French English

Restauration de l'habitat des primates dans la vallée du Mono, Bénin

Résumé

Lors de cette mission, vous contribuerez à la mise en place d'un programme d'éco-développement (mise en place d'un circuit d'écotourisme axé sur les primates). Avec une ONG locale, vous participez au recensement des espèces de singes, de végétaux et des habitats, et à la sensibilisation de la population de la région. Aucune compétence particulière n’est requise pour y participer.

primatesbenin resume

 

Présentation

Le projet d'accueil est une Organisation Non Gouvernementale  créée au Bénin en 1999. Cette ONG travaille pour la mise en place du processus de développement local avec la quête du savoir-faire, savoir être et du savoir-vivre, nécessaires à la promotion de l’éco-développement.

La vallée du Mono regorge de nombreuses forêts reliques qui sont aujourd'hui le refuge de trois espèces de singes. La pression anthropique grandissante met en péril ces populations animales. Le projet souhaite agir pour conserver et préserver de la destruction le potentiel naturel de cette région du Bénin, notamment en favorisant le développement d'activité écotouristiques notamment autour du lac Ahémé.

Cette mission consiste à aider une équipe de l'ONG et les guides locaux, qui ont déjà une expérience sur le terrain, dans les activités d'identification et de dénombrement de la flore et de la faune locale. Les sorties de terrain seront matinales et crépusculaires. Les écovolontaires seront associés à des activités de sensibilisation et d'animations sur la protection des primates dans les écoles et les villages où le projet a commencé le programme. Sur les sites d'observations, il s'agit principalement de recenser toutes les espèces végétales qui caractérisent l'habitat des singes et d'identifier des sites de prédilection pour le suivi. Ce suivi se fera à pieds et à l'aide de jumelles.

Les missions réalisées dans la forêt de Kpétou ont permis de révéler une évolution de la population allant de 12 individus de Cercopithecus mona (inventaire 2009) à 36 individus répartis souvent en deux groupes (inventaires 2012). La superficie de la forêt est insuffisante pour abriter un grand nombre d’individus, d’où l’importance de la restauration et de l'agrandissement pour l’accueil et le développement d’une population viable de primates.

Au-delà des suivis scientifiques, les écovolontaires participeront aux actions de sensibilisation des populations riveraines ainsi qu'au développement de la future activité d'écotourisme. La rencontre avec les habitants locaux permettra aussi de recueillir les points de vue et récupérer des informations détaillées notamment sur les espèces végétales de prédilection qui interviennent dans l'alimentation des singes.

Localisation / Habitat

La vallée du Mono traverse les communes d'Athiémé, de Houeyogbé, de Kpomassè, de Comè et de Bopa. Elles sont toutes situées dans le département du Mono au Bénin. Cette région jouit d'un climat de type sub-équatorial. La zone est couverte de formations végétales dont la savane herbeuse, les formations marécageuses quelques mangroves et quelques îlots de forêt dense. Les activités principales sont l'agriculture, la pêche, l'élevage, la transformation des produits agricoles, l'artisanat et le commerce. On y pratique aussi du petit élevage, une intense activité de commercialisation des produits agricoles, et des activités artisanales liées à leur transformation.

Habitat

Située au Sud-Ouest du Bénin, la vallée du Mono regorge de nombreuses forêts reliques qui sont aujourd'hui le refuge de trois espèces de primates dont le vervet, le mona, et le singe à ventre rouge. L'agriculture, la pêche et la chasse sont les principales activités menées par les populations de la vallée. La croissance démographique et la recherche de gibier augmentent la pression sur les ressources forestières et accentuent donc la menace d'extinction qui pèse sur les singes. Il importe donc d'agir pour conserver et préserver le potentiel naturel dont dispose la vallée, notamment autour du lac Ahémé, où la ressource forestière est de plus en plus menacée. 

Pour en savoir plus sur les conditions météorologiques locales

Espèces

Il y a au Bénin plus de 8 espèces de primates diurnes : Chlorocebus aethiops (le vervet), Erythrocebus patas (le patas), Papio anubis (le babouin), Cercopithecus mona (le mona), Cercopithecus erythrogaster spp erythrogaster (singe à ventre rouge), Procolobus badius (le colobe bai), Colobus vellerosus (colobe magistrat) et le Colobus verus (colobe olive). Ces animaux interviennent activement dans le maintien et le renouvellement de la forêt tropicale : dissémination de graines, régulation de la croissance arborée de la canopée, régénération forestière, etc.

Leur statut de conservation, d’après la Liste Rouge de l’IUCN, va de « Préoccupation mineure» à «En danger d’extinction» pour le Cercopithecus erythrogaster spp erythrogaster.

Située au Sud-Ouest du Bénin, la vallée du Mono regorge de nombreuses forêts reliques qui sont aujourd'hui le refuge de trois espèces de primate dont le vervet, le mona et le singe à ventre rouge (sous-espèce endémique au Bénin). De nombreux singes meurent, blessés par les pièges posés par l’homme. D’autres sont tués par les chasseurs qui vendent la viande dans certains marchés et/ou la consomment directement. Pendant les périodes de récoltes vivrières (maïs, manioc etc..) les singes envahissent les champs souvent piégés par les paysans,  ce qui explique l'augmentation du nombre de singes victimes de pièges ou blessés par les paysans durant cette période.

Implication de l'écovolontaire

Vous serez mis à contribution pour toutes les activités menées par ce programme, vous allez notamment :

  • participer aux actions d'information, de sensibilisation et d'éducation à l'endroit des organisations communautaires ;

  • inventorier les populations de primates et les espèces végétales de leur habitat ;

  • participer aux activités de reboisement de la forêt et des zones d’alimentation des singes ;

  • sensibiliser les populations locales sur la convention locale élaborée pour la protection de la forêt ;

  • participer aux activités d'aménagement pour un tourisme de vision durable autour de ces espèces ;

  • identifier de nouveaux sites de prédilection pour les singes de la vallée du Mono ;

  • aider à élaborer des mécanismes de surveillance ou des conventions locales de protection des primates.

Stagiaires

Le projet accepte la participation des stagiaires dans le cadre d'une convention signée entre l'école (ou université) et le projet. Le stagiaire devra participer pour une durée de 1 mois minimum. Le sujet du stage devra être en lien avec l'activité de la mission (voir liste détaillée dans le document à télécharger)

Les demandes devront être effectuée au moins 6 mois à l'avance et seront acceptées au cas par cas, en fonction des disponibilités et du profil du candidat. Les stagiaires bénéficient de frais de mission réduits (voir plus haut).

Les demandes de stages doivent être effectuées à Cybelle Planète, nous vous aiderons dans vos démarches.

Exigences et contraintes

Pour participer à cette mission :

  • Vous devez avoir entre 18 et 65 ans avec une bonne condition physique (vous devez marcher plusieurs kilomètres par jour et vous déplacer en moto).
  • Aucune autre compétence n'est requise, mis à part d'être capable de vivre et travailler en zone forestière et en zone humide.

Avant de vous inscrire :

  • Il est important de prendre connaissance de la documentation détaillée à télécharger (voir à droite de ce texte).
  • Vous devrez nous renvoyer le formulaire d'aptitude médicale (joint au à la documentation détaillée) rempli et signé par vous et votre médecin traitant.
  • Vous devrez nous faire parvenir un CV et une lettre de motivation (par email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Langue(s) utilisée(s)

français

Conditions pour les mineurs

Les mineurs ne sont pas acceptés.

Déroulement

Chaque écovolontaire effectue au minimum une mission de 15 jours dont 1 jour d’encadrement au bureau, 12 jours de travaux de terrain, et 2 jours de repos et voyage.

  • Jour 1 : Arrivée et accueil à l’aéroport par un membre de la mission; repos. Nuit à l’hôtel à Cotonou

  • Jour 2 : Présentation du projet et des activités, et du calendrier de travail. Encadrement, préparation et appropriation des outils de travail de terrain. voyage jusqu'au projet

  • Jour 3 à 14 : Travail de terrain sur le site de recherche avec de petites randonnées journalières dans des villages environnants couplées avec la rédaction de fiches signalétiques sur les sites étudiés

  • Jour 15 : Repos, préparation et voyage retour

Hébergement

Le jour de votre arrivée vous serez logé dans un hôtel à Cotonou (inclut dans les frais de mission). Puis le deuxième jour vous rejoindrez le projet à 85 km. Vous êtes logés dans un gîte avec chambre et sanitaires. Les volontaires dorment seuls dans leur chambre. Il y a un accompagnateur présent sur les lieux en cas de besoin. Il aidera les volontaires pour leurs diverses courses et pour les ravitaillements divers.  Le gîte est à 12 km du site de travail et les volontaires devront s'y rendre chaque jour à moto (conduite par le guide) ou à vélo.

Les courses d'avitaillement se feront deux à trois fois pendant la mission (15 jours) à pied ou à vélo.

La restauration se fera dans les restaurants non loin du logement, il est également possible de préparer ses repas. Les végétariens sont les bienvenus.

Capacité

Le projet peut accueillir jusqu’à six volontaires à la fois.

Dates et frais de mission

Frais de mission 2017

Particuliers : montant du don "mission"

  • 15 jours/14 nuits : 1071 € (hors déduc. fiscale)
  • Chaque semaine supplémentaire : 357 € (hors déduc. fiscale)
  • Stagiaire (1 mois minimum) : 193 € par semaine (hors déduc. fiscale)

Missions de plus de 8 semaines : Une réduction de 20% est appliquée sur la totalité des frais de mission

Congés éco-solidaires :

Le congé éco-solidaire permet aux salariés de partir en mission durant leurs congés avec le soutien financier de leur employeur. en savoir plus

  • 15 jours/14 nuits : 1232 € (hors déduc. fiscale)
  • Chaque semaine supplémentaire :  411 € (hors déduc. fiscale)

 


Déduction fiscale : Pour les particuliers, la participation vous donne droit à une déduction fiscale de 66 %. Ainsi pour un don de 1071 € ce projet ne vous coûtera réellement que 364 €.

Pour les entreprises, la participation de vos employés vous donne droit à une déduction fiscale de 60%. Ainsi pour un don de 1232 € ce projet ne vous coûtera réellement que 419 €.


 

 Les frais de mission incluent :

  • le transfert de/vers l’aéroport,
  • l’hébergement en pension complète,
  • la nourriture et l’eau,
  • l’encadrement sur place.
Les frais de mission n'incluent pas :
  • le voyage jusqu'à l'aéroport,
  • les dépenses occasionnées hors mission
  • l'adhésion à l'association
  • votre assurance voyage (facultative)

Dates 2017

Les écovolontaires choisissent leurs dates de participation, sous réserve de l'acception par l'équipe d'accueil. Les volontaires peuvent être accueillis à n’importe quel moment de l’année.

Informations de voyage

Vous vous rendez à l'aéroport de Cotonou par vos propres moyens. Un membre du projet vous accueillera à l'aéroport et vous accompagnera jusqu'au site ou à l'hôtel (suivant votre heure d'arrivée). La première nuit à l'hôtel est inclue dans le prix.

Le village d'hébergement (Possotomé) est situé à 85 km de l'aéroport de Cotonou. Le temps de transport pour rejoindre Possotomé est de 1h30.

Du village, les volontaires rejoignent à moto chaque matin le site de recherche Kpétou situé à 15 km de Possotomé.

Organisation du voyage

Vous devez organiser par vous même votre voyage jusqu'au projet : transport, visa, vaccinations si nécessaire, ....

Vous trouverez sur notre site web des informations concernant les visas.

Cybelle Planète peut se charger pour vous de réserver vos billets d'avion, ce service est optionnel.

Conditions Générales de participation

Les conditions générales de participation aux missions d'écovolontariat de Cybelle Planète sont consultables en ligne et téléchargeables. Nous vous invitons fortement à les consulter.

Engagement de l'écovolontaire

Avant de vous engager en tant qu'écovolontaire vous devrez avoir pris connaissance et accepté l' engagement de l'écovolontaire , à consulter en ligne ou à télécharger.

Cotisation annuelle

Cybelle Planète est une association française loi 1901, les séjours d'écovolontariat sont réservés aux membres adhérents à jour de leur cotisation annuelle de 50 €. Cette adhésion vous donne automatiquement accès à une assurance (incluant responsabilité civile, rapatriement, frais médicaux).

En savoir plus sur les adhésions

Assurance

En plus de l'assurance inclue dans votre adhésion, nous vous conseillons de souscrire également une assurance annulation, perte ou dommage de bagages, retard d'avion... Cybelle Planète vous proposera une assurance lors de votre pré-inscription (optionnel). Pour en savoir sur les assurances

Engagements éthiques de Cybelle Planète

Cybelle Planète est une association à but non lucratif. Les bénéfices sont totalement dédiés au fonctionnement de l’association pour atteindre ses objectifs ! Depuis toujours, nous choisissons le partage, l’équité et la solidarité pour toutes nos actions.

Nos engagements

Ethique de Cybelle Planète

Déduction Fiscale

La participation à une de nos mission d'écovolontariat est réservée à nos adhérents "soutien" qui versent à Cybelle Planète un don "mission" en complément de leur engagement sur le terrain. Chaque don effectué à Cybelle Planète ouvre droit à une déduction fiscale (pour les entreprises ou les personnes assujetties à l'impôt sur les sociétés ou sur le revenu en France).

En savoir plus sur la déduction fiscale

Témoignages d'écovolontaires pour cette mission