French English

charte ethique ecovolontariat

Charte Ethique de l'Ecovolontariat

#Engagement 1 : Transparence sur l'utilisation de la contribution financière des écovolontaires

Dans le cas où les écovolontaires contribuent financièrement à leur mission, l'organisateur s'engage à afficher une totale transparence sur l'utilisation de l'argent versé. Cela implique le détail du pourcentage du montant revenant au projet d'accueil, à l'organisateur, et le cas échéant à un intermédiaire, et le pourcentage du montant dédié à l'hébergement et à la nourriture des écovolontaires.

#Engagement 2 : Communication objective sur les missions d'écovolontariat

L'organisateur s'engage à donner une information honnête, explicite et objective sur la ou les missions qu'il propose. Cette information doit prendre en compte et détailler :

  1. Le programme de recherche ou de conservation, notamment les objectifs, la méthodologie, et si possible les résultats et publications,
  2. L'implication des écovolontaires dans le projet et leur encadrement,
  3. Les retombées sociales, économiques et écologiques, notamment :
    • L'implication des populations locales et l'impact sur la collectivité,
    • L'impact de la mission sur l'économie locale,
    • L'impact écologique de la mission.

#Engagement 3 : Préparation des écovolontaires à la mission

L'organisateur s'engage à mettre en place une préparation préalable au départ des écovolontaires, afin :

  • d'optimiser leur immersion culturelle,
  • de clarifier le sens de leur implication au sein du projet d'accueil,
  • d'informer les écovolontaires sur leurs conditions de participation (hébergement, confort, organisation du voyage).

Cette préparation peut prendre la forme d'une documentation, d'une rencontre, ou tout autre support adapté.

#Engagement 4 : Limitation de l'impact environnemental des missions

L'organisateur s'engage à estimer et à limiter, autant que possible, l'impact environnemental de la mission qu'il propose, et à donner accès à cette information aux écovolontaires.

L'organisateur s'engage également à mettre en place des actions visant à diminuer ces impacts, par exemple :

  • recommandations aux écovolontaires sur les éco-gestes à mettre en place,
  • recommandations sur les programmes de compensation des émissions de CO2,
  • adaptation de la durée minimale de la mission en fonction de son éloignement (équilibre entre les bénéfices territoriaux dus à la mission et l'impact écologique dû au déplacement).

#Engagement 5 : Recueil des retours d'expérience des écovolontaires

L'organisateur s'engage à recueillir les expériences des écovolontaires (exemple : témoignages, compte-rendu) et à les publier. De plus, dans la mesure du possible, l'organisateur s'engage à mettre en relation les anciens et les futurs écovolontaires.

#Engagement 6 : Évaluation régulière des projets

L'organisateur s'engage à effectuer une évaluation régulière des projets qu'il propose aux écovolontaires basée sur :

  • la cohérence du projet initial et avec son contenu actuel,
  • la prise en compte des témoignages des écovolontaires sur le projet,
  • les résultats éventuels,
  • les projets en développement.

#Engagement 7 : Valorisation de la participation des écovolontaires

L'organisateur s'engage à publier, sur une base régulière, des comptes rendus sur les actions et les résultats du projet et sur les réalisations auxquelles les écovolontaires ont participé lors de leur mission.

#Engagement 8 : Prise en compte du bien-être animal et de l'utilisation des espèces

L'organisateur s'engage à refuser toute activité annexe portant sur l'utilisation d'animaux sauvages à des fins récréatives (exemple : nage avec les dauphins, cirque, dressage, nourrissage à des fins touristiques ...).

Dans le cas de refuges animaliers, l'organisateur s'engage à ne proposer que des projets dont la priorité est de réintroduire les animaux dans leur milieu naturel et qui ne gardent ces animaux en refuge que lorsque leur réintroduction s'avère impossible.

Utiliser la Charte

La Charte Éthique de l’Écovolontariat fait partie du domaine public et est partagée sous la licence Creative Commons.

Merci de mentionner pour toute utilisation : « Charte des écovolontaires » et « Charte éthique de l’écovolontariat » © Cybelle Planète, CC-by-SA 3.0.

Chacun est autorisé à :

  • Partager — copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats 
  • Adapter — remixer, transformer et créer à partir du matériel pour toute utilisation, y compris commerciale. 

Selon les conditions suivantes :

  • Attribution — Vous devez créditer l'Œuvre, intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées à l'Oeuvre. Vous devez indiquer ces informations par tous les moyens raisonnables, sans toutefois suggérer que Cybelle Planète vous soutient ou soutient la façon dont vous avez utilisé son Oeuvre. 
  • Partage dans les Mêmes Conditions — Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transformez, ou créez à partir du matériel composant l'Oeuvre originale, vous devez diffuser l'Oeuvre modifiée dans les même conditions, c'est à dire avec la même licence avec laquelle l'Oeuvre originale a été diffusée.

En savoir plus sur la licence creative commons