pas (sauf Nico peut-être). Les ferrys vers la Corse étaient très présents, et impressionnantes - de véritables villes flottantes. Vers 4h20 du matin, notre capitaine Antoine a du allumer le moteur car le vent n'était plus suffisant pour maintenir le bateau stable et tenir un cap. La matinée sera assez calme en observation. Le 1er quart débute à 7h30 avec quelques dauphins, puis plus rien : plus de vent, plus de vagues, plus de poissons. 

Fin d'observation : quelques dauphins qui dorment. Il est l'heure de nous mettre à l'eau. A notre tour de profiter de la mer Méditerranée. Des ploufs en veux-tu, en voilà ! Nous avons même vu le "bourdon volant" :08.09.2018 carnet bord format paysage 4 "Attention mes gamines, pour le du bourdon, vas-y avoir du frisson dans l'échine" chantonne Christine, qui - je cite - n'est pas un p'tit mickey. De belles figures improvisées. Heureusement Gérard et Antoine sont sur le bateau pour photographier tout cela. Antoine nous apprends LA figure de survie à réaliser en cas de... car cette dernières est visible du ciel. Nous avons failli tout de même nous noyer pendant la leçon hahaha ! On fait mousser le savon de mer, tout en faisant attention de ne pas trop dériver et s'éloigner du voilier.

A table ! Après avoir mangé une bonne salade de pommes de terre, thon et oeuf dur, préparé aujourd'hui par Christine et Morgane, nous reprenons nos observations. Les filles observent un vers ? Une espèce de plancton long ? Un truc transparent en forme de tube avec des boules rouges à l'intérieur. RAS pendant un long moment. C'est reparti, le 2ème quart observe à nouveau 08.09.2018 carnet bord format paysage 2des dauphins. Puis Christine s'écrit "SOUFFFLE" juste au moment de sa relève. L'intégralité du nouveau quart est dédiée à l'observation des rorquals autour de nous. Chacun scrute son coin d'horizon à 360°, mais nous nous faisons berner plusieurs fois. On avance tranquillement, ils sortent derrière. Antoine gère les manoeuvres. On comprend qu'il y en a pleins, il s'agit d'un groupe de rorquals (3+3+2) ! Un des rorquals avait l'aileron coupé (sans doute à cause d'une hélice de bateau...). Finalement, nous en observons un de très près autour du bateau à tribord, puis passage sous le bateau et réapparition à bâbord. Parfait pour photographier son profil droit ! IMPRESSIONNANT ! Soleil couchant, rorquals, ils nous ont finalement guidé à notre point de destination, désirée par notre capitaine pour passer la 3ème nuit au large (exceptionnel et tout le monde tient le choc) !

Et dans tout ça on mange quoi et quand ? Christine et Morgane ont un peu (beaucoup) galéré pour la cuisson de leur plat du soir : riz façon pilaf, oignons, poivrons et merguez. La marmite a cuit sous fau allumé, éteint, allumé, éteint, allumé, éteint... il n'est pas simple de cuisiner lors d'une observation de rorquals, mais un très bon moment de rires qui restera dans les têtes. Résultats après dégustation, très bon, cuisson parfaite. Chacun prend connaissance de son quart de nuit à venir. Certains restent au thé / café / chocolat (oui, il y a des gros gros gourmands à bord) et d'autres au dodo pour assurer la nuit.

Mercredi 12 Septembre

Si j'en crois le cahier de bord, l'histoire du mercredi commence par l'explication d'Antoine concernant le challenge pour la nuit à venir - de mardi à mercredi. L'air du large nous ferait-il perdre nos repères chronologiques08.09.2018 carnet bord format portrait ? Soit ! Voici l'histoire...

Ca commence par une nuit au large - la 3ème - on commence à être au point. Antoine nous a réunis (donc hier soir) pour nous annoncer le nouveau challenge, puisque nous étions tous OK (et enjoués) pour la nuit. Challenge : passer la nuit à la dérive entre les 2 routes commerciales. Il est donc évident que nous allions nous en rapprocher, mais "pas de panique" tant qu'on ne voit pas le feu vert ET le feu rouge en même temps.

Lors du quart de Béa et Christine, des souffles s'entendent autour du bateau. Ensuite, une période de grosses vagues passent à cause d'un cargo. Puis, arrive un vaisseau fantôme feux rouge et vert allumés : trop c'est trop, craquage ! Elles réveillent Antoine. Le feu était en fait une myriade de feux blancs, qui étaient en réalité à l'arrière du bateau. Oups... Cette même nuit, on a eu du grand Gérard ! Gérard le rebelle qui ne veut pas mettre sa brassière de sécurité. Gérard le dissipé qui ne s'attache pas à la ligne de vie pour aller se soulager sur le pont. Gérard l'indomptable qui soutient coute que coute à Morgane, puis à Margaux, qu'une lumière de la côte est un bateau à surveiller ^^. Bref, encore une nuit magique !

08.09.2018 carnet bord format paysage 1Au petit matin, 7h30, les observations reprennent. Mer d'huile. Ca commence par des dauphins, un grand classique maintenant. Puis nous apercevons au loin (au très loin) sur la ligne d'horizon, un animal. Soudain Margaux s'écrit que ce dernier a plongé, mais surtout qu'on a aperçu la queue. Donc... CACHALOT !!!!!! La chance continue. Tous fous, on fait route avec une excitation non cachée. Antoine et Nico grâce au cosinus calculent le point de sortie (comme quoi, ça sert finalement nos cours de maths). On les approche : il y en a 2 ! Ils plongent. On met l'hydrophone, on les entend. On attend maintenant juste qu'ils sortent. On est tout proche. Ils soufflent, ils sondent, ils nous gratifient de plongeons magnifique. Applaudissement et "waaaaaaou" général. Nous repartons joyeux.

Au moment de reprendre notre route, une raie effectue pour nous, juste à côté du bateau, un double salto impressionnant - sans doute pour nous consoler de fait qu'on ne verra ensuite plus que des déchets (ou encore c'était une raie hyper jalouse de notre intérêt pour les cachalots. Elle a tout donné pour rentrer dans nos mémoires. Même Antoine n'avait jamais vu ça... Uniquement Margaux ne l'a pas vu. Dommage pour la raie, elle n'a pas pu vendre du rêve à notre écoguide).

Nous continuons nos observations jusqu'à ce qu'un hélico nous tourne autour. Le dialogue VHS est exigé - verdict - nous devons quitter la place pour cause de "zone de tir" et surtout modifier notre itinéraire. Notre route deviendra un peu vide, sans observations d'intérêt... heureusement le vent aidant, nous finissons par une belle balade à la voile. Plusieurs personnes se laissent tenter par l'apprentissage de la navigation. Notre professeur Antoine laisse la barre à Nico, Bernard, Gérard et Béa (futur grande navigatrice). Nous croisons un kite surf dans l'eau depuis un moment, qui paraît en détresse. L'intérêt général se regonfle, nous nous prenons pour des sauveteurs ! 

Nous voilà au mouillage à Port-Cros pour un repas breton. Forcément une petite pluie s'invite à notre soirée. Margaux et Nicolas nous réalisent des crêpes ! Après plusieurs nuits au large, nous profitons comme il se doit d'être au mouillage... Musique et apéro, l'ambiance est très conviviale à l'image de notre semaine. Il fait mile degrés dans le bateau tout de même après le repas, mais nous sommes repus et ravis de cette nouvelle magnifique soirée.

Jeudi 13 Septembre

08.09.2018 carnet bord format paysage 3Une nuit au mouillage signifie une nuit sans quart. Petite pluie au matin qui cesse rapidement. Pendant le petit déjeuner, un petit zodiac fait le tour des bateaux environnements pour nous prévenir d'aller régler notre "nuit d'hôtel". Petite préparation rapide, accostage au port, et nous posons pieds à terre pour aller payer à la capitainerie (sauf Béa qui ne veut plus quitter le bateau et reste à bord). Christine découvre un léger mal de terre lors de passage aux toilettes. " Les WC sont stables, mais toi, tu ne l'es plus." Petit café collectif chez Doudou, un personnage atypique qui fait plaisir à rencontrer. Nous nous n'éternisons tout de même pas, retour au bateau, notre maison de la semaine. Les observations ne sont pas possibles aujourd'hui pour cause de vent. Antoine et Margaux nous propose 2 choix : Plan A, journée voile, on fait des ronds dans l'eau histoire de profiter de la navigation. Plan B, on rentre direct et on bulle au mouillage de la Badine. Mais comme choisir c'est renoncer, nous proposons évidemment à l'unanimité un plan C : journée voile ET bullage au mouillage.

La navigation est un régal pour tous,  mais surtout un gros KIF pour Christine installée sur le pont, calée sur les coussins et bien attachée avec sa brassière. Certains s'essaient à nouveau à la barre, pendant que d'autres se battent avec les éléments déchainés dans la cuisine. D'autres encore prennent un pied d'enfer (et c'est peu dire ^^) et des gerbes d'eau sur le pont (si vous avez bien retenu qui était attaché sur le pont, vous la reconnaitrez donc. Nul besoin de citer son nom.

Célyne nous cuisine dans des conditions extrêmes, un gâteau courgette chocolat. Mais ? Célyne est encore de quart "cuisine" ??? Non. Aujourd'hui c'est Bernard et Gérard de corvée ! Plus les jours de la semaine passaient, plus les placards se sont vidés en faisant augmenter l'angoisse du duo pour trouver un menu pour l'équipage. Ils nous préparent finalement une salade de riz haricots rouges pendant qu'Antoine forme Béa aux différences de gite. Léger détail sordide : on a oublié de fermer les WC avant de partir... désolé Margaux.

Repas penché, mais repas savouré. Tout le monde a le smile, ça fait plaisir à voir (ok c'est mon jugement qui parle - dixit Morgane). Gérard très impliqué dans son quart s'attaque à la vaisselle et reçoit le contenu du placard sur la tête... Célyne également a donné de sa personne avec les deux lurons en cuisine, en y laissant son bras (brûlure). Bravo la solidarité ! 

Arrivée au mouillage de la Badine, parmi les planches à voiles entres autres. On se jette à l'eau pour enfin se laver, sauf Gérard qui repousse le moment depuis le début des vacances. On bulle comme prévu : mots08.09.2018 carnet bord format paysage 6 fléchés, bronzette, petit café blabla... dans tout ça, Morgane en perd son haut de maillot au séchage ! Vive la pollution des océans :( comme quoi, son plongeon pendant la baignade (en perdant à moitié le slip et la haut) était annonciateur de la perte futur. Gérard se décidera (enfin !!) au moment de son quart de cuisine pour prendre son 1er bain de la semaine. Encore un moment "souvenir" ! Le calme revient à bord, le temps de trier notamment les photos : 50 GO. On n'a pas chômé cette semaine riche en images et films. Notre capitaine nous laisse seul juste un temps. Gérard tente de s'emparer immédiatement du poste de second, et là les rires et les moments épices recommencent.

La soirée, ATTENTION gros dossier, tout ne sera pas raconté. Ne dit-on pas souvent : "Tout ce qu'il se passe sur le bateau, restera sur le bateau !" Dernier apéro, pour faire court l'ambiance est rocambolesque sans temps mort. Nos abdos travaillent ! La mayonnaise monte plus que sur la plage en face, pourtant illuminée et sur laquelle ont été livrées des barques de vestales toutes de blanc vêtues (enfin vêtues, c'est vite dit ^^ oui, ceci était un jugement de ma part).

Je ne rentrerai pas dans les détails de cette soirée. Il y a bien trop de phrases chocs, phrases cultes, fous rires etc... Margaux arrive tout de même à nous répartir nos rôles pour demain. En effet, nous arrivons en fin de vacances : ménage, préparation des sacs, nettoyage - faut que ça brille un minimum. Nicolas sera de corvée salle de bain (pour dire poliment les toilettes) COURAGE à l'heure qu'il est là maintenant tout de suite, je (Morgane) ne sais plus la tâche assignée à Bernard. EN revanche, je peux dire qu'il nous a fait part d'une imitation d'un souffle mémorable. Collector - c'est dans la boite ! Antoine très discrètement a tout filmé. Il est grand temps de faire dodo, ça va ronfler dans les bannettes, et cela même malgré la boite de nuit sur la plage (c'est permis de passer du Ricky Martin ?).08.09.2018 carnet bord format panorama