French English

Témoignages d'ecovolontaires

Vous avez participé à l'une de nos missions ?
Laissez-nous votre témoignage

Laurisa a participé(e) à la mission Suivi de la Faune Sauvage, Afrique du sud

Mission effectuée en novembre 2015
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Nous étions chargés sous la responsabilité d'une monitrice de comptabiliser et vérifier l'état de santé des animaux de la réserve dont l'espèce est menacée d'extinction comme les lycaos, rhinocéros noirs, guépards, lions. Pour cela, nous partions avant l'aurore, en jeep pour avoir le maximum de chance de repérer les animaux porteurs d'un collier émetteur grâce à notre antenne réceptrice. Nous parcourions la réserve et nous arrêtions lorsque nous rencontrions des gros mammifères ou les espèces menacées. Les animaux vus étaient comptabilisés sur un tableau puis retranscrits sur un site internet pour communication à l'ONG en charge de cette réserve.Lever à 3h30 pour départ à 4h. Retour au camp vers 10h. Pause déjeuner et repos. Puis départ à 16h et retour entre 19h et 20h30 en fonction des évènements. Dîner avec toute l'équipe.

Mes attentes

Ce séjour a été fantastique pour être plongé dans la nature et coupé du monde. Des paysages et des animaux fabuleux. Très intéressant aussi sur le plan humain car vie dans un petit groupe et partage des tâches quotidiennes.

Mes conseils

Lampe frontale impérative. Vêtements usuels. Chaussures de sport et nus pieds. Moustiquaire. Gourde. Il n'est pas nécessaire d'apporter de la nourriture sauf besoins particuliers. Tout est prévu. Conditions sommaires mais suffisantes.

Ce que j'en retiens

Beaucoup d'apaisement et retour à l'essentiel.

La mission Faune sauvage, Afrique du sud

En vous joignant à ce projet, vous participerez au suivi de la faune sauvage d’Afrique du Sud. Le projet d'accueil se voue à la préservation de la faune sauvage de la brousse et plus particulièrement...
Voir la mission

Quentin a participé(e) à la mission Centre de sauvegarde du loup Ibérique, Portugal

Mission effectuée en octobre 2015
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Mon travail consister à m'occuper de l'approvisionnement des loups en eau chaque matin, ainsi que deux fois par semaine en viande. On s'occupe de surgelé la viande puis de la décongeler pour en venir au découpage les jours de repas. Le reste du temps, on s'occuper de la réserve, en déblayant des terrains où il y a eu des incendies pour pouvoir replanter de nouveaux arbres pour l'hiver. Les horaires sont assez variables (en fonction de quand il fait noir). On commençait en général vers 9h pour terminer vers 18h, avec une bonne pause le midi. Le travail est physique parfois, en particulier lors des terrains en pentes, mais ça reste très plaisant dans ce cadre là !

Mes attentes

J'ai énormément apprécié mon séjour. Je compte y retourner pour revoir les gens et les loups auxquels on s'attache. C'est un lieu très calme et reposant, même avec le travail. On respire !

Mes conseils

Il faut prendre des vêtements qu'on a vraiment pas peur de salir. La découpe de la viande ou le travail sur les sentiers peut-être très salissant. 

Ce que j'en retiens

Un break ! Ça a été très revitalisant de travailler au calme avec les éléments que j'aime que sont les loups et la nature.

Mes acquis

Aucun en particulier avec mon métier. Mais on en ressort plus humain !

La mission Sanctuaire Loups Ibérique, Portugal

Dans un sanctuaire dédié à la sauvegarde des loups ibériques, vous participez aux soins quotidiens prodigués aux loups, aux observations comportementales et à la maintenance du site qui se trouve...
Voir la mission

Laëtitia B. a participé(e) à la mission Conservation des tortues marines au Nicaragua

Mission effectuée en août 2015
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

Le travail était très diversifié : en ce qui concerne le travail relatif aux tortues, j'effectuais des patrouilles de nuit qui pouvaient très bien se faire juste après le dîner, en plein milieu de la nuit, ou sur les petites heures du matin. Attention, ça n'a l'air de rien, mais on marche environ 2h-2h30 dans le sable, le noir, la chaleur et les moustiques, c'est assez éprouvant ! Dans la journée, on peut être amené à surveiller les nids des bébés tortues, il n'y a pas grand chose à faire, juste prendre la température, faire une ronde à peu près toutes les heures pour voir s'il y a des naissances et récupérer les bébés tortues. On peut se reposer dans les hamacs et se baigner pour se rafraîchir. J'ai aussi eu la chance de faire des captures de tortues adultes dans l'estuaire pour récupérer des données sur leur évolution. J'ai été aussi amenée à rentrer des données dans un ordinateur, à faire des rondes en bateau le matin sur les plages pour vérifier si une tortue a pondu pendant la nuit, à retrouver les nids avec des coordonnées GPS et de mesurer leur distance par rapport à la plage et à mesurer le taux d'ombre au-dessus des nids avec un instrument de mesure spécial. En ce qui concerne le travail non relatif aux tortues, j'ai été amenée à planter des jeunes pousses de mangroves (travail de reforestation), à construire un mur de sacs de sable pour empêcher la mer d'empiéter sur la berge devant la maison des bénévoles, à faire de la peinture, de la cuisine... Comme je le disais, travail très diversifié !

Mes attentes

Oui j'ai apprécié mon séjour. Il correspondait à certaines de mes attentes, parce que je m'étais beaucoup renseignée, j'avais beaucoup lu sur le projet et je m'étais beaucoup préparée psychologiquement, mais pas à toutes. Je savais que ça allait être difficile, éprouvant, aussi bien psychologiquement que physiquement. 

Mes conseils

Soyez prêts ! Il faut être conscients que vous allez vivre dans un endroit isolé, sans internet (ou très sporadiquement), où il y a toujours des va et vient de locaux dans la maison des bénévoles, où on dort de façon éparse, un peu la nuit, un peu le jour (mais avec la chaleur et les moustiques, pas évident). Lisez-bien tout ce que vous pouvez trouver sur le projet pour vous préparer : chaleur, moustiques, espagnol, travail à effectuer, isolement... Mais lancez-vous, l'expérience en vaut la peine !

Ce que j'en retiens

Beaucoup de connaissances sur le Nicaragua et ses habitants en général. ça m'a beaucoup ouvert l'esprit sur une autre culture, une autre façon de vivre, de penser, de parler. Elle m'a appris beaucoup sur le fonctionnement d'un estuaire, de la faune et de la flore qui y habite et surtout, j'ai beaucoup appris sur les tortues marines ! L'équipe du projet est vraiment très qualifiée et motivée et il ne faut pas hésiter à poser des questions, ils se feront un plaisir d'y répondre ! J'ai rencontré des personnes formidables, enrichissantes, drôles, attachantes et j'en garde de très bons souvenirs. Je pense que je referai une mission de ce type mais peut-être moins longtemps (deux semaines seraient suffisantes) et avec plus de préparation au niveau de langue !

Mes acquis

Je parle de ma mission autour de moi et je donne envie à certaines personnes pour faire une mission d'écovolontariat ! D'ailleurs, une amie va sûrement faire une mission dans un sanctuaire d'éléphants en Thailande l'année prochaine ! Alors n'hésitez pas à en parler autour de vous, cela peut donner des idées aux autres, qui vont en parler et donner d'autres idées à d'autres personnes et ainsi de suite ! 

La mission Tortues marines, Nicaragua

Cette mission se déroule sur une ile de la côte Pacifique du Nicaragua, dans un des plus grands sites de nidification de tortues marines du Pacifique Est. Vous contribuerez aux patrouilles...
Voir la mission

Elodie a participé(e) à la mission Programme de réintroduction des Chevaux de Przewalski, Mongolie

Mission effectuée en août 2015
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

La mission consistait à partir tôt le matin vers 7h-7h30 (l'horaire peut varier en fonction de la saison, il commençait à faire plus frais le matin fin août donc nous partions plus tard), Naraa la coordinatrice du projet nous accompagnait en voiture pour trouver un groupe de Thaki. Une fois que l'on repérait un groupe, on le suivait pendant 4h et on relevait des données toutes les 10 minutes. A savoir : position, température, vent, élévation et comportement des chevaux. Après 4h d'observation, on rentrait au camp pour déjeuner. Ensuite, on devait rentrer les données dans l'ordinateur afin de permettre aux biologistes du camp d'avoir un suivi des comportements et déplacements de chevaux tout au long de l'année grâce aux volontaires. L'après-midi était moins chargée, on avait des activités comme des présentations par les biologistes, ballade à cheval ou marche dans les steppes. Le we, on avait un jour de repos le dimanche. 

Mes attentes

J'ai adoré ce séjour qui correspondait largement à mes attentes. On a la chance d'observer des groupes de Thakis très différents. Chaque groupe a un comportement qui leur est propre, en fonction du nombre de chevaux (toujours composé d'un étalon, ses juments et poulains), de leurs caractères, et des rencontres avec d'autres groupes de Thakis, les observations réservent de belles surprises. C'est un voyage unique, les paysages sont magnifiques.  Naraa la coordinatrice nous a apporté beaucoup d'explications sur le fonctionnement du parc, l'histoire des Thakis, le travail des biologistes et la vie en Mongolie. Elle nous a fait visité Oulan-Bator pendant une journée, nous avons également passé une nuit dans le deuxième camp du parc afin d'observer les loups avant le levé du soleil. La vie au camp était très agréable, les repas variés et copieux, on dort dans des yourtes et on a même pu profiter des feux de bois le soir pour s'endormir quand les nuits étaient fraîches.   

Mes conseils

Selon la saison prévoir quelques vêtements chauds, lorsque le temps est nuageux les températures sont assez basses (6-8°C) même en été! Lorsque l'on part en observation il peut y avoir beaucoup de vent et faire très frais le matin, il vaut mieux prévoir plusieurs couches pour les retirer ensuite car vers midi il peut faire très chaud. Prévoir des gants et avoir une capuche sur son blouson au cas où pour se protéger du vent! Globalement il a fait chaud ~30°C, sur 3 semaines de séjour (fin août) je n'ai eu que 3/4 jours de mauvais temps. Pensez à prendre de quoi vous occuper l'après midi : livres, cartes, ordinateur.  Il faut savoir qu'il n'y a aucun réseau, ni téléphone, ni internet, on est coupé du monde ;)

Ce que j'en retiens

Cette mission m'a ressourcé. Je sens que j'ai fait quelque chose d'utile, même à petite échelle, pour ce beau projet qu'est la réintroduction des chevaux de Przewalski. J'ai découvert une nouvelle culture, des paysages magnifiques et fait de belles rencontres. 

La mission Chevaux de Przewalski, Mongolie

Cette mission s’intéresse au programme de réintroduction des chevaux de Przewalski, dans un parc national de Mongolie. Vous participerez au suivi scientifique des populations de chevaux réintroduites...
Voir la mission

Caroline a participé(e) à la mission Conservation des tortues marines au Nicaragua

Mission effectuée en septembre 2015
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mes attentes

Pour résumé, je dirais que cette aventure fût intéressante mais très éprouvante. Disons qu'il faut être bien motivé et je conseillerais de ne pas faire un séjour de + de 2 semaines dans un 1er temps. Malgré des tâches intéressantes j'ai dû, pour ma part, écourté mon séjour car les conditions : chaleur, vase, moustiques, travail de nuit.. sont très éprouvantes et j'ai plutôt subi la fin que pris du plaisir! J'ai juste trouvé dommage qu'on ne respecte pas des temps de repos assez importants entre chaque mission et que, le matin, on ne respecte pas le repos de ceux qui ont patrouillé de nuit, trop de bruits..Dommage, car c'est une équipe motivée et qui fait un excellent travail mais ça manque un peu d'organisation. De plus, la plupart ne parle qu'espagnol alors je vous consieille de le parler un minimum sinon vous allez passer des grands moments de solitude.je pense que tout ça ne doit pas vous effrayer car cette équipe à vraiment besoin de volontaires et je le redis le travail est très intéressant mais soyez prêts à subir de telles conditions c'est tout.pour autant, je pense renouveller un jour l'expérience car désormais je sais à quoi m'attendre et, malgré tout, j'ai aimé. Je remercie encore énormément David de son partage et de sa compréhension.la réserve est magnifique, les locaux adorables.. N'hésitez pas mais soyez prêts!  

La mission Tortues marines, Nicaragua

Cette mission se déroule sur une ile de la côte Pacifique du Nicaragua, dans un des plus grands sites de nidification de tortues marines du Pacifique Est. Vous contribuerez aux patrouilles...
Voir la mission

j louis a participé(e) à la mission Programme de réintroduction des Chevaux de Przewalski, Mongolie

Mission effectuée en septembre 2015
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

le travail consistait à suivre les chevaux de Przewalski, le matin, moment où ils sont au-bas de la montagne, prendre des relevés GPS, mesure du vent et de la température et de les accompagner en notant toute observation utile, à ce jour, il y a 35 harems dans le parc national d 'Hustai, c 'est la femelle dominante qui emméne le groupe sous la surveillance de l 'étalon qui veille à la cohésion du groupe et prend bien soin d 'écarter tout autre cheval qui viendrait se joindre au groupe ...c 'est l 'endroit au monde où il y a le plus de chevaux de Przewalski, environ 350 individus, seul cheval non domesticable...qui a bien failli disparaître...l'après-midi est libre ainsi que le dimanche 

Mes attentes

oui, pleinementle sentiment de vivre dans une petite communauté un peu perdue au milieu de la steppe, dormant dans la yourte traditionnelle, les repas ont été excellents, copieux, variés, délicieux, le bonheur à chaque fois de prendre un bon repas, souvent convivial, aprés une excursion en montagne, des paysages magnifiques, un sentiment de liberté, de solitude, quelque chose d 'introspectif et la sensation de vivre quelque chose de pas ordinaire, seuls inconvénients, le vent parfois très froid qui peut limiter les sorties, quant à la solitude et le fait de ne pas avoir de nouvelles de son pays, de sa famille, car pas de réseau, cela peut être un peu difficile mais rien d 'insurmontable... 

Mes conseils

il faut aimer la nature sauvage, la contemplation, le dépaysement, avoir envie de découvrir une culture différenteprendre des habits chauds, être patient, parler un minimum d 'anglais... 

Ce que j'en retiens

le sentiment d 'avoir fait un beau voyage et quelque chose d ' utile pour la préservation de la biodiversité

Mes acquis

le principal acquis est la satisfaction d 'un tel voyage, et donc, cela donne des ondes positives pour tout le reste...

La mission Chevaux de Przewalski, Mongolie

Cette mission s’intéresse au programme de réintroduction des chevaux de Przewalski, dans un parc national de Mongolie. Vous participerez au suivi scientifique des populations de chevaux réintroduites...
Voir la mission

Agathe a participé(e) à la mission Centre de sauvegarde du loup Ibérique, Portugal

Mission effectuée en septembre 2015
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ma participation

En ce qui concerne les loups en tant que tel, nous devions les nourrir deux à trois fois par semaine, leur donner à boire (minimum 2 fois par jour) et les observer (temps libre + temps organisé à cet effet). Par ailleurs, nous devions également nous occuper de la maintenance du centre et effectuer toute sorte de travaux de jardinage, restauration... Le travail était dur et physique, mais nous n'avions pas de contraintes temporelles et les Portugais sont assez relax et travaillent vraiment dans une bonne ambiance sereine. Globalement, nous devions commencer à travailler à 9h avec une pause de 12h30 à 15h et puis de 15h à 18h30/19h. Il y a aussi moyen de prendre certains jours de congé en semaine pour aller visiter les environs et les week-ends sont encore plus cools, mais c'est toujours mieux de rester au centre pour participer aux visites,... 

Mes attentes

Oui, c'était super ! La rencontre avec les loups dans cette nature calme et apaisante fut formidable ! De plus, les alentours sont magnifiques et le centre est très bien situé ! En outre, les autres volontaires étaient très sympa et l'équipe du centre très accueillante et passionnée.

La mission Sanctuaire Loups Ibérique, Portugal

Dans un sanctuaire dédié à la sauvegarde des loups ibériques, vous participez aux soins quotidiens prodigués aux loups, aux observations comportementales et à la maintenance du site qui se trouve...
Voir la mission