French English

Grand Tour Méditerranée 2017 : étude des Cétacés et de la Biodiversité du large

Résumé

Le Grand Tour Méditerranée est une expédition exceptionnelle en 2017, sur le voilier en bois Avocet of Ryme. L’équipage effectuera une traversée de 6 mois, de la France jusqu’à la Grèce, d’avril à septembre, à laquelle les écovolontaires pourront se joindre lors des escales pour 10 à 15 jours d’aventure.

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large, en mer méditerranée. L’équipage recense et note les observations de baleines, dauphins, tortues marines, et autres animaux vivant au large des côtes. Les expéditions durent au minimum 10 jours, en voilier, et sont encadrés par un éco-guide et un chef de bord. Aucune compétence particulière n’est nécessaire pour y participer.

cet GT globis

Présentation

Grand Tour Méditerranée 2017 : une expédition de 6 mois, d’avril à septembre, à laquelle les écovolontaires pourront se joindre lors des escales, pour 10 ou 15 jours. Un magnifique programme de navigation sur le voilier Avocet of Ryme au départ de Hyères et allant jusqu’en Grèce (en passant par la Corse, Sardaigne, Sicile, Malte…). En mer l’équipage effectuera des observations naturalistes, lors des escales ou des mouillages, il pourra découvrir les beautés naturelles et historiques de méditerranée. Une belle manière d’allier protection des animaux et aventure à bord d'un voilier !

Les écovolontaires sont encadrés par un écoguide et un chef de bord. Les écoguides ont tous un niveau de formation supérieur en océanologie et ont reçu une formation spécifique pour l’encadrement de ses expéditions. Tout l'équipage participe à la collecte d’information en mer : observations comportementales, comptages et saisie informatique. Les expéditions d’étude des cétacés et de biodiversité sont organisées en mer méditerranée depuis 12 ans, plus de 850 écovolontaires y ont participé !

La mer méditerranée est riche en biodiversité, les zones étudiées sont toutes propices à de belles rencontres avec des cétacés, dont le grand dauphin, le cachalot, et le rorqual commun, mais aussi des tortues marines, diables de mer, requins, poissons… Le programme de navigation dépend des conditions météorologiques et des impératifs scientifiques. Généralement le voilier navigue du lever au coucher du soleil. Une ou plusieurs nuits au large sont à prévoir, le voilier pourra aussi s’arrêter quelques nuits près de la côte, dans des criques.

Programme scientifique :

Le suivi scientifique des animaux vivant au large des côtes requiert de gros moyens financiers et humains (bateau, équipage, observateurs..). Sans la contribution des écovolontaires rien ne serait possible. Tout au long de ces expéditions, les informations collectées en mer sont rentrées dans des bases de données puis seront partagées gratuitement avec la communauté scientifique. L’objectif étant de contribuer aux recherches sur les cétacés, la faune du large, et les écosystèmes pélagiques de méditerranée. Toutes ses données ont déjà servi dans plusieurs études et ont ainsi permis de mettre en évidence de nouvelles stratégies pour une meilleure conservation des cétacés de méditerranée.

logo CybelleMediterranee 16x9Les données collectées contribuent intégralement au programme Cybelle Méditerranée. Ce programme de sciences participatives, porté par l’association Cybelle Planète, est dédié au suivi des animaux vivant au large des côtes : cétacés, tortues, raies et requins, poissons…. Cybelle Méditerranée rassemble les observations de ces espèces reportées par les plaisanciers bénévoles, mais aussi par les écovolontaires participant à nos expéditions en mer. Toujours dans l’objectif de rassembler et partager les savoirs, Cybelle Méditerranée, administre et modère le réseau OBSenMER sur la zone de la mer méditerranée et gère ainsi des outils commun de collecte d’information de mer : appli mobile OBSenMER, base de données collective…. Cybelle Méditerranée forme également des écoguides pour la collecte de données de niveau expert.

Pour en savoir plus. Vous trouverez notamment des informations sur les résultats publiés et les bilans annuels des expéditions.

Localisation / Habitat

D’avril à septembre, le voilier effectue une expédition de France (Var), jusqu’en Grèce. Ce périple traversera la mer Ligurienne, la mer tyrrhénienne (Sardaigne et Sicile), la mer de Sicile, Malte, le détroit de Messine, les mers Adriatique et Ionienne (Grèce) et la mer de Crète.

Des escales sont prévues pour les changements d’équipage et l’avitaillement du bateau, tous les 10-15 jours, dans des ports offrant toutes les commodités nécessaires. Ce sera l’occasion de découvrir des villes portuaires telles que Calvi, Porto Vecchio, Cagliari, Palerme, Milazzo, La Valette, Lefkas, Corfou, ou Kalamata.

Durant chaque mission de 10 ou 15 jours, en fonction du programme et de la météo, le voilier pourra s’arrêter dans des criques sauvages, ou des ports locaux. Des moments de découverte et d’aventure à savourer !

La mer méditerranée est une mer semi-fermée. Elle représente 0,8 % de la surface de l’océan mondial et 8 à 9 % de la biodiversité marine de la planète (10 à 12 000 espèces). Grâce à sa biodiversité riche et unique, elle est reconnue parmi les points chauds de biodiversité les plus importants. Les fond marins sont très diversifiés, et donnent lieu à des schémas de circulation d’eau assez spécifiques, favorisant des concentrations élevées de faune marine, comme les mammifères marins et des tortues marines qui vivent ou migrent dans ses eaux.

Programme de navigation

Le Grand Tour Méditerranée va explorer les deux bassins de la méditerranée, occidental et oriental, et tout un panel d’habitats maritimes différents. Les courants océaniques, l’abondance d’aliments, la température de la mer, la morphologie de la côte, la topographie du fond marin, et les activités humaines interagissent et influencent le choix des animaux pour leurs habitats. Certains habitats ont une valeur particulière et fondamentale dans les cycles de vie de diverses espèces, car ils sont utilisés soit pour la reproduction, comme refuges, pour hiverner ou pour l’alimentation en raison de l’abondance.

Le programme de navigation va traverser des zones maritimes connues pour leur richesse en faune. Certaines zones sont plus étudiées que d’autres (Sanctuaire Pélagos), et il manque encore beaucoup d’information sur la faune marine du large sur la partie orientale de méditerranée.

Les côtes de Corse et Sardaigne offrent des paysages sauvages splendides (Falaises et paysages de Corse, îles Lavezzi, costa Smeralda, l'archipel de la Maddalena…). Le programme de navigation vous permettra d’en découvrir les merveilles aux mois d’avril et septembre, périodes idéales, loin de l’affluence estivale habituelle.

Le Sanctuaire Pélagos pour les mammifères marins, au nord-est de la méditerranée. Cette zone est très productive et riche en plancton, elle est très fréquentée par les mammifères marins. Ses caractéristiques ont conduit à la création d’une zone protégée. Le sanctuaire marin est un accord signé en 1999 entre l'Italie, la France et Monaco. La zone de protection de près de 90000 Km² va de la presqu’île de Giens, au sud de la Toscane et au nord de la Sardaigne. La totalité de la côte ouest de la Corse fait partie du sanctuaire. Dans ce périmètre se croisent régulièrement 2 à 3 000 rorquals et 25 000 dauphins.

Au Sud-Est du Sanctuaire Pélagos, la mer Tyrrhénienne est connue pour sa richesse en biodiversité. La partie nord Tyrrhénienne a été largement étudiée, la partie sud allant jusqu’à la Sicile est moins connue, mais il semble que de nombreuses espèce de cétacés et autres animaux y vivent. De plus, les eaux de Sicile et de Malte sont un haut lieu de passage (notamment au printemps et en automne) pour les cétacés qui voyagent entre les parties occidentale et orientale de méditerranée.

Au nord de la Grèce, au mois de juin, le voilier naviguera jusqu’en mer Adriatique, au départ de Corfou. Cette région méditerranéenne, malgré ses faibles profondeurs, offre un habitat favorable à la vie marine. Elle est régulièrement fréquentée par plusieurs espèces de cétacés comme le Rorqual commun, le Cachalot, et dauphins ; le phoque moine y est également signalé mais de manière très occasionnelle, et plusieurs plages sont connues comme sites de pontes de tortues marines.

La mer Ionienne est la région centrale de méditerranée, on y trouve les plus grand profondeurs avec des fosses à – 5000 mètres ! Cette zone est encore trop peu explorée, mais plusieurs espèces sont connues pour y trouver un habitat préférentiel, notamment durant l’été. Le long des côtes Grecques, plusieurs sites de pontes de tortues marines sont identifiés, et les derniers phoques moines de méditerranée peuvent encore y être observés occasionnellement. En fonction de la météo, le voilier pourra descendre jusqu’en Crète.

Ce périple de 6 mois va explorer le large et les côtes de Corse, Sardaigne, Sicile, Malte, et Grèce. Chaque étape vous permettra de découvrir des sites historiques et d’une richesse culturelle, archéologique, et artistique éblouissante. La découverte des côtes, archipels, et îles de méditerranée, véritables joyaux de biodiversité, est d’autant plus belle qu’elle a lieu depuis la mer.

Espèces

Les espèces les plus communément rencontrées :

Grand Dauphin (Tursiops truncatus) : Les plus familiers des cétacés en méditerranée. Ces dauphins vivent en petits groupes de 2 à 15 individus, dans les eaux côtières. Espèce classée comme « Vulnérable » en Méditerranée sur la liste rouge de l’IUCN. On estime la population de méditerranée à 10 000 individus.

Tursiops truncatus, copyright Cybelle Planète

Rorqual Commun (Baleanoptera physalus) : Deuxième plus grand animal au monde (après la baleine bleue). Ils vivent habituellement en petits groupes, en haute mer, dans les zones riches en plancton. Leur répartition varie avec les saisons, à l’ouest et au centre de la mer méditerranée. Espèce classée comme « Vulnérable » en Méditerranée sur la liste rouge de l’IUCN. On estime la population de méditerranée à 5 000 individus.

Balaenoptera physalus, copyright Cybelle Planète

Globicéphale noir (Globicephala melas) : Les plus sociables de cétacés, ils vivent en groupes de 10 à plus de 50 individus. Ce cétacé est présent surtout en méditerranée occidentale. Les connaissances sont insuffisantes pour pouvoir estimer l’état de la population en mer méditerranée.

Globicephala melas, copyright Cybelle Planète

Dauphin de Risso (Grampus griseus) : espèce largement répandue qui vie habituellement dans les eaux profondes, en petits groupes. Le Dauphin de Risso est largement répandu en méditerranée. Les connaissances sont insuffisantes pour pouvoir estimer l’état de la population en mer méditerranée.

Grampus griseus, copyright Cybelle Planète

Cachalot (Physter macrocephalus) : espèce principalement présente au niveau des talus continentaux ou ils peuvent plonger plus d’une heure à la recherche de nourriture. Les cachalots sont répartis partout en mer méditerranée. Malgré l’absence d’une estimation fiable de la taille de sa population, on pense que le nombre total de cachalots dans le bassin méditerranéen ne dépasse pas les quelques centaines d’individus. Espèce classée comme « Vulnérable » en Méditerranée sur la liste rouge de l’IUCN.

Physeter macrocephalus, copyright Cybelle Planète

Dauphin Bleu et Blanc (Stenella coerueoalba) : Espèce très commune dans toute la mer méditerranée, le dauphin bleu et blanc voyage souvent en grands groupes et préfère les eaux ouvertes situées au-delà de la plateforme continentale en raison de leur richesse en aliment. Il est possible de le trouver aussi près des côtes, lorsque les eaux sont relativement profondes. Espèce classée comme « Vulnérable » en Méditerranée par la liste rouge de l’IUCN.

Stenella coerueoalba, copyright Cybelle Planète

Dauphin Commun (Delphinus delphis) : espèce historiquement très fréquente en méditerranée, la population a diminué de plus de 40% ces 50 dernières années. Le Dauphin commun reste très abondant du détroit de Sicile à la mer Ionienne. Espèce classée comme « En Danger » en Méditerranée sur la liste rouge de l’IUCN. Les connaissances sont insuffisantes pour pouvoir estimer l’état de la population en mer méditerranée.

Delphinus delphis, copyright Cybelle Planète

Phoque Moine de Méditerranée (Monachus monachus) : Jusqu’au 18ème siècle ces animaux étaient observés sur toute la méditerranée, aujourd’hui cette espèce est reléguée à quelques îles Turques et Grecques. On estime la population à moins de 600 individus. Espèce classée comme « En Danger Critique d’Extinction » en Méditerranée par la liste rouge de l’IUCN.

Monachus monachus

Trois espèces de tortues marines se rencontrent en méditerranée. La tortue Luth (Dermochelys coriacea) est considérée comme une espèce de passage. La tortue verte (Chelonia mydas) et la tortue caouanne (Caretta caretta) pondent en méditerranée, principalement sur des sites localisés de la Grèce à l’extrême Est de la méditerranée. Ces deux espèces sont classées comme « En Danger» en Méditerranée par la liste rouge de l’IUCN.

tortue marine, copyright Cybelle Planète

Le Diable de mer, ou Mante de Méditerranée, (Mobula mobular), est présente uniquement en méditerranée (espèce endémique). Espèce classée comme « en Danger » en Méditerranée par la liste rouge de l’IUCN.

Mobula mobular, copyright Cybelle Planète

Enfin, vous aurez l'opportunité d'observer beaucoup d'autres espèces : Requins, Espadons, Thonidés, Poissons lune, de nombreuses espèces d'oiseaux (puffins, océanides...), ainsi que de nombreuses espèces de Macro-plancton (méduses).

Implication de l'écovolontaire

En tant qu'écovolontaire vous aurez 4 rôles à jouer pour le travail scientifique, sous la direction de l’écoguide :

  • Observations visuelles : suivi comportemental de groupes de cétacés, comptages des animaux rencontrés, suivi du trafic maritime ….
  • Prises de notes (position GPS, météo, données sur les animaux…)
  • Saisie informatique des données collectées : utilisation de l’application OBSenMER de niveau EXPERT.

Une veille permanente est assurée sur le pont du bateau, de manière à obtenir les informations les plus précises possibles. Dans la journée, et selon la demande, l’écoguide pourra donner des explications sur la cétologie et l’environnement marin.

L’écoguide se charge de la photo-identification des cétacés : avant tout Dauphin de Risso, Grand dauphin et Globicéphale noir, Cachalot et Rorqual Commun. Les photographies d'écovolontaires sont les bienvenues et pourront contribuer à la mise en place du catalogue de photo-identification.

Les écovolontaires participent intégralement à la vie à bord : observations et collecte de données, aide aux manœuvres du bateau et quarts de barre, préparation des repas...

Le temps de navigation sera principalement consacré à la collecte d’informations sur la faune du large. En dehors de ces temps, vous pourrez vous baigner en pleine mer ou au mouillage dans les criques et les îles (avec l’accord des membres de l’équipage).

Des quarts de 3 personnes sont prévus tout au long de la semaine pour les observations, la préparation des repas et la vaisselle.

Afin de vous faire une idée réaliste de votre quotidien à bord, consulter les carnets de bord des missions des années précédentes.

Stagiaires

Le projet accepte les stagiaires. Les demandes seront acceptées au cas par cas, en fonction des disponibilités et du profil du candidat. Les frais de mission sont les mêmes pour les écovolontaires et les stagiaires.

Les demandes de stages doivent être effectuées à Cybelle Planète, nous vous aiderons dans vos démarches.

Exigences et contraintes

Pour participer à cette mission vous devez avoir :

  • de bonnes capacités visuelles,
  • la capacité à travailler en équipe,
  • une bonne capacité de concentration pendant plusieurs heures,
  • un comportement respectueux vis-à-vis de la nature et de l’environnement,
  • la capacité à vivre en collectivité, être tolérant et positif,
  • savoir nager au moins 50 mètres.

Avant de vous inscrire :

  • Il est important de prendre connaissance de la documentation détaillée à télécharger (voir à droite de ce texte).
  • Vous devrez nous renvoyer le formulaire d'aptitude médicale (joint au à la documentation détaillée) rempli et signé par vous et votre médecin traitant.
  • Vous devrez également nous renvoyer par mail les informations règlementaires vous concernant (liste fournie après votre inscription).

Langue(s) utilisée(s)

Français ou Anglais

Conditions pour les mineurs

Les mineurs sont acceptés à partir de 16 ans, accompagnés d’un parent. Toutefois cela implique qu’ils devront participer aux différentes tâches au même titre que le reste de l’équipage, et ce indépendamment de leur parent accompagnant. Les membres de l’équipage ne sont pas des éducateurs et aucun traitement spécial ne sera fait au jeunes participants, la vie à bord est collective et les contraintes sont les mêmes pour tous. Nous demandons donc à ces derniers de faire preuve de maturité et de motivation, d’accepter de vivre au sein d’un équipage d’adulte et d’être considéré comme tel.

Toute demande de participation de la part d’une personne de moins de 18 ans devra être accompagnée par une lettre de motivation de sa part, rédigée en français.

Pour les mineurs participants, les parents devront fournir une décharge de responsabilité à Cybelle Planète.

Déroulement

Toutes les missions commencent et finissent au port, le lieu d’embarquement et de débarquement des écovolontaires est fixé en fonction du programme de navigation. Le rendez-vous à lieu au port, le matin du premier jour, au bateau si ce dernier y est amarré ou à l’annexe si le bateau est au mouillage. Une fois les préparatifs effectués (courses d’avitaillement, rangement et organisation…), le chef de bord et l’écoguide vous présenterons les consignes de vie et de sécurité, ainsi que le programme scientifique. Le départ, si les conditions météo le permettent, a lieu l’après-midi même ou le lendemain matin.

La fin de la mission a lieu 10 ou 15 jours plus tard, en fin de matinée après le nettoyage du bateau.

Personnes participant à deux sessions d’affilée : une ou deux journées « off » sont prévues entre les deux sessions. Les écovolontaires pourront toutefois dormir à bord.

Navigation générale : côte, grand large, et nuits au large si nécessaire. Escales possibles dans les criques le long de la côte. Une ou plusieurs nuits en mer sont à prévoir. Selon l'objectif de la journée et les conditions météorologiques, les plans de navigation ne sont pas prévisibles avant la veille au soir.

Le projet ne peut être tenu responsable des aléas météorologiques :

Le dernier jour de votre mission, selon votre date de participation le bateau vous débarquera au port prévu. Toutefois bien que cela soit très peu probable, des conditions météorologiques extrêmes peuvent empêcher le bateau de rejoindre le bon port. Dans tous les cas aucun remboursement ne saura être exigé par les écovolontaires.

Sessions "hauturières" :

Deux sessions du Grand Tour Méditerranée contiennent une traversée "hauturière" : du 27/05/2017 au 10/06/2017, et du 07/08/2017 au 21/08/2017. Ces dernières sont réservées aux écovolontaires ayant déjà eu une expérience de vie sur un voilier (de plusieurs jours) et ayant une bonne condition physique. Il faut être conscient que le voilier naviguera au large durant plusieurs jours, impliquant des quarts de veille nuits et jours, une plus grande fatigue, et la nécessité d'aider le chef de bord.

Temps de pause et visites :

Si le temps ne permet pas de sortir en mer, ou si l’équipage souhaite se reposer le temps d’une escale, plusieurs solutions seront envisagées : mouillage dans une crique ou bien dans un port où l'équipage pourra organiser des visites, ballades... Il est important que comprendre que les visites de « tourisme » ne sont pas l’objectif principal de cette mission et que chaque arrêt du voilier devra être validé par le chef de bord et l’écoguide et répondre à une demande collective de l’équipage.

Pour en savoir plus sur le déroulement de la semaine et les observations réalisées vous pouvez consulter les carnets de bord des missions des années précédentes.

Hébergement

Vous êtes hébergé sur un voilier qui dispose de tout l'équipement nécessaire à une navigation dans de bonnes conditions de sécurité. A bord, deux cabines doubles, une cabine de 4 couchages, et une bannette équipage. Une salle de bain avec WC. L’hébergement à bord du voilier impose certaines contraintes : l’utilisation de l’eau est restreinte en mer, et vous aurez à partager votre cabine avec un ou une autre écovolontaire (de préférence du même sexe que vous). Le confort est donc limité et la promiscuité importante.

La vie à bord est conviviale et chaleureuse, la préparation des repas, la vaisselle et le ménage se font tour à tour par quarts de 3 personnes, et les repas ont lieu dans le cockpit, ou dans le carré. Tout le monde est tenu de participer aux tâches ménagères, comme les courses, la cuisine, le nettoyage…

Les courses d’avitaillement sont effectuées le premier jour ou lors d’une escale. Sur un voilier les conditions de stockage sont limitées, notamment pour le frais, et il n’est pas possible de faire un menu spécial pour chaque passager. Les végétariens sont toutefois les bienvenus.

copyright Cybelle Planète

Le voilier

Avocet of Ryme est un voilier unique (type Mustang 45) en bois epoxy, construit par les célèbres chantiers Mustang yachts de l’île de Wight en Angleterre. Voilier de caractère et très marin, Avocet of Ryme est puissant avec une silhouette particulière qui lui permet de remonter au vent très aisément.

Entièrement équipé en panneaux solaires et éolienne, le voilier a une grande autonomie énergétique.

En savoir plus sur le voilier

cet avocet

Capacité

En fonction du programme de navigation, le nombre d’écovolontaires est limité 6 ou 7 par session.

Dates et frais de mission

Frais de mission 2017 et dates

En 2017 nous proposons des missions de 10 ou 15 jours. Cette durée étant considérée idéale pour profiter au maximum de son expérience, compte tenu des aléas de la météo et du temps d'acclimatation à bord...

Néanmoins pour ceux et celles qui ne peuvent se libérer plus d'une semaine, nous maintenons les expéditions de 7 jours en juillet et aout dans le sanctuaire Pélagos.

Particuliers : montant du don "mission" et dates

Dates cetaces GT 2016 part

* session hauturière, réservée aux écovolontaires ayant déjà eu une expérience de vie en voilier et ayant une bonne condition physique.

Réduction :
réduction de 5% pour les groupes à partir de 2 personnes.

Congés éco-solidaires :

Le congé éco-solidaire permet aux salariés de partir en mission durant leurs congés avec le soutien financier de leur employeur. en savoir plus

Dates cetaces GT 2016 CES

* session hauturière, réservée aux écovolontaires ayant déjà eu une expérience de vie en voilier et ayant une bonne condition physique.

 


Déduction fiscale : Pour les particuliers, la participation vous donne droit à une déduction fiscale de 66 %. Ainsi pour un don de 1100 € ce projet ne vous coûtera réellement que 374 €.

Pour les entreprises, la participation de vos employés vous donne droit à une déduction fiscale de 60%. Ainsi pour un don de 1265 € ce projet ne vous coûtera réellement que 506 €.


 

Les frais de mission incluent :

  • l’encadrement à bord du bateau et le chef de bord
  • la logistique (voilier, places au port, le carburant, …)
  • les frais de fonctionnement de l’association
  • la nourriture

 Les frais de mission n'incluent pas:

  •  le voyage A/R jusqu'au port de Hyères,
  • les éventuelles surcharges occasionnées par un changement d’itinéraire inopiné (météo)
  • l'adhésion à l'association de 50 € (obligatoire).
  • votre assurance voyage (facultative).

Informations de voyage

Le rendez-vous a lieu le premier jour à 10h au port. Vous devez rejoindre le port par vos propres moyens. Le numéro de téléphone de l’équipage vous sera communiqué à l’avance et vous pourrez les appeler le jour même pour connaître le lieu exact du rendez-vous.

L'équipage ne pourra pas vous offrir d'hébergement à bord avant ou après votre mission. Vous devrez donc prévoir votre hébergement.

Le dernier jour de participation la mission se termine en fin de matinée.

Les ports d’embarquement et de débarquement des écovolontaires sont détaillées dans la partie « Dates et Tarifs » de ce document.

à noter : Bien que tous les efforts soient fournis pour respecter l’itinéraire prévu, il peut arriver que le bateau ne puisse pas rejoindre le port d’arrivée (conditions météo défavorables). Cela n’est prévisible que 2 à 3 jours à l’avance, et nous demandons aux participants de prévoir des billets de train, de ferry ou d’avion remboursables. En aucun cas Cybelle Planète ne remboursera les frais supplémentaires causés par un changement d’itinéraire dû à la météo.

Organisation du voyage

Vous devez organiser par vous même votre voyage jusqu'au projet : transport, visa, vaccinations si nécessaire, ....

Vous trouverez sur notre site web des informations concernant les visas.

Cybelle Planète peut se charger pour vous de réserver vos billets d'avion, ce service est optionnel.

Conditions Générales de participation

Les conditions générales de participation aux missions d'écovolontariat de Cybelle Planète sont consultables en ligne et téléchargeables. Nous vous invitons fortement à les consulter.

Engagement de l'écovolontaire

Avant de vous engager en tant qu'écovolontaire vous devrez avoir pris connaissance et accepté l' engagement de l'écovolontaire , à consulter en ligne ou à télécharger.

Cotisation annuelle

Cybelle Planète est une association française loi 1901, les séjours d'écovolontariat sont réservés aux membres adhérents à jour de leur cotisation annuelle de 50 €. Cette adhésion vous donne automatiquement accès à une assurance (incluant responsabilité civile, rapatriement, frais médicaux).

En savoir plus sur les adhésions

Assurance

En plus de l'assurance inclue dans votre adhésion, nous vous conseillons de souscrire également une assurance annulation, perte ou dommage de bagages, retard d'avion... Cybelle Planète vous proposera une assurance lors de votre pré-inscription (optionnel). Pour en savoir sur les assurances

Engagements éthiques de Cybelle Planète

Cybelle Planète est une association à but non lucratif. Les bénéfices sont totalement dédiés au fonctionnement de l’association pour atteindre ses objectifs ! Depuis toujours, nous choisissons le partage, l’équité et la solidarité pour toutes nos actions.

Nos engagements

Ethique de Cybelle Planète

Déduction Fiscale

La participation à une de nos mission d'écovolontariat est réservée à nos adhérents "soutien" qui versent à Cybelle Planète un don "mission" en complément de leur engagement sur le terrain. Chaque don effectué à Cybelle Planète ouvre droit à une déduction fiscale (pour les entreprises ou les personnes assujetties à l'impôt sur les sociétés ou sur le revenu en France).

En savoir plus sur la déduction fiscale

Témoignages d'écovolontaires pour cette mission

Dates : Avril à Septembre
Frais mini : 10 jours 391 € (après déduc. fiscale)
Hébergement : Voilier
Exigences : 18 ans minimum, Français