French English

Témoignages d'ecovolontaires

Vous avez participé à l'une de nos missions ?
Laissez-nous votre témoignage

Vickie a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 7 jours, effectuée en août 2020

Ma participation

observations et relevé sur tablette numérique
2 à 3 fois par jour par tranche de 2 h00

Mes attentes

Le séjour a tenu toutes ses promesses, à noter le dévouement de l'accompagnatrice scientifique Marie et du capitaine, toujours là pour transmettre leurs connaissances et veiller à la sécurité. Il nous a été donné d'observer des rorquals, des dauphins bleu blancs, des globicéphales et même des petites tortues de Caouanne. L'ambiance a bord a été très sympa, avec des participants investis et soucieux du bien être de tous, une alchimie s'est donc créée et les observations se sont déroulées avec le plus grand sérieux, beaucoup d'émotions d'entendre chanter les dauphins à la proue du bateau. Une semaine intense (les observations pendant deux heures sous un fort soleil ne sont pas de tout repos) mais la récompense d'entendre le souffle d'un rorqual de 25 m dans le silence de la mer est tellement émouvant que les efforts sont largement récompensés.

Ce que j'en retiens

la curiosité

Mes acquis

le respect des autres et de la nature

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et...
Voir la mission

Lucile Brunet a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 7 jours, effectuée en septembre 2020
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Nous devions effectué des observations de 1h30 à 2H environ 2 fois dans la journée, selon un planning établi.

Mes attentes

Ce séjour était incroyable. Même si le temps n'était pas au rendez-vous, nous avons assisté à un spectacle de sauts d'un cachalot le dernier jour en mer, cela valait le coup d'attendre ! De plus, l'équipe était top, nous nous sommes très bien entendues.

Mes conseils

Ne pas oublier d'apporter ses palmes et son masque/tuba ! Et du MER CALME en cas de mal de mer !

Ce que j'en retiens

Des instants magiques avec les cétacés, de très belles rencontres avec des personnes passionnées et vraies.

Mes acquis

Sensibiliser mon entourage à la faune marine, mettre en pratique les conseils suite aux discussions très intéressantes que nous avons eues avec l'équipe (apprendre l'anglais pour effectuer des missions d'éco-volontariat à l'étranger, prendre des cours de natation, regarder + de documentaire sur la mer, etc.).

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et...
Voir la mission

PMA a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 7 jours, effectuée en août 2020
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Suivi des cétacés et étude de la biodiversité dans le sanctuaire PELAGOS en Méditerranée occidentale.
Plus précisément le travail de l'écovolontaire consistait à collecter des informations sur les différentes espèces (cétacés, oiseaux, poissons, tortues, méduses etc) et macro déchets observés lors de la navigation, à enregistrer ces informations via l'application OBSenMER, à prendre des photos pour la photo-identification des cétacés.
Quant aux horaires, jusqu'à six heures par jour d'observation pour chaque écovolontaires (par quart de deux heures) quand les conditions météo étaient favorables (vent faible, peu de houle).

Mes attentes

Oui ça a été une expérience enrichissante, j'ai apprécié les échanges avec les autres écovolontaires, avec Céline la directrice de Cybelle Planète, et avec le skipper Pierre. J'ai aussi aimé la navigation en mer à bord d'un voilier, dans des conditions parfois assez agitées, les mouillages dans de très belles criques de la côte d'azur et les bons moments de convivialité lors des repas pris à bord.

Mes conseils

Non pas de conseil particulier, sauf peut-être avoir un minimum le 'pied marin', car les conditions de mer peuvent être difficiles (forte houle) tant au mouillage qu'en navigation et il sera dommage de passer une partie de la mission avec le mal de mer.

Ce que j'en retiens

Grâce à Céline j'ai appris beaucoup de choses sur la biologie des cétacés et sur la biodiversité en méditerranée plus généralement. Cette mission nous a aussi offert l'opportunité de progresser en navigation à la voile grâce à Pierre le skipper.

Mes acquis

Aucun, mis à part la nécessité de faire des efforts au quotidien pour préserver notre environnement, tant marin que terrestre.

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et...
Voir la mission

Diane C a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 7 jours, effectuée en août 2020
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

La mission consistait à repérer tout le long de la journée les cétacés, l'activité humaine et les macro-déchets autour de nous.
Ces repérages impliquaient des mesures depuis les jumelles, la prise en compte des données de manière précises sur une tablette.
Nous nous relayons en quart d'observation (toutes les 2 heures), avec 3 bénévoles et l'éco-guide.
De manière générale, l'activité était physique, mais passionnante.

La vie sur le bateau demandait aussi un peu de rigueur : le ménage, la cuisine. De la même manière, des rotations sont mises en place.

Mes attentes

Ce séjour a été une expérience incroyable. L'éco-guide et le skyper nous ont appris tellement de choses ! Aussi bien la vie sur le bateau, la vie des cétacés, la biodiversité en méditerranée, l'usage des données pour des organismes extérieurs....

Mes conseils

- Prévoir des batteries externes (si possible solaire), car la capacité de rechargement de la batterie du téléphone sur le bateau est limitée - Les jumelles ne sont pas nécessaires, car elles sont prêtées pour l'ensemble des mesures - Ne pas oublier les lunettes de plongées et tuba pour pouvoir décourvrir les poissons vivant dans le l'eau le soir

Ce que j'en retiens

La mission était très riche d'enseignements à tout point vue : - tout premièrement d'un point de vue biodiversité, j'ai beaucoup appris sur les espèces marines présentes en Méditerranée, leurs comportements etc... - La vie sur un voilier est formidable. Cela était également une grande première pour moi - L'impact de l'homme sur l'eau. Cela m'a sensibilisé davantage aux gestes de protection de l'environnement (utilisation du vinaigre, du savon biodégrable...)

Mes acquis

Les acquis : - sensibilisation à la protection de l'environnement (tri des déchets, utilisation de produits et comestiques bio-dégradables...) - culture sur la biodiversité marine en Méditérranée

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et...
Voir la mission

Mel L a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 7 jours, effectuée en juillet 2020
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Observation des cétacés via une organisation en quarts. A chaque fois un trinôme observait la mer pendant que les autres se reposaient / faisaient la cuisine ou le ménage. Les quarts avaient lieu environ de 8h à 18h avec une bonne pause déjeuner. La journée passe vite et même pendant que nous n'étions pas de quart, nous observions la mer. Il n'est pas rare que ce soit des volontaires en repos qui aient aperçu des cétacés en 1er :)

Mes attentes

Le séjour a parfaitement correspondu à mes attentes. J'ai pu participer à la conservation des cétacés grâce à l'appli ObservenMer qui est très bien faite et facile à manier. Nous avons eu la chance de sortir en mer tous les jours, de passer une nuit au large et de faire de nombreuses observations, des dauphins, des rorquals y compris un juvénil et des globicéphales par 2 fois !

Mes conseils

Si vous aimez la nature, les cétacés, la mer, foncez ! cette mission est faite pour vous :) il faut être prêt à passer des heures à observer le bleu de la mer mais c'est pour la bonne cause et quand on voit un souffle ou un aileron surgir c'est un pur moment de bonheur ! je suis disponible si vous avez des questions :)

Ce que j'en retiens

la mission m'a apporté une meilleure connaissance du monde marin et beaucoup de sérénité. elle m'a permis de me sentir utile

Mes acquis

une meilleure vigilance pour la faune et une meilleure capacité d'observation

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et...
Voir la mission

Conss a participé(e) à la mission Conservation des tortues marines au Nicaragua

Mission de 25 jours, effectuée en juillet 2017

Ma participation

La majeure partie de la mission était de contrôler les plages alentours et repérer des qu'un lors qu'une tortue imbriquée allait pondre (le plus souvent la nuit) pour prendre soin des oeufs ensuite.
Ensuite dans la journée, il fallait surveiller les nids de tortues jusqu'à éclosion. Puis nous avons pris des mesures des bébés tortues et les avons relâchés dans l'ocean.
Autour de cela, il y a toute une éducation sur le role des tortues dans l'écosystème, des mangroves, et de toute la vegetation nécessaire, auprès des volontaires mais aussi des populations locales.
Il y a aussi un role à jouer pour l'amelioration et la conservation du potager et des arbres fruitiers autour de la maison.

Mes attentes

Oui, le challenge de partir seule, la rencontre avec les locaux et l'implication dans un projet qui a du sens en ont fait un de mes plus beaux voyages faits jusqu'alors. Je suis toujours en contact avec les personnes rencontrés la bas, françaises ou non. C'est un réel enrichissement personnel !

Mes conseils

Apporter des jeux de société, des livres, de la musique à partager, la surveillance des plages est parfois longue et il faut pouvoir s'occuper. Avoirs une trousse à pharmacie complete, la maison est assez isolée Prévoir quelques jours en plus pour découvrir le Nicaragua ailleurs que dans la reserve, d'autres volontaires seront probablement disponible pour former un groupe.

Ce que j'en retiens

Cela m'a conforté dans le choix de mon projet professionnel, je fais maintenant des études dans l'environnement et garde toujours à l'esprit que des projets tels que celui-ci ont un réel impact à coté des politiques publiques parfois longues à mettre en place.

Mes acquis

Tout est lié, lors de chaque action j'essaye de réfléchir à ses consequences sur l'environnement durant toute sa chaine de fabrication et de vie. Mes idéaux sont confortés et j'essaye de convaincre mes proches de changer leurs habitudes avec de simples solutions.

La mission Tortues marines, Nicaragua

Cette mission se déroule sur une ile de la côte Pacifique du Nicaragua, dans un des plus grands sites de nidification de tortues marines du Pacifique Est. Vous contribuerez aux patrouilles...
Voir la mission

Maud a participé(e) à la mission Suivi de la Faune Sauvage, Afrique du sud

Mission de 14 jours, effectuée en janvier 2020
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Reveil au lever du soleil(à couper le souffle) pour compter et repertorier les animaux sauvages croisés (espèces d'antilopes, rhino, lions, vautours, phacochères, éléphants etc). Relever les données GPS et leur activité au moment où ils ont été croisés (s'ils mangent, s'ils chassent, s'ils dorment.... Vérifier s'ils sont adultes ou jeunes, male ou femelle et à combien ils se déplacent.
Reperer les animaux grace à leur collier de telemetrie
Retour au camp vers 10h/11h après un petit dejeuner en milieu de matinée sur site.
Départ vers 16h pour des missions comme la vérification des chiens sauvages en bauma (espaces cloturés pour les animaux en voie de réintroduction). Retour à la tombée de la nuit

Mes attentes

Expérience inimaginable et indicible. Des paysages à couper le souffle un travail au sein d'une équipe de passionnés et exemplaires. Toujours prêts à expliquer le but des actions, à faire découvrir la faune et la flore

Mes conseils

Le mois de janvier n'est pas si froid que ça. En revanche, il faut quand meme penser à prendre une veste le matin au réveil parceque vous serez à l'arrière du pick up. Prendre une lampe de poche car le pays est confronté à de nombreuses coupures d'electricité Pas trop de moustiques à Hluhluwe mais d'autres animaux qui peuvent s'incruster dans votre lit (pour ma part j'ai eu la visite d'un gentil scorpion) donc il faut prendre sa moustiquaire

Ce que j'en retiens

Cette mission m'a apporté beaucoup d'humilité face à des géants comme les éléphants ou les lions que l'on imagine évidemment impressionnant, mais que l'on vit avec un immense respect. Sensibilisée depuis toujours à ce type de cause, la vie en direct dans ce type de mission nous ramène vite à l'essentiel. Des contacts humains chaleureux et passionnés, notamment autour du feu le soir. Malheureusement, cette expérience nous fait toucher du doigt, loin de nos écran, la réalité du desastre du braconnage avec notamment le desastre sur les rhinocéros. Vision et histoires très marquantes qui permettent de sensibiliser l'entourage à ce genre de pratiques lors du retour à la maison. Ces histoires et images sont encore intactes dans ma tête plusieurs mois après cette expérience et je m'en fait le relai à la hauteur de mes possibilités

Mes acquis

Indéniablement, parler anglais tous les jours avec des mots inconnus (mots scientifiques ou spécifiques au métier) permet de progresser nettement. Revenir à l'essentiel notamment sur le gaspillage de l'eau (restriction dans ce pays) Revenir sur son niveau d'exigences avec les restrictions electriques et le confort que l'on peut avoir à la maison et qui devient de trop en rentrant de ce type de mission

La mission Faune sauvage, Afrique du sud

20200129_181353.jpg
En vous joignant à ce projet, vous participerez au suivi de la faune sauvage d’Afrique du Sud. Le projet d'accueil se voue à la préservation de la faune sauvage de la brousse et plus particulièrement...
Voir la mission

MARION a participé(e) à la mission Suivi écologique et surveillance dans la réserve communautaire Bouche du Roy au Bénin

Mission de 29 jours, effectuée en janvier 2020

Ma participation

La mission consiste au suivi écologique de la réserve communautaire. les missions sont très variés et passionnantes. Je me suis occupé du suivi des 3 écloseries, ai nourrit les bébés tortues, les ai relâchés en mer. Beaucoup d'inventaires d'oiseaux sur différents sites, le suivi des crabes, des pêcheries continentales, le suivi des pression au sein de la mangrove, sensibilisation auprès des habitants et des écoliers en primaire, j'ai également participé à des réunions au sein de la communauté.
Les horaires sont plutôt léger, en général de 8 ou 9H à 12 ou 13h puis l'après midi de 15h à 18 ou 19h. Suivant la mission du jour, les horaires sont très variables avec des missions en soirée pour les patrouilles nocturne des tortues ou très tôt le matin pour certains inventaires d'oiseaux marins. J'ai eu quelques demi journées sans mission et les Week end sont libres.

Mes attentes

C'est la première fois que je participai à ce genre de mission donc je ne savais pas réellement à quoi m'attendre mais j'en garde un souvenir incroyable. L'équipe est géniale, ils ont beaucoup à nous apprendre. La vie dans le village est hors du temps et le site absolument magnifique. Quand au projet, c'est une ONG pleine d'envie et d'avenir. Ils travaillent effectivement pour un souci écologique mais aussi énormément en collaboration avec les populations locales pour les enrichir et les aider.

Mes conseils

Je peux vous donner comme conseil de ne pas hésiter avant de réserver cette mission. Ils ont besoin de nous. Le Benin est un pays rassurant, j'ai voyagé seule dans plusieurs villes sans aucune crainte. Il faut savoir être autonome et ne pas rechercher le luxe. En revanche, contrairement à ce qu'il ai dit dans le descriptif, le logement au lodge est alimenté en électricité grâce à un panneau solaire et il y a l'eau potable. Une SDB perso dans la chambre et des toilettes classiques à l'extérieur. Le lodge est très propre et bien entretenu. Ils ont réellement à cœur de bien nous recevoir et que nous soyons à l'aise autant dans l'espace que dans chaque mission.

Ce que j'en retiens

Cette mission m'a beaucoup apporté, tant sur le plan intellectuel qu'émotionnel. J'ai appris sur la faune et la flore locale, sur son importance dans la réserve. Sur l'importance d'allier les populations à chaque mission. Sur la vie en communauté, car honnêtement ce mot ne veux rien dire chez nous. Et sur la simplicité de la vie et l'importance de notre impact. En plus de vos missions vous aurez la chance de voir des couchés soleil impressionnants et des paysages à couper le souffle.

Mes acquis

Tout ce que j'ai appris me servira en France et dans mon quotidien. Autant en ce qui concerne notre impact écologique, que j'ai plus envie que jamais de réduire et sur mes rapports à l'humain. Cela m'a permis de me rendre compte que nous nous éloignons chaque jour de l'essentiel

La mission Suivi écologique, Sud Bénin

Suivi écologique dans une réserve communautaire du Sud-Bénin Lors de cette mission, vous contribuerez au suivi écologique et la à surveillance au...
Voir la mission

Florian et Pauline a participé(e) à la mission Conservation de l'Iguane Noir d'Utila au Honduras

Mission de 22 jours, effectuée en décembre 2019
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Ayant pour but de protéger l'Iguane Noir d'Utila, endémique de la petite île précédemment nommée, nous avons pu participer à la conservation in-situ de l’espèce, via des suivis de populations dans les mangroves et des nettoyages de leurs milieux pollués par le plastique et les touristes (plages et mangroves); ainsi que ex-situ via une aide à la gestion du Centre de Recherche et de Reproduction. Au sein du centre, nous avons préparé les rations journalières des animaux pensionnaires (végétaux plus recherche de crabes et thermites trois fois par semaine), entretenu les cages (nettoyage et mise en place d’un environnement plus adapté via l’ajout de branches et autres supports/décors) et aidé à l’entretient du centre (extérieur et intérieur des bâtiments). Durant cette période, nous avons aussi pu faire de nombreuses présentations au public, permettant de sensibiliser les touristes et les locaux à la conservation des animaux et de leurs milieux. Outre ces présentations, nous avons aussi co-encadré une sortie canoë-kayak ayant pour but de faire découvrir les mangroves et les plages de pontes de l’espèce aux touristes. Un projet de rénovation de la salle d’éducation à de plus été mis en place, durant lequel nous avons pu repeindre et décorer des tables.
Chaque jours, nous avons travaillé environ 7h sur une plage horaire s'étalant de 8h à 16h environ, avec un jour et demi de congés par semaine (samedi après midi plus un autre jour variable).

Mes attentes

En tant que première mission d'écovolontatiat, celle-ci nous à grandement plut (surtout à moi qui adore les reptiles ! (Florian)). Outre les moustiques encore présents durant notre séjour, nous avons pu bien profiter et découvrir l'île sur laquelle nous nous trouvions, profitant de l’accueil chaleureux et des conseils des personnes travaillant au centre. Il ne faut aussi pas négliger le contact avec les visiteurs qui s'avèrent être fort intéressants, permettant aussi de très belles rencontres ! Cette période fut donc pour nous très enrichissante et c'est une expérience que nous voulons absolument renouveler !

Mes conseils

Avant de prévoir de partir pour cette mission, il est important de bien choisir sa période. Ainsi, nous sommes tombés entre la période d'éclosion des tortues marines et celle de reproduction des iguanes.. De plus, attention aux moustiques qui peuvent être bien présents. Pour cette mission, il est nécessaire d’avoir de bonnes capacités en anglais ainsi qu’une base en espagnol, ceci pour pouvoir communiquer au mieux avec les visiteurs et les membres de l’équipe. De bonne condition physique de base, nous n’avons pas eu de problème durant cette mission, les sorties sur le terrain étant bien encadrées et se déroulant en général sur une durée maximum de 3h/4h.

Ce que j'en retiens

Cette mission nous a permis de continuer notre engagement vis à vis de la conservation de la biodiversité, en nous faisant découvrir une autres partie du globe. Les rencontres faites durant cette mission furent aussi un grand plus, nous permettant de former des liens avec des personnes de tous horizons. Cela m'aura aussi permis de bien visualiser l'impact de la surconsommation de plastiques et autres produits que nous pouvons avoir et qui se retrouve fortement dans des milieux pourtant relativement isolés (Pauline).

Mes acquis

Pour ma part (Florian), je travaille activement à la conservation d'espèces animales et des milieux en Europe, cela m'aura donc permis de découvrir de nouvelles approches de conservation d'espèces en danger. Le fait de parler en continue d'autres langues aura aussi été un grand plus pour nous.

La mission Iguane, Honduras

Ce projet est dédié principalement à l'Iguane Noir d'Utila, espèce endémique de cette petite île du Honduras. Cet iguane est en danger critique d'extinction à cause de la chasse et de la...
Voir la mission

steph et fab a participé(e) à la mission Etude et conservation de la Loutre à longue queue, Brésil

Mission de 10 jours, effectuée en février 2020
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Le soin aux animaux présents dans le sanctuaire
Les petits travaux d'entretien et bricolage.
8 h30 à 12 h et 14 h à 17 h quand nous étions sur le centre.
Sinon sortie à la demie journée pour les visites d'habitat sauvage.

Mes attentes

Très bon séjour. Accueil très chaleureux au sein d'une petite équipe. Situation dans un cadre magnifique avec un hébergement de qualité. Au sanctuaire, les actions visant au bien être des animaux et l'accueil du public pour la sensibilisation à la protection des espèces sont d'avantage mises en avant par rapport à la dimension "projet de recherche" indiquée dans les documents.

Mes conseils

Prévoir des vêtements usagers pour les petits travaux. Nous avons pris la liberté de "cajoler" certains animaux pensionnaires non dangereux, sans y être invités, mais nous ne le regrettons pas car les animaux ont adoré et nous aussi.

Ce que j'en retiens

Du plaisir, de la sérénité et beaucoup de joie de vivre au sein de l'équipe très à l'écoute.

Mes acquis

Un progrès dans la pratique de l'anglais. Une connaissance des comportements, régime alimentaire et milieux de ces espèces. Un partage du mode de vie des personnes de l'équipe brésilienne.

La mission Loutre à longue queue, Brésil

Le projet a comme principal objectif d'étudier et de protéger les loutres au Brésil. Cette mission d'écovolontariat vous offre l'opportunité d'étudier les loutres à longue queue sauvages dans leur...
Voir la mission