French English

Témoignages d'ecovolontaires

Vous avez participé à l'une de nos missions ?
Laissez-nous votre témoignage

Ingrid a participé(e) à la mission Suivi de la Faune Sauvage, Afrique du sud

Mission de 28 jours, effectuée en juillet 2017

Ma participation

Monitoring des chiens sauvages d'Afriques, éléphants, lions. Vérification et entretien des caméras dans les réserves. Evaluation des espèces présentes sur chaque zone des réserves grâce aux photos des caméras.

Mes attentes

J'ai beaucoup apprécié ce séjour, il correspondait parfaitement à mes attentes.

Mes conseils

Il faut être à l'aise en anglais pour profiter pleinement de la mission.

Ce que j'en retiens

De nouvelles connaissances sur la faune et la flore sud-africaine, de nouvelles rencontres.

Mes acquis

L'anglais.

La mission Faune sauvage, Afrique du sud

En vous joignant à ce projet, vous participerez au suivi de la faune sauvage d’Afrique du Sud. Le projet d'accueil se voue à la préservation de la faune sauvage de la brousse et plus particulièrement...
Voir la mission

Charlotte a participé(e) à la mission Programme de réintroduction des Chevaux de Przewalski, Mongolie

Mission de 15 jours, effectuée en juillet 2017

Ma participation

Avec les autres éco-volontaires, nous partions par groupes de deux ou trois personnes afin d'étudier l'environnement des chevaux. De 6h à 11h du matin, à une certaine distance des animaux, nous prenions des notes sur la température qu'il faisait, notre altitude, le temps et l'attitude du groupe de takhis que de nous suivions.

Mes attentes

Oui ce fut une expérience unique pour moi que je recommencerai volontiers. J'ai choisi un séjour de 15 jours pour ma première mission, afin de voir si l'aventure me plaisait vraiment et sincèrement j'y serais bien restée 15 jours de plus. Même si je conseille de prendre de quoi s'occuper pour les après midi sans activités organisées, cette mission a pu me vider la tête par ces paysages, cette immersion dans une autre culture et la rencontre avec une population différente, mais sachez que l'on écoute également du Bruno Mars à l'autre bout de la planète ! Ne craignez pas d'être mal accueilli par les habitants de la Mongolie car ils sont vraiment adorables !

Mes conseils

Si vous voulez agir pour l'environnement, que vous n'avez pas peur de l'aventure et des retournements de situation, l'éco-volontariat est fait pour vous ! Plus précisément si vous souhaitez vous changer les idées, la Mongolie sera à la hauteur de vos attentes !

Ce que j'en retiens

De la maturité, principalement. J'ai décidé de partir seule à l'aventure du haut de mes 18 ans et cela m'a fait énormément grandir. Tout le monde devrait faire une mission comme celle ci s'il en a les moyens et dès le plus jeunes âge (même s'il n'y a pas d'âge pour le faire). A mon retour, j'ai pu confirmer à mes proches que c'est cette vie là qui me plait, remplie d'aventure, de retournements, de surprises et de nouveaux paysages. Je repartirai pour une nouvelle mission j'en suis sûre.

Mes acquis

Je souhaite travailler pour des projets environnementaux, le fait d'avoir agit pour les chevaux de Przewalski sera un gros atout pour la suite de mes études comme pour le monde du travail. Je pense pouvoir également être de plus en plus apte à parler auprès des autres, je suis beaucoup moins timide et je n'ai plus peur d'oser. Bref j'ai moins peur d'être confrontée à de nouvelles situations !

La mission Chevaux de Przewalski, Mongolie

Cette mission s’intéresse au programme de réintroduction des chevaux de Przewalski, dans un parc national de Mongolie. Vous participerez au suivi scientifique des populations de chevaux réintroduites...
Voir la mission

Alix a participé(e) à la mission Programme de réintroduction des Chevaux de Przewalski, Mongolie

Mission de 10 jours, effectuée en juillet 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Nous avons travaillé du lundi au vendredi dans la parc pour le monitoring des chevaux. Tous les matins nous nous réveillons vers 5H30 pour un départ dans le parc à 6H. Notre coordinateur nous déposait à notre harem et nous le suivions toute la matinée en relevant la température, le vent, les coordonnées GPS, l'activité du harem.
Super paysage, petit déjeuner dans le parc, et observation de la vie sauvage dans sa globalité !
Nous rentrions au camp vers midi, et l'un des groupes s'occupait de saisir les données dans les ordinateurs du centre de recherche.
Et puis temps libre l'après midi.

Mes attentes

Ce séjour a été un expérience incroyable. J'ai beaucoup apprécié les paysages, la vie sauvage, la connexion avec la nature, l'utilité de notre séjour, notre participation au projet. Je me suis vraiment ressourcée dans les steppes. Le groupe d'éco volontaire était top, nous avons beaucoup partagé et rit !

Mes conseils

Je conseille aux eco-volontaires d'être pro-actifs, et de demander comment ils peuvent se rendre utile pour le projet autrement que par le travail le matin. Il y a la possibilité de s'impliquer plus si vous le souhaitez(relevé des pièges caméras dans le parc...). Je ne me suis jamais ennuyée, j'avais pris des bouquins et des jeux de carte pour les après-midis, mais nous avons aussi profité des steppes, fait du cheval, randonnées entre eco volontaires. C'est très cool, une vraie invitation à la déconnexion et au repos ! Attention il n'y a pas internet, ni de réseau, et la ville se trouve à 2H ou plus selon la circulation. Il faut être préparé à vivre loin de tout.

Ce que j'en retiens

Si je devais résumer en quelques mots je dirais : rencontre, partage, sérénité, dépaysement ... Exactement ce que je recherchais en prenant par à ce projet.

Mes acquis

L'anglais était indispensable pour communiquer et je me suis éclatée à parler anglais à nouveau. Cela m'a permis de travailler à nouveau mon niveau et envisager de travailler en anglais à mon retour en France. J'ai pris aussi beaucoup de recul durant ce voyage par rapport au rythme de la vie en France, au travail ... J'espère garder cet état d'esprit encore un moment ! La patience : les mongols ne sont jamais à l'heure, vous n'avez pas toujours les infos sur les activités ... et c'est comme ça ! et on s'y fait très bien. On se laisse porter par la vie cool dans les steppes !

La mission Chevaux de Przewalski, Mongolie

Cette mission s’intéresse au programme de réintroduction des chevaux de Przewalski, dans un parc national de Mongolie. Vous participerez au suivi scientifique des populations de chevaux réintroduites...
Voir la mission

Furco a participé(e) à la mission Centre de sauvegarde du loup Ibérique, Portugal

Mission de 14 jours, effectuée en juin 2017

Ma participation

Nous étions un groupe de 5 bénévoles et différentes tâches nous étaient attribuées en fonction du planning.
Il fallait nourrir les loups (3x par semaine en général). Cette tâche consistait à sortir la viande du réfrigérateur, de la couper en morceaux, de peser la quantité adéquate à donner à chaque loup. Ensuite, il fallait faire le tour des enclos pour leur lancer la nourriture. Personnellement, c’est la tâche qui me faisait le plus peur en arrivant là-bas, après avoir lu les différents témoignages, mais ça s’est bien passé. L’odeur peut être bizarre (ça reste de la viande crue datée) mais je n’ai pas trouvé ça très dérangeant. C’est un vrai travail d’équipes. Finalement c’est le moment où vous aurez l’occasion de voir tous les loups ! Et si vraiment c’est au-delà de vos forces, l’équipe est très compréhensive et ne vous forcera à rien du tout. Nous étions aussi chargés de donner à boire aux loups, plusieurs fois par jour. Vous aurez l’occasion alors de faire le tour de tous les enclos et de voir les loups les moins farouches s’approcher. On pouvait aussi être d’observation. C’était très intéressant de rester cacher pour les regarder et voir les plus timides d’entre eux de plus près. Nous avons également aidé à entretenir le domaine avec Virgilio. Il fallait débroussailler et se débarrasser de tous les arbustes, buissons, herbes, ... qui sont dangereux car ils peuvent s’enflammer facilement et créer rapidement des feux de forêt. Nous avons aussi collecté des gros cailloux que nous avons ensuite posés sur un morceau de chemin qui n’était plus très accessible. On roule dans ces cas-là avec la jeep. Nous avons aussi cueilli des fruits.
Pour les horaires, une journée type consistait à se lever pour donner à boire aux loups le matin assez tôt (pas toujours la même personne). Puis on travaillait en général de 9h/10h à 12h avec Virgilio en débroussaillant. Au début on faisait cela aussi l’après-midi, mais il a fait trop chaud vers la fin du séjour : on se chargeait alors plutôt des tours d’eau plus fréquents, de la nourriture, des observations.

Mes attentes

J’ai apprécié ce séjour. J’admire ces personnes qui y travaillent tous les jours, qui font ce boulot par passion. L’équipe est très gentille et accessible. Ils essayent tous de transmettre cette passion pour les loups. J’y suis allée pour travailler et je pense même que j’aurais aimé avoir plus de boulot. Cela dépend aussi de la période à laquelle vous vous y rendez je pense. Avec les 40 degrés auxquels on a eu le droit, c’était assez compliqué de faire du travail très physique en plein soleil au milieu de l’après-midi.

Mes conseils

Pensez à amener gants de travail, casquette, crème solaire, pantalons. Il y a une machine à laver là-bas donc pas la peine de trop amener. Nous n’avions pas de voitures mais nous commandions des Uber quand on sortait (cela ne revient pas cher si vous le prenez à 4). Faire l’eau le matin : vous aurez plus de chances de voir les loups. Si quelque chose ne va pas, n’hésitez pas à le dire. Tout le monde est très compréhensif.

Ce que j'en retiens

Cette mission, m’a permise d’être aux contacts de ces animaux sauvages que je trouve superbe. Je suis venue seule mais je ne le suis pas restée très longtemps. Notre groupe de volontaires était super, on s’est tous bien entendu. C’est vraiment le moment de rencontrer des gens ouverts d’esprit et sympathiques.

Mes acquis

Je suis contente de m’être chargée de la viande car je ne savais pas comment j’allais réagir et je sais maintenant que cela ne me dérange pas. Je suis venue faire cette mission toute seule et cela m’a permis d’assurer mon autonomie. J’ai pu parler anglais. On travaille son ouverture d’esprit. Ma rencontre avec ces loups était magique.

La mission Sanctuaire Loups Ibérique, Portugal

Dans un sanctuaire dédié à la sauvegarde des loups ibériques, vous participez aux soins quotidiens prodigués aux loups, aux observations comportementales et à la maintenance du site qui se trouve...
Voir la mission

Capitaine Ruciak a participé(e) à la mission Expéditions dans le sanctuaire Pélagos : étude des Cétacés et de la Biodiversité, France

Mission de 10 jours, effectuée en juin 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Les journées voir les nuits sont divisées en quart. Il y a les quarts d'observation, mais aussi de vaisselle, de ménage etc... Le plus importants dans la journée étant les quarts d'observation afin de scruter la mer/océan à la recherche de la vie ! En général, nous sommes couchés vers 22h voir un peu plus, cela dépend de si nous sommes de quart de nuit ou non (veille active de nuit par binôme ou trinôme)

Mes attentes

J'ai plus que apprécié, c'était un véritable rêve pour moi. 10 jours sur un bateau loin de mon quotidien à guetter les cétacés. Il correspondait totalement à mes attentes.

Mes conseils

Etre actif. Ne pas attendre qu'on rappelle qu'on doit faire le ménage, la vaisselle, ou se préparer à aller en quart d'observation. Etre dans l'anticipation et dans l'action. Se préparer au mal de mer car cela arrive même aux habitués même si perso je n'ai pas eu à en souffrir j'ai par contre eu le mal de terre...

Ce que j'en retiens

Enormément de choses, une remise en question sur soi, ce que j'attends vraiment de ma vie, cela m'a conforté dans ma passion de la mer et de la faune marine. Et une pause, une période d'apaisement pour moi qui suis une boule de nerfs.

Mes acquis

Pas mal de connaissances sur le milieu marin.

La mission Cétacés du Pélagos, France

Ces expéditions en voilier ont pour objectif d’étudier la biodiversité marine du large en mer méditerranée, dans le sanctuaire Pélagos des mammifères marins. L’équipage recense et...
Voir la mission

Claire a participé(e) à la mission Sanctuaire des singes Vervets en Afrique du sud

Mission de 30 jours, effectuée en mai 2017

Ma participation

Le travail à la VMF est assez physique (7km à marcher par jour en moyenne) mais le sanctuaire est tellement beau et le travail est prenant donc on ne s'en rend ps vraiment compte.
Les journées débutent à 7h (occasionnellement à 6h pour les intégrations) et se terminent à 16h30, 17h ou 18h30.
Pendant la saison des bébés, certains font des "night shifts" de 18h30 à 7h. Ils prennent soin des bébés et préparent les biberons et leur donnent.

Durant le mois où j'étais volontaire, j'ai pu toucher à plein de tâches différents : les sections (vérifier les eaux, donner du forage, vérifier les intégrations, désinfecter les grillages); le lait (préparer et apporter les biberons aux bébés, les bouteilles sont à changer toutes les 4h, il faut aussi noter combien ils boivent) ; les intégrations (job plutôt sympa consistant à s'asseoir et à observer le comportement des singes, souvent il s'agit d'un bébé qu'on essaie d'intégrer avec une mère adoptive, mais ça peut aussi être un singe adulte qu'on intègre dans une "troop"); les bébés (ce n'était pas la saison des bébés quand j'ai fait mon volontariat mais j'ai tout de même eu la chance de veiller sur Théo, petit bébé vervet de 5 mois qui a été séparé de sa mère adoptive car il était malade ; je devais l'observer et noter tout ce qu'il mangeait et buvait. au fil du temps passé avec lui, il a pris confiance en moi et me grimpait sur les épaules! C'était vraiment super!!).
Il y a également d'autres tâches plus occasionnelles telles que : groomer des singes, faire de la maintenance, nettoyer le cottage ou sickbay...

Mes attentes

J'ai vraiment apprécié mon séjour au sanctuaire bien que la 1ère semaine a été assez difficile au niveau de l'alimentation, des conditions de vies, etc. Mais au final, on s'habitue très facilement!

Mes conseils

Si vous y allez en hiver (càd l'été pour nous), prenez un sac de couchage TRES chaud! J'ai eu froid toutes les nuits... Pensez également à prendre des pulls chauds pour le soir (la nuit tombe à 17h30) et le matin!

Ce que j'en retiens

J'ai pris conscience que la condition animale est pire que ce que je pensais, le camp étant végan j'ai pu en apprendre beaucoup plus sur ce mode de vie, j'ai pu comprendre à quel point les animaux sont maltraités tout ça uniquement pour la consommation humaine! Pour les Vervets, considérés comme de la vermine, prendre soin d'eux et travailler à leur côtés à été très gratifiant et on a vraiment les sentiments de faire quelque chose de bien et d'utile!!

La mission Sanctuaire Singes Vervets, Afrique du sud

Cette mission d’écovolontariat consiste à aider un programme de sauvegarde du...
Voir la mission

sosovoyage a participé(e) à la mission Conservation des tortues marines au Nicaragua

Mission de 8 jours, effectuée en mai 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

N'étant restée qu'un semaine, cela a surtout été de l'observation et de l'apprentissage. Nous avons aidé de façon générale et participé à la vie quotidienne sur le site. Nous avons également participé à la construction du "vivero" où sont conservés les oeufs de tortues. Nous avons fait du nettoyage de la plage, des patrouilles de nuit pour éventuellement recueillir des oeufs de tortues.

Mes attentes

Ravie de mon séjour et de la rencontre avec les gens des communautés. Très belle expérience humaine et bon encadrement par les personnes responsables du projet sur place. Mon séjour a répondu partiellement à mes attentes dans le sens ou malheureusement nous n'avons pas pu assister à la naissance des bébés tortues (trop tôt, mais nous ne le savions pas).

Mes conseils

Je conseille vivement de rester au moins 15 jours et surtout de bien se renseigner sur la meilleure période. Je pense qu'à partir de début juin vous aurez plus de chances d'assister aux naissances des tortues.

Ce que j'en retiens

Un bel apprentissage sur les tortues grâce au biologiste présent sur le site et au responsable du projet. La découverte d'un nouveau pays et d'un nouvel environnement. Également une opportunité de déconnecter.

Mes acquis

Difficile à dire. Mais j'en retiens une meilleure connaissance sur les tortues et une meilleure sensibilité à l'environnement.

La mission Tortues marines, Nicaragua

Cette mission se déroule sur une ile de la côte Pacifique du Nicaragua, dans un des plus grands sites de nidification de tortues marines du Pacifique Est. Vous contribuerez aux patrouilles...
Voir la mission

valérie a participé(e) à la mission Centre de sauvegarde du loup Ibérique, Portugal

Mission de 14 jours, effectuée en avril 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

de 9h00 à 12h30 et de 14h30 à 18h environ avec quelques variables en fonction des tâches à accomplir.
Des horaires très souples et une charge de travail très légère toujours dans la bonne humeur !

Mes attentes

Ce séjour à dépassé mes attentes : tout d'abord le lieu est paisible et beau, indiqué pour les amateurs de silence et de nature. L'hébergement superbe et très bien situé, équipé, etc....L'équipe est professionnelle et très sympathique ; quand aux loups, ce fût une vraie découverte !

Mes conseils

Disposer d'un véhicule est un plus.

Ce que j'en retiens

La découverte des loups, les entendre chanter, mieux les connaîtres.

Mes acquis

La gestion du milieu forestier.

La mission Sanctuaire Loups Ibérique, Portugal

P1030799.JPG
Dans un sanctuaire dédié à la sauvegarde des loups ibériques, vous participez aux soins quotidiens prodigués aux loups, aux observations comportementales et à la maintenance du site qui se trouve...
Voir la mission

marie-jo a participé(e) à la mission Centre de sauvegarde du loup Ibérique, Portugal

Mission de 11 jours, effectuée en avril 2017
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Nourrir les loups, preparer la nourriture,( 2a 3 /semaiane) verifier que tt aille bien. Donner a boire.
Aider a tenir les bois en etat: brulis, curage de fosses, nettoyage du sous-bois. 10h12h30, 14h30 17h30.

Mes attentes

J'ai adoré: la beauté du paysage.des fleurs..la paix; le confort des chalets. La sympathie des humains...et des loups, même très discrets!

Mes conseils

Pas de conseils! Un peu crevant pr qui n'a plus 20 ans, mais on peut travailler a son rythme, et participer autrement. Profiter aussi de la beaute du Portugal!

Ce que j'en retiens

De la sérénité!

Mes acquis

Etre tjs ouverte et curieuse!

La mission Sanctuaire Loups Ibérique, Portugal

Dans un sanctuaire dédié à la sauvegarde des loups ibériques, vous participez aux soins quotidiens prodigués aux loups, aux observations comportementales et à la maintenance du site qui se trouve...
Voir la mission