French English

NL 50 bandeaux Cybelle Plante novembre 2017

Novembre 2017 - Nouveautés et actualités

Au sommaire :

  • Pas de vacances pour la faune sauvage
  • Des témoignages d’écovolontaires
  • Ça fait rêver : un stage en communication et multimédia en pleine forêt Amazonienne !
  • Mission Pérou : réduction des frais de participation pour les inscriptions en novembre et décembre 2017
  • Bénin : la mission Delta du Mono n'attend plus que vous !

Pendant les périodes dites « creuses », les inscriptions des écovolontaires se font plus rares.

Pourtant, les projets ne peuvent pas se permettre de réduire l’activité, car la faune sauvage, elle, ne prend pas de vacances. Que ce soit pour les suivis sur le terrain ou en sanctuaire, la préservation des animaux c’est toute l’année et sans relâche. Nous ne le rappelons jamais assez, la survie des projets d’écovolontariat de Cybelle Planète dépend principalement du soutien des écovolontaires.

Ce mois-ci, plein phare sur des missions qui ont particulièrement besoin de votre soutien tout au long de l’année ! Un argument supplémentaire pour prendre des congés en dehors des périodes de vacances scolaires.

Le sanctuaire de faune sauvage en Indonésie victime de son succès.

NL 50 photo mission indonesie

Cette mission en sanctuaire vous offre l’opportunité de soutenir un projet qui lutte de manière active contre le braconnage. Ce sanctuaire est situé dans l’archipel de Sulawesi en Indonésie, zone géographique depuis longtemps considérée comme un pôle central pour le trafic illégal d’animaux… Les espèces recueillies au sanctuaire ont le plus souvent été les victimes des braconniers. Quand cela est possible, elles sont réintroduites dans la nature après avoir reçu les soins nécessaires. Mais la plupart d’entre elles n’ont d’autres solutions que de rester au sanctuaire, et ce dans les meilleures conditions possibles. Le trafic illégal est un véritable fléau dans cette régionLe nombre d’animaux confisqués par les autorités ne cesse d’augmenter et complique la tâche du sanctuaire qui se retrouve à devoir héberger de plus en plus d’animaux. Cela multiplie le nombre de soins quotidiens prodigués aux animaux alors que le nombre d’écovolontaires lui n’augmente pas. Afin de veiller à ce que les conditions de vie au refuge restent adaptées au bien-être des animaux recueillis, le projet a besoin d’écovolontaires pour lui prêter mains fortes sans son combat de tous les jours !

Au-delà de son implication dans la sauvegarde de la biodiversité, cette mission ouvre à une culture très riche, et invite au dépaysement. C’est une expérience incroyable qui vous enrichira à tous les niveaux !

 

NL 50 temoignage Victoria

« Les journées commencent à 6h (on se réveille vers 5h30 avec le lever du soleil, c'est super), on commence par ramasser des feuilles en tout genre dans la jungle pour nourrir les animaux et si on trouve des insectes et des escargots, on les prend aussi :) on s'occupe de préparer le "repas" des singes et on distribue tout cela avant 8h00.

De 8h à 9h, pause petit-déj bien méritée, ensuite la matinée se poursuit jusqu'à 11h30 où l'on prépare les "jeux" pour les singes, les oiseaux et les ours, que l'on distribue, puis on re-nourrit certains animaux (la plupart mange 3 fois par jour, comme nous). Pause déj de 11h30 à 13h00. L'après-midi c'est au tour des ours (nettoyer l'enclos, cacher les "jeux" etc. et si on a le temps, on peut les observer de retour dans leur enclos et on les regarde manger et s'amuser. Ils sont tellement intelligents et attachants. Puis on s'occupe des slow-loris en dernier car ce sont des animaux nocturnes, donc on les laisse en paix le plus longtemps possible. Après le "travail", on peut aller à la plage, par contre on se baigne habillé, après ce n'est pas une grande plage donc en soit on y va surtout pour se rafraîchir…Sinon, le soir, il peut y avoir des activités de proposées (film, documentaires, feu de camp sur la plage etc...) et il y aussi des sessions shopping dans des supermarchés en ville.

Lors de mon séjour, j'ai eu l'occasion de participer à des festivités organisées au sein du sanctuaire pour la fête de l'indépendance Indonésienne avec les employés et leur famille, c'était super !

De plus, 2 jours par semaine on a notre day off et il y a pas mal d'activités de proposées, aussi bien détente, que découvertes sur l'île qui est vraiment magnifique (volcans, cascades, réserves naturelles etc...) vraiment, on ne s'ennuie pas! »

Merci à Victoria pour son témoignage

Stage : Communication environnementale et multimedia en forêt amazonienne

NL 50 Prou stage multimedia

Étudier au bout du monde ça vous tente ??? Voilà ce que propose désormais la mission "Forêt Amazonienne au Pérou". Cette mission propose des sessions de stages de 3 mois dédiées au journalisme environnemental. Ces stages sont une chance unique pour les participants de développer leurs compétences multimédia sur le terrain, avec une approche combinée de la biologie de la conservation, de la recherche, et du développement durable et social. Plus de détails-vous sont donnés sur le document à télécharger en ligne. Seulement 3 sessions de stages en 2018, n’attendez plus pour découvrir un métier passionnant !
Découvrir cette mission

Baisse des frais de participation !

Profitez d’une réduction des frais de participation à la mission « Forêt Amazonienne au Pérou » pour les départs ayant lieu en décembre 2017,  170 € de réduction, quel que soit la durée de la mission.

 

NL 50 temoignage Pierre

« J'ai participé aux différentes activités proposées pour la mission. Les horaires étaient variables en fonction des activités. Parfois on se lève très tôt le matin par exemple pour l'observation et le comptage des oiseaux. Parfois on finit tard dans la nuit pour les études d'observation nocturnes. Mais l’enchaînement des journées est bien pensé. Le dimanche est le jour de repos, bien mérité.
J'ai tout simplement adoré. C'était au-delà de mes attentes.
2 semaines, c'est suffisant si vous voulez changer d'air mais un peu court si vous voulez vraiment vous investir. 4 semaines, c'est bien. Davantage, c'est encore mieux. N'hésitez pas à prendre un peu de matériel photo avec vous. Besoin de conseils supplémentaires ? N'hésitez pas à m'écrire.
Ce que j'en retiens ? Beaucoup d'images et de sons resteront en mémoire. J'ai aussi rencontré des personnes vraiment formidables avec lesquels je garde contact. Que ce soit parmi les autres volontaires que des personnes du staff. Je me suis senti proche de la nature. Cette richesse m'a impressionné. Ça donne envie de la préserver. J'ai hâte d'y retourner.
Il s'agit d'une expérience très enrichissante tant du point de vue scientifique qu'humain. Je me suis senti utile pour la conservation de la biodiversité, même à mon petit niveau. »

Merci à Pierre pour son témoignage.

Protection de l'environnement et de la faune du Delta du Mono.

NL 50 Bnin DeltaduMono

Au début de l’année 2017, nous vous avions annoncé notre nouveau partenariat avec le projet de mise en place d’une réserve communautaire dans le Delta du Mono au Bénin. Cette mission est un véritable voyage au cœur de l’Afrique authentique et qui contribue à la mise en place d’une réserve de la biosphère de l’UNESCO. Sur place les écovolontaires participent au recensement des espèces animales et végétales et des habitats, et à la sensibilisation de la population de la région.

Les zones humides, comme le Delta du Mono, sont des espaces à l’interface entre des milieux terrestres et des milieux aquatiques, propices à une diversité faunistique de mammifères allant de l’hippopotame aux lamantins d’Afrique …

Tout au long de l’année des écovolontaires peuvent prendre part à un véritable projet d’éco-développement impliquant aussi bien étude du milieu naturel et prise en compte de la communauté. Participation de 2 semaine mini. N’hésitez plus et participez, c’est passionnant !

Plus d'infos sur la mission.

 

=> Découvrir toutes nos missions d'écovolontariat

 

A propos de Cybelle Planète :

Cybelle Planète est une association d’écologie participative. Son objet est de favoriser la participation citoyenne à des programmes de recherche ou de conservation de la biodiversité (animale, végétale, culturelle, humaine…). Les axes d’action de l’association étant :
•    L’écovolontariat avec Cybelle Ecovolontariat,
•    Les sciences participatives avec Cybelle Méditerranée,
•    La sensibilisation et l’éducation des citoyens à l’environnement et à sa protection,
•    Le conseil et l’expertise dans le domaine de l’écologie participative.   

Copyright © 2017 / Cybelle Planète, All rights reserved.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.